Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO reçoit le Havre : deux groupes au carrefour de leurs ambitions


Rédigé par - Le Dimanche 16 Septembre 2012 à 22:57


On l’a écrit, on le répète. La Ligue 2 est serrée et imprévisible à l’extrême. Nul ne sait où seront Angers-SCO et Le Havre au printemps. Le match de ce lundi peut être un premier indicateur pour deux équipes qui se méfient l’une de l’autre.



L'inusable Jérémy HENIN sera le patron de la défense angevine.
L'inusable Jérémy HENIN sera le patron de la défense angevine.
Le Havre a vaincu Monaco, avant la trêve internationale et Cédric DAURY, son coach, attendra une confirmation, de la part d’une équipe moins à l’aise à l’extérieur que dans son nouvel écrin du stade de L’Océane. N’empêche, le HAC ne s’est incliné qu’une seule fois pour deux nuls hors de ses bases. De quoi attiser la méfiance de Stéphane MOULIN.

Si le coach angevin a retenu la perméabilité défensive du Havre AC, à l’extérieur (6 buts encaissés en trois matchs), il sait que les ciels et marines réussissent peu à son groupe. On a, ainsi, connu les années passées l’expulsion sévère de Steve RIGA face à un MENDES plongeur, un 0-0, il y a deux saisons et une défaite 1-2, en 2011-2012, lors de la première journée avec deux penalties sortis par BOUCHER, le gardien remplaçant.

Le Havre aura tout à gagner de son déplacement en Anjou, face à une équipe angevine encore très diminuée. Trois défenseurs centraux sur cinq sur le flanc (COUTURIER, ZORO et DECAMPS), auxquels s’ajoutent les absences de SOCRIER et EL JADEYAOUI. Heureusement que Stéphane MOULIN peut compter sur un groupe assez large.

Le club angevin pourra, ainsi faire souffler le précieux Charles DIERS (deux buts en une semaine contre Laval et Lens) et retrouver les coups de patte de Diego GOMEZ et Yoric RAVET.

Ce match se jouera à 18H45, ce lundi, à Jean BOUIN, devant des tribunes probablement encore plus silencieuses que d’habitude. Depuis le début de la saison, la Ligue 2 a perdu 22% de spectateurs. Olivier PICKEU semblait le déplorer, en faisant un petit signe vers les kops de supporters, à l’issue de SCO-Istres. Mais, il est difficile pour ces kops amputés de 50% de leurs effectifs de réveiller des gradins clairsemés.

Dans la difficulté, les joueurs ne devront compter que sur eux-mêmes. Ils en ont les moyens.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur