Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO, solide, s’offre le derby à Laval


Rédigé par - Le Samedi 15 Octobre 2011 à 01:04


C’est une équipe d’Angers-SCO solide et sereine qui l’a emporté hier soir à Laval, au terme d’un derby de bonne facture, entre deux équipes joueuses. Deuxième victoire consécutive pour les Angevins, qui remontent à la 6ème place du classement de Ligue 2.



David DE FREITAS a fait étalage de toute sa technique.
David DE FREITAS a fait étalage de toute sa technique.
D’entrée, les Lavallois mettaient la pression sur le but de Grégory MALICKI, par l’entremise de GIMBERT (2’). Les feux follets Mayennais prenaient bien les couloirs, notamment avec l’intenable GAMBOA à gauche, ou encore LE BARON à droite.

Angers-SCO gérait cette pression et donnait un premier avertissement sans frais à son adversaire, quand Claudiu KESERÜ servait Gaëtan CHARBONNIER, contré aux 6 mètres (8’). Et c’était même Angers-SCO qui allait coup sur coup se créer les deux grosses occasions de la mi-temps. Sur une remise hasardeuse de la défense Lavalloise, Claudiu KESERÜ, de la tête, contraignait BALIJON, le gardien local, à claquer le ballon sur sa barre transversale. Trente secondes plus tard, David DE FREITAS, sur un centre tir rasant trouvait la base du poteau (16’).

Laval poussait par période, mais la défense Angevine veillait au grain, en commettant peu de fautes, sauf à la 35ème, où GAMBOA enlevait trop un coup franc bien placé, ou encore sur une chevauchée de LE BARON, dont la frappe passait de peu à côté (43’). Laval revenait de la pause avec les mêmes intentions qu’en première période et Grégory MALICKI, sur corner, devait repousser les essais de LOSILLA et ROSE (47’).

Mais c’est Angers-SCO qui allait se montrer le plus réaliste : Claudiu KESERÜ trouvait, sur corner, la tête de Jérémy HENIN, déjà buteur contre Arles-Avignon, pour l’ouverture du score (0-1, 51’). Les Angevins osaient à l’image d’Olivier AURIAC qui tentait une demi-volée de quarante mètres, dont le rebond manquait de tromper BALIJON (56’).

Les Mayennais tentaient de réagir face à des Angevins qui reculaient un peu, mais qui parvenait à gérer leur avance avec talent. Angers-SCO était bien en place, jouait juste, même si le ballon revenait plus souvent avec les sorties de GOMEZ et KESERÜ.

Les tangos et noirs allaient jeter toutes leurs forces dans la fin de match, une combinaison GIMBERT-GAMBOA-DO MARCOLINO échouait de peu à côté (81’).
Puis c’était au tour de LEBOUC de reprendre au dessus, sur un renvoi dans l’axe de la défense Angevine (89’), avant que Grégory MALICKI ne mette GONCALVES en échec, à bout portant (90’).

La fin de match était difficile pour Angers-SCO, soutenu par plus de 250 supporters, sans compter les véhicules particuliers. Dans les arrêts de jeu, un ballon contré heurtait la base du poteau d’un gardien Angevin battu. Sur le corner, celui-ci sortait l’arrêt du match, en détournant une ultime tête de LEBOUC, qui prenait le chemin de la lucarne.

Monsieur LEONARD sifflait la fin du match conclu par de petites frictions, sans gravité, signe de l’engagement des joueurs et de la déception Mayennaise.

Trois bons points pour Angers-SCO, qui a sorti un excellent match hier soir, en faisant preuve de maturité et d’expérience, ainsi que l’a reconnu Stéphane MOULIN, à l’issue du match, au micro de nos amis de www. Sport49.fr.

Une performance à capitaliser dès vendredi prochain, en recevant le CS Sedan-Ardennes, devant les caméras de C FOOT, dont ce sera le fil rouge du multiplex Ligue 2. Coup d’envoi, par conséquent à 20H20.





LES TAGS : football, ligue 2, SCO


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur