Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO reçoit Laval : passer l’obstacle orange pour éviter la zone rouge.


Rédigé par - Le Jeudi 8 Mars 2012 à 23:36


Au tour des Lavallois de se présenter à Jean Bouin, pour un derby qui pourrait prendre le sale air de la peur, pour les Angevins, en cas de contre-performance.



Avec le retour d'Olivier AURIAC, l'entrejeu Angevin retrouve son patron.
Avec le retour d'Olivier AURIAC, l'entrejeu Angevin retrouve son patron.
Les voyants sont à l’orange pour Angers-SCO, qui ne compte plus que deux petits points d’avance sur le premier relégable. Orange, comme la couleur des maillots de l’adversaire de ce vendredi. Ou plutôt tango, tango et noir, selon l’expression consacrée, par nos voisins mayennais.

Ce n’est pas encore la situation d’urgence, mais, dans ce calendrier infernal, à deux matchs par semaine pour un SCO diminué, cela pourrait rapidement tourner au vinaigre.

Après Laval, les hommes de Stéphane MOULIN enchaîneront Amiens, en match en retard, mardi prochain, avant un difficile déplacement à Sedan. D’où le grand intérêt (c’est peu dire) de se rassurer, face à Laval.

Problème : Laval viendra chercher un résultat pour basculer dans le premier tiers du classement et croire encore à une éventuelle montée. Un problème ne venant jamais seul, ZORO, HENIN, DE FREITAS et CHARBONNIER manqueront, cette fois, à l’appel.

Certes, Grégory MALICKI et le patron du milieu, Olivier AURIAC feront leur retour. Mais, Angers-SCO, en manque de confiance et de résultats, aurait bien besoin de l’ensemble de ses forces vives, pour engranger les points nécessaires à la reconduction de son bail en Ligue 2.

Pour compenser ces absences, les noirs et blancs peuvent compter sur la détermination que leur transmet leur coach. Stéphane MOULIN le certifie au micro de sport49.fr : il ne lâchera rien, car c’est ainsi que la roue finira par tourner.

Et il en faudra de la détermination face à l’escouade tango, composée, entre autres des anciens scoïstes, Fabrice DO MARCOLINO et le revanchard Sébastien RENOUARD, non retenu par Angers-SCO, en fin de saison dernière.

Le coup est jouable face à des Lavallois moins à l’aise hors de leurs bases que sur leur pelouse de Francis LE BASSER. Si Angers-SCO y ajoute la passion du derby (sans les cartons) et le soutien de Jean BOUIN, ce match peut constituer une sorte de renaissance et procurer au groupe les certitudes dans son jeu, perdues depuis quelque temps.

Angers-SCO a indiscutablement sa place en Ligue 2 et même vaut mieux que son classement actuel. Mais la logique comptable est implacable et c’est avant tout un résultat qu’il faudra aller chercher, ce vendredi.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur