Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO se déplace à LAVAL : Un « classico » au parfum de coupe.


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Jeudi 10 Mars 2011 à 12:19


Angers-SCO devra réaliser un véritable exploit en Mayenne, pour s'imposer face à une formation lavalloise invaincue à domicile. Les joueurs au maillot couleur tango voudront sans doute prendre leur revanche du match aller, où ils avaient été inexistants (défaite 2-0).



L'imprévisible Fodé DORE aura fort à faire face à la solide défense de Laval (*)
L'imprévisible Fodé DORE aura fort à faire face à la solide défense de Laval (*)
Ce double derby entre Angers-SCO et le Stade Lavallois, deux villes voisines, constitue toujours un rendez-vous particulier. Il est rare qu’il ne se passe pas quelque chose dans ces matches « électriques ». Il s'agit d'une réminiscence du temps où les deux équipes luttaient, depuis la fin des années 70, pour ne pas descendre en Ligue 2, ou pour remonter en Ligue 1, puis, plus tard, pour ne pas descendre en national, ou pour remonter en Ligue 2.

Dans le cas présent, la priorité lavalloise est le maintien en Ligue 2. Les mayennais ne comptent que cinq points d’avance sur le premier reléguable et une contre performance sur leur pelouse de Francis LE BASSER, les remettrait dans une situation délicate, dont ils peinent à s’extirper. Et pour assurer son avenir, Laval compte surtout sur ses performances à domicile, où l’équipe a marqué 27 de ses 32 points, engrangeant 7 victoires, mais concédant 6 résultats nuls.

Angers-SCO peut, assez logiquement, au regard de sa forme actuelle, envisager un résultat nul en terre lavalloise. Une victoire serait un petit exploit, qu’ils ont déjà réalisé à Sedan, invaincu à DUGAUGUEZ, jusqu’à la venue des noir et blanc.

Mais, pour gagner, Angers-SCO devra marquer un but à BALIJON, le portier local, qui n’est allé qu’à 4 reprises en 13 matches chercher le ballon au fond de ses filets. Il faudra également se méfier de la paire offensive LEBOUC-GIMBERT. Le duo d’ancien vannetais, auteurs respectivement de 9 et 5 buts est en verve, surtout GIMBERT, auteur d’un triplé lors de la gifle infligée à Boulogne sur mer, en amuse-gueule, il y a tout juste 15 jours. Avec à la baguette, le meilleur joueur au classement de France Football, Distel ZOLA (2 rangs devant Olivier AURIAC), les angevins devront redoubler de vigilance.

Mais Angers-SCO pourra compter sur sa défense, la meilleure de Ligue 2, à l’extérieur avec seulement 11 buts encaissés en 13 matchs.

Une défense guidée par l’impérial Jérémy HENIN et l’excellent Grégory MALICKI, mais privée de Stevie RIGA, suspendu après son carton rouge de la semaine passée, de Karim DJELLABI et Nicolas GILLET, toujours blessés.

Qui l’emportera de l’attaque lavalloise (19 buts marqués à la maison) ou de la défense angevine ?
Le parfum particulier du derby peut déjouer toutes les statistiques et nous offrir un match aussi fertile en but que l’an passé (2-2). Angers-SCO pourra jouer à fond ce match, libéré de ses soucis de descente (8 points d’avance sur le premier reléguable et une belle santé) et sans beaucoup d’espoirs (même si…) pour la montée (7 points de retard sur le podium).

Un match qui devrait attirer la grande foule demain soir, au stade Francis LE BASSER, avec un spectateur malheureux, l’ancien angevin Fabrice DO MARCOLINO, qui se rétablit doucement de sa grave blessure au genou.

Ce match sera suivi, sur place, par votre serviteur, lequel se déplace, comme à Grenoble, avec le groupe de supporter Magic-SCOP . Rendez-vous samedi matin pour le compte rendu.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO