Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO reçoit Nîmes : objectif capitaliser


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Jeudi 17 Février 2011 à 22:34


Angers-SCO n’est pas à un paradoxe près. C’est au moment où le plus grand tumulte règne en coulisse, que le sportif retrouve sérénité et efficacité. Il conviendra de confirmer cette tendance pour le retour des matches en nocturne le vendredi soir.



Henri SAIVET, buteur à Sedan a trouvé ses marques dans l'équipe. (*)
Henri SAIVET, buteur à Sedan a trouvé ses marques dans l'équipe. (*)
La Ligue 2 retrouve ses quartiers et ses matches en nocturne, plus conformes à nos habitudes sportives. Ce vendredi à 20 heures, Angers-SCO recevra les crocodiles du Nîmes Olympique. Une équipe angevine qui a le vent en poupe, en témoigne son dernier succès en terre ardennaise, où Sedan, prétendant à la montée en Ligue 1, n’avait jamais chuté. Les nîmois présentent le profil idéal de la prochaine victime des angevins.

L’effet Noël TOSI, le fantasque ancien entraîneur des angevins sous la triste période Patrick NORBERT, a fait long feu. Suite au limogeage de Jean-Michel CAVALLI, le coach romancier-acteur de théâtre TOSI a pris les rennes de l’équipe gardoise peu avant la mi-novembre. Bilan jusqu’à la trêve : 6 victoires, un nul en 7 matchs.

Depuis la trêve, Nîmes n’a récolté qu’un nul pour trois défaites, dont la dernière devant les dijonnais de notre ancien gardien Jean-Daniel PADOVANI (0-2). Et la grande lessive du mercato hivernal, où Nîmes s’est séparé de ses deux buteurs, MOUKANDJO, parti à Monaco et AYITE, parti à Brest est peu propice à retrouver de l’ambition, tant les recrues exotiques, chargées de les remplacer ( DIARASSOUBA et CHEIKH) tardent à trouver leurs marques.

Ne reste que David GIGLIOTTI, comme buteur attitré, auteur de deux maigres buts, dont un contre Angers-sco à l’aller, sur un magnifique coup-franc en lucarne. (Victoire nîmoise 2-0). L'équipe angevine a tous les atouts en main pour prendre sa revanche et par la même s’éloigner encore un peu plus du bas du classement, afin d’aborder le ¼ de finale de coupe de France en toute sérénité, du moins si l’actualité judiciaire se calme un peu.

Jean-Louis GARCIA ne sera privé que de deux défenseurs, Nicolas GILLET, blessé, et Matar FALL, convalescent, ce qui est un moindre mal, au regard des difficultés offensives des nîmois, qui n’ont scoré qu’à 6 reprises en 11 matches à l’extérieur.

On surveillera de près la composition de la ligne offensive pour savoir s’il y a un problème KESERÜ.
L’attaquant roumain du sco traîne sa misère d’être relégué au banc de touche, le coach angevin lui préférant le trio DORE- CHARBONNIER- SAIVET.

Les angevins ont là une belle opportunité de confirmer qu’ils sont une équipe de seconde partie de saison, et surtout qu’ils ont du tempérament, suffisamment en tous cas pour faire fi des problèmes extra-sportifs.

Car si la pérennité du club n’est pas à l’ordre du jour, l’agitation ambiante fait tâche et ne doit pas laisser insensible les joueurs, dont Willy BERNARD a toujours été très proche. Il faudra donc que les joueurs d’Angers-SCO montrent la même implication, la même abnégation que lors des trois dernières sorties victorieuses.

Alors qu’on recommence en ville, à entendre que la montée est jouable, ce qui n’est pas faux mathématiquement, mais pas encore d’actualité, nos joueurs ont payé pour savoir qu’ils ne peuvent pas se permettre le moindre relâchement.

Souhaitons qu’ils aient à l’esprit les points perdus, par exemple, à Ajaccio et Boulogne, deux équipes en orbite autour du podium, pour s’inspirer de l’impressionnante maîtrise des évènements, affichée à Sedan. Il ne pourra en tout cas pas faire l’économie de se méfier d’une équipe nîmoise qui commence à se rapprocher des places de reléguables (3 petits points d’avance sur Vannes).

Une victoire réchaufferait le cœur de leurs supporters un peu groggys, tout en réglant un problème de capital points, à défaut du capital social. Angers-SCO en a largement les moyens sportifs.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO




LES TAGS : football, ligue 2, sco