Angers-SCO tenu en échec par Laval, 0-0.


Rédigé par - Le Samedi 10 Mars 2012 à 07:40


Angers-SCO ne trouve pas le chemin des buts. Courageux, appliqués, à défaut d’être géniaux, les Angevins voient la zone de relégation se rapprocher à grands pas.



Fodé DORE (ici au match aller) a constamment pesé sur la défense Lavalloise.
Fodé DORE (ici au match aller) a constamment pesé sur la défense Lavalloise.
Angers-SCO a essayé de remporter ce match, mais force est de constater que ce sont les Lavallois qui ont eu la plus grosse occasion de la partie. À la 24e minute, LE BARON, très actif sur le côté droit, débordait et frappait. Le ballon était repoussé par Grégory MALICKI, sur Fabrice DO MARCOLINO, qui, seul face au but, trouvait le poteau.

Auparavant, l’ancien Angevin avait alerté le portier du SCO sur un missile de 25 mètres (10’) et sur une frappe de peu à côté, suite à un dégagement dans l’axe de Matar FALL (16’).

Grégory MALICKI a, également, par deux fois sauvé les siens en remportant son face à face contre LE BARON, servi dans la profondeur (43’ et 45+2).
Pas mal d’occasions, donc, pour les Mayennais.

Côté Angevin, mise à part une double parade de BALIJON, devant Rayan FRIKECHE et Fodé DORE (8’), on peut plus parler de situations dangereuses que de vraies grosses occasions. Ainsi, KESERÜ, de la tête, a manqué le cadre de peu (3’), tandis que Fodé DORE et Diego GOMEZ voyaient leur frappe fuir le cadre (29 et 34’).

Angers-SCO allait mieux contenir les velléités d’une belle équipe mayennaise en seconde période, pour dominer territorialement les débats. Claudiu KESERÜ s’y employait d’entrée par une volée trop molle, servi par Olivier AURIAC (46’). Les Angevins devaient, toutefois, se méfier des réactions tangos, comme cette frappe aussi puissante que lointaine de GONCALVES, captée par MALICKI impeccable (55’).

Aux environs de l’heure de jeu, Angers-SCO allait avoir ses meilleures opportunités de scorer. Richard SOUMAH, d’une frappe rasante, mettait BALIJON en difficulté (56’). Puis, le même SOUMAH servait idéalement Claudiu KESERÜ qui fixait BALIJON et croisait juste un peu trop sa frappe qui passait au ras du poteau Lavallois (60’). Enfin, Olivier AURIAC centrait sur Fodé DORE, qui était contré in extremis par un défenseur, dans son enchaînement contrôle frappe (61’).

Laval faisait le dos rond et ressortait par une frappe lointaine de LEBOUC, bloquée par le gardien angevin (71’). Les esprits s’échauffèrent un peu sur un tacle de Rayan FRIKECHE. Angers-SCO essayait encore, mais ne trouvait plus les espaces.

Le match s’est achevé sur un score nul et vierge qui semblait satisfaire Laval, mais qui rapproche dangereusement les Angevins de la zone rouge. Angers-SCO est un petit point devant Le Mans, premier relégable, qui compte un match de moins que lui. Il est rejoint par Monaco, qui, lui, compte un match de plus. La mise à jour du calendrier, mardi, avec le déplacement à Amiens, s’annonce crucial, pour la suite de la saison.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur