Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO s’impose dans la douleur face à Istres, 3-1


Rédigé par - Le Samedi 13 Août 2011 à 01:35


Après une première période où ils ont joué à l’envers, les Angevins ont renversé une situation compromise, dans une seconde période bien plus convaincante.



Gaëtan CHARBONNIER, auteur de l'égalisation, a été récompensé de son abnégation.
Gaëtan CHARBONNIER, auteur de l'égalisation, a été récompensé de son abnégation.
Hier soir Angers-SCO a entamé sa partie contre Istres de la pire des manières. Dès la 2ème minute, les Istréens se jouaient de Karim DJELLABI, sur le côté gauche angevin et COULIBALY décochait un centre, que Malik COUTURIER détournait imparablement dans ses propres filets (0-1).

Comme il le fit face au Havre et Boulogne sur mer, Angers-SCO était contraint de courir après le score. Mais voilà, les Angevins étaient déstabilisé et ne réussissait rien, à l’inverse des Istréens, vifs et inspirés, qui auraient pu doubler la marque par AKROUR, dans le premier quart d’heure, si Grégory MALICKI ne s’était pas imposé, d’une superbe parade, à bout portant.

Angers-SCO essayait, mais ne parvenait pas à enchaîner les passes. Il fallut attendre la 25e minute pour voir enfin une réaction angevine : la frappe puissante de Jérémy HENIN, consécutive à un corner repoussé, était contrée sur la ligne, par un défenseur provençal.

Le stade Jean BOUIN grondait quelque peu et Angers-SCO allait se montrer plus entreprenant, en fin de première période, par l’intermédiaire de Diego GOMEZ, très incisif et Claudiu KESERÜ, notamment.

Mais, cela n’empêchait pas les Istréens de mener à la pause, assez logiquement, au vu des occasions qu’ils s’étaient procurées par l’intermédiaire des insaisissables FETTOUHI ou PALMIERI.

Angers-SCO, certainement sermonné par Stéphane MOULIN, revenait sur le terrain avec un tout autre visage. Istres allait alors reculer et plier sous les coups de boutoir Angevins.
PETRIC, le portier visiteur allait, tout d’abord, s’incliner sur un énième corner tiré directement et prolongé par le crâne de Gaëtan CHARBONNIER, qui catapultait le ballon, frappé par Claudiu KESERÜ, sous la barre transversale (1-1, 55’).

Les Angevins étaient libérés, Istres était acculé sur son but, sans pour autant oublier de placer des banderilles, dans le dos d’une défense Angevine qui doit rapidement retrouver plus de sérénité.

A la 72e minute, le maître artilleur du soir, Diego GOMEZ, comme à Boulogne, allait déposer son coup franc, frappé côté gauche de l’attaque Angevine, sur le crâne de Fodé DORE, qui trompait PETRIC, pour la seconde fois de la soirée (2-1).

Jean Bouin respirait, mais gardait un œil sur le chronomètre qui ne tournait pas assez vite. Angers-SCO reculait légèrement, Istres jetait ses dernières forces dans la bataille, quand Nabil OUARGUINI, entré en jeu, allait libérer le stade, en inscrivant son tout premier but de néo-professionnel.

91e minute, Gaëtan CHARBONNIER, à nouveau côté gauche, jouait un coup franc avec Diégo GOMEZ. Alors que les Provençaux pensant que l’Argentin allait temporiser, gagner du temps, le vif milieu Angevin perforait la défense visiteuse, pour servir OUARGUINI qui, de près, marquait le but de la délivrance, pour tout le stade et très certainement pour le coach Angevin, qui signe là sa première victoire, à la tête d’un groupe professionnel.

Cette victoire fait un bien énorme au niveau comptable et psychologique, en attendant qu’Angers-SCO résolve ses problèmes de solidité défensive et d’animation offensive.
Bref, on veut revoir le SCO de la seconde période, entreprenant, pas celui de la première, désorienté. On a aimé, hier soir, la vivacité de Diégo GOMEZ, le travail de Gaëtan CHARBONNIER et la puissance de Matar FALL, impressionnant.

Le reste de la défense a pêché, notamment Karim DJELLABI, qui paie certainement une préparation perturbée par sa blessure de fin de saison dernière et qui nous promet, à coup sûr, des jours meilleurs. Suite du feuilleton Ligue 2, dès vendredi à Troyes, où les Angevins s’étaient imposés l’an passé.

Photo Josselin CLAIR


LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur