Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO termine le travail à Istres, en s’imposant 0-1.


Rédigé par - Le Samedi 5 Mai 2012 à 08:16


« Angers-SCO termine le travail ». Ce sont les termes employés par Stéphane MOULIN, à l’issue de la rencontre. Angers-SCO, sérieux et appliqué, renouvelle son bail en Ligue 2 à la grande satisfaction de supporters angevins.



Charles DIERS, à nouveau buteur, offre le maintien au sco.
Charles DIERS, à nouveau buteur, offre le maintien au sco.
Certes, on pourra dire que l’on n’a pas vu une équipe d’Istres sur motivée. Mais, les Istréens ont joué et parfois mis en difficulté une équipe d‘Angers-SCO, qui doit avant tout à son sérieux et son abnégation d’avoir obtenu le résultat qu’il fallait pour assurer son avenir. Le Havre ayant battu Amiens, il restait aux Scoïstes à obtenir le même résultat. C’est fait et c’est bien là l’essentiel.

Angers-SCO débutait cette partie plein d’envie. Malheureusement, Richard SOUMAH, idéalement lancé dans la profondeur, perdait son duel face à PETRIC (3’). Devant une affluence très réduite, Istres réagissait par son feu follet, DE PREVILLE, qui obligeait Grégory MALICKI à effectuer une sortie décisive (17’).

Dans la minute qui suivait, le portier angevin allait relâcher un ballon dans les pieds d’AKROUR. Malik COUTURIER suppléait son gardien pour sortir le ballon sur la ligne (18’). Les situations de buts existaient des deux côtés, mais c’est Angers-SCO qui allait être efficace.

Richard SOUMAH, alerté côté gauche, servait en retrait Charles DIERS, dont la frappe rasante trouvait le petit filet opposé de PETRIC. Second but en trois matchs pour Charly. (0-1, 22’). Angers-SCO n’allait pas lâcher son bien, face à des Istréens qui tardaient à réagir.

Les Provençaux ne se révoltaient qu’en fin de première mi-temps et la tension montait entre ZORO et FETTOUHI, quand ce dernier, coupable de simulation selon l’arbitre, Monsieur JULLIEN, s’écroulait dans la surface (39’). Istres poussait en cette fin de première mi-temps et Grégory MALICKI sortait une belle tête piquée d’AKROUR (44’).

Angers-SCO gérait la seconde période et il fallait attendre la 60e minute pour voir FETTOUHI armer une belle frappe, face à un MALICKI impeccable (60’). Les Angevins étaient bien en place et ce sont eux qui étaient dangereux par un Charles DIERS très en verve.

Le milieu angevin trouvait les bras de PETRIC, sur coup franc (69’), avant de placer de peu au-dessus une belle reprise de l’intérieur du pied, en pleine course (79’). Mais Angers-SCO, inévitablement laissait au fil du temps le ballon aux locaux, qui en faisaient bon usage.

A 10 minutes du terme, tout à tour, FETTOUHI et DE PREVILLE donnaient des frissons à l’arrière garde Angevine. Angers-SCO usait du contre, et le jeune DOGO, entré en jeu, allait se retrouver seul face à PETRIC. Il cadrait le gardien istréen, mais ne le débordait pas suffisamment et dans un dernier effort, PETRIC contrait le jeune Angevin (91’).

Une dernière frayeur sur un centre de DE PREVILLE, mais Matar FALL s’imposait, contraignant NOURI à commettre une faute offensive (92’) et Angers-SCO pouvait savourer. Savourer la victoire, le maintien, la délivrance, au terme d’une saison qui aurait pu (qui aurait dû ?) être toute autre.

On ne refera pas l’histoire. En revanche, on pourra fêter notre équipe le 11 mai prochain à Jean Bouin, face à Boulogne sur Mer, qui devra impérativement gagner pour entretenir un espoir de maintien.





Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur