Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO reçoit Lens, pour un nouveau départ.


Rédigé par - Le Jeudi 16 Février 2012 à 20:56


Match particulier, ce vendredi, à Jean Bouin, où cette fois, c’est promis, on jouera. Jean-Louis GARCIA vivra un moment particulier, dans un contexte pas facile pour les deux équipes et pas seulement en raison des conditions climatiques de ces dernières semaines.



Angers-SCO veut retrouver la joie de la victoire.
Angers-SCO veut retrouver la joie de la victoire.
Un match de gala entre le 13e et le 15e du général, on est loin de l’affiche de la journée, pour une partie, qui, malgré tout, devrait intéresser les observateurs. Lens reste la grosse armada de cette division, ne serait-ce en raison de son formidable public. Pourtant, Jean-Louis GARCIA et ses hommes semblent avoir renoncé depuis un moment à leurs rêves de montée.

Cela n’empêche aucunement notre Jean-Louis de s’agiter, comme à l’habitude, dans sa zone technique. Que voulez-vous ? L’homme est passion. Passion pour le foot, son club, mais aussi ses anciennes amours au rang desquelles, Angers-SCO garde une place bien particulière. Pourtant, comme au match aller, le technicien nordiste mettra les sentiments de côté, pour faire le travail.

Et il y en a du travail à l’extérieur pour les " sang et or ". 16ème équipe à l’extérieur, avec seulement 5 buts marqués en 10 matchs, Lens n’est pas à l’aise hors de son stade Bollaert, comme dans l’ensemble de ce championnat.

Toutefois, un léger mieux a été noté depuis la reprise, avec une série d’invincibilité de 4 matchs, depuis la trêve, à laquelle il faut ajouter un 5-0 contre Calais, en amical, le week-end dernier, pour compenser l’annulation du déplacement à Boulogne sur mer. Mais si Lens ne perd pas, il gagne peu, même si sa seule victoire en championnat est de prestige, face à Clermont (2-1)

En face, Angers-SCO, qui n’a pas joué depuis trois semaines, en match officiel, risque d’être en manque de repères. Les Angevins n’ont pu, en raison de la météo, mettre fin à leur spirale de quatre défaites consécutives, alors qu’ils vont enchaîner, trois réceptions en huit jours, puisque Monaco et Bastia s’annoncent la semaine prochaine. (Angers-SCO essaie de faire déplacer la réception de Monaco au 6 mars).

Stéphane MOULIN va probablement prendre les problèmes les uns après les autres, sans courir le risque de se disperser. Rayan FRICKECHE sur le flanc, David DE FREITAS devrait être aligné dans l’axe, tandis que Marc-André ZORO fera ses grands débuts, à la place de Jérémy HENIN.

Angers-SCO aura besoin du soutien de son public sevré de ballon et qui aime ces affiches chargées d’histoire, afin que le doute ne surgisse pas dans les têtes au fur et à mesure de l’avancement de la partie. Car Lens sera un adversaire de taille qu’il faudra combattre jusqu’au bout. N’oublions pas que Jean-Louis GARCIA connaît aussi bien les joueurs que Stéphane MOULIN et réciproquement, ce qui explique, peut-être que les deux formations s’étaient neutralisées à l’aller.

Les deux coachs se satisferaient-ils d’un match nul ? Les Lensois probablement. S’agissant d’Angers-SCO, un tel résultat ne serait pas suffisant pour prendre un nouveau départ et se fixer d’intéressants challenges pour la fin de saison.

Une cinquième défaite est, en tout cas, à proscrire. Ses conséquences psychologiques pourraient être énormes. Alors, pour l’emporter, à vous de jouer messieurs et au public de jouer son rôle de douzième homme en portant ses joueurs, de la première à la dernière minute. Après, il sera temps de faire les comptes.



LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur