Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO reçoit Evian-Thonon-Gaillard, pour rester au contact


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Jeudi 17 Mars 2011 à 18:19


Après un joli paquet de points laissés en chemin, Angers-SCO doit gagner, ce vendredi, contre les savoyards, actuels co-leaders du championnat de Ligue 2, pour revenir sur un prétendant à la montée, et, qui sait, croire encore au podium.



Gaëtan CHARBONNIER, en grande forme, sera l'atout offensif N°1 d'Angers-SCO (*)
Gaëtan CHARBONNIER, en grande forme, sera l'atout offensif N°1 d'Angers-SCO (*)
Angers-SCO est invaincu depuis 7 matches en Ligue 2. Mieux, depuis, le 1er décembre, il n’a connu que deux fois la défaite, qui plus est, dans le temps additionnel, contre Ajaccio et Boulogne.

Oui, mais voilà, ce parcours est parsemé de matches nuls, qui relèguent les " noir et blanc " à 7 longueurs du podium. Dans ces conditions, on pourrait croire qu’Angers-SCO met tous ses espoirs sur la coupe de France.

Faux. Jean-Louis GARCIA n’a pas abdiqué et tient à la victoire contre l’ETG, pour recoller à quatre longueurs d’un prétendant au podium et garder l’espoir au cas où.

Il est vrai qu’Angers-SCO a pour partie son destin entre les mains puisqu’après les savoyards, il doit rencontrer Le Mans, le 1er avril et lors de trois dernières journées terribles, Ajaccio, Tours et Dijon, autant d’équipes qui le devancent.

S’il faudrait, toutefois, un parcours héroïque des angevins pour gagner un ticket pour la Ligue 1, l’entraîneur angevin estime qu’on n’a rien à perdre à y croire encore. C’est exact et cet esprit conquérant constitue, en plus, la meilleure des préparations pour affronter Paris Saint Germain, le 20 avril prochain.

Et pourquoi pas : dans ce championnat si serré, es 12 premiers se tiennent en 7 points et le 10ème du classement a seulement 10 points d’avance sur le premier reléguable. On n’a jamais connu une telle situation à ce stade de la saison.

Jean-Louis GARCIA peut encore y croire, mais c’est la dernière fois, pourrait-on écrire. Ce vendredi, il faudra gagner, sans Grégory MALICKI, out pour 4 semaines (fissure du sternum, dans un choc à Laval), ni Nicolas GILLET.

En face, les hommes de l’ancien défenseur de l’équipe de France, Bernard CASONI, ne paraissent pas invincibles. Si l’effectif d’Evian-Thonon-Gaillard et de son généreux actionnaire Danone est toujours aussi riche (GOUSSE, ex-Nantes, CACAPA ex-Lyon, SORLIN ex- Rennes, entre autres), les performances du club à l’extérieur sont en dents de scie, ces derniers temps.

En effet, si les savoyards sont aujourd'hui la 2ème meilleure équipe à l’extérieur cette saison, ils ont concédés deux de lors trois défaites de la saison, très récemment, à Ajaccio et Tours (après une défaite en coupe, à Strasbourg.). Problème pour Angers-SCO : ils ont repris leur marche en avant en l’emportant à Boulogne sur mer. Angers-SCO devrait, donc, avoir fort à faire face à ce type d’adversaire.

Les angevins devront se montrer à la hauteur de leurs ambitions, avant une mini trêve internationale, pendant laquelle ils se prépareront au choc contre Le Mans. Un choc qui revêtira une grande importance, à condition de remporter le match de ce vendredi.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO