Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture
Un autre regard sur la région angevine
- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO troisième à six rencontres de la fin !


Rédigé par - Le Samedi 13 Avril 2013 à 07:18


Malgré un match nul (0-0) à Niort, les Angevins remontent sur le podium à la faveur de leur meilleure différence de buts par rapport à Guingamp, battu à Tours. Si le championnat s'arrêtait là, le SCO serait en Ligue 1. Mais il reste six journées à disputer...



El Jadeyaoui, remplaçant de Diers à la 76e minute n'a pas réussi à percer la défense niortaise
El Jadeyaoui, remplaçant de Diers à la 76e minute n'a pas réussi à percer la défense niortaise
On attendait beaucoup de ce match à Niort après la très belle prestation livrée par les hommes de Stéphane Moulin la semaine précédente face à Nantes. Mais il ne faut pas oublier que l'équipe des Deux-Sèvres, bien qu'en difficulté en championnat -puisque classée à la 15e place au coup d'envoi de la rencontre- était venue à Jean-Bouin chercher un point en novembre dernier (0-0 déjà!).

Alors, même si une victoire lors de ce court déplacement aurait représenté une excellente affaire, le bilan à l'issue de cette 32e journée est plutôt positif. Ce point pris à l'extérieur permet aux hommes de Stéphane Moulin de retrouver la troisième place, synonyme d'accession en Ligue 1. Un rang qu'ils n'avaient pas occupé depuis la 12e journée, en octobre.

Pour cette rencontre, l'entraineur angevin avait quelque peu remanié son équipe. Grégory Malicki, touché à la cuisse, avait laissé sa place dans les buts à Alexandre Letellier mais surtout, le coach des Blanc et Noir avait décidé de placer Alharbi El Jadeyaoui, flamboyant contre Nantes, sur le banc des remplaçants.

Côté niortais, sans jouer la peur au ventre, on se montrait très prudent en ce début de match. Si bien qu'il ne se passait pratiquement rien durant le premier quart d'heure malgré une légère domination des hommes de Pascal Gastien. Tout juste pouvait-on signaler un coup-franc de Roye à la 8e minute capté en deux temps par Letellier. Côté angevin, seul un tir de Ravet, repoussé par un défenseur niortais créait le danger dans la défense sans que cela ne porte à conséquence. Les deux équipes regagnaient le vestiaire sans avoir vu s'enflammer le stade René-Gaillard.

Contrat rempli... en attendant Caen

A la reprise, une tête de Keserü (47e), bien stoppée par Delecroix, laissait à penser que le jeu pouvait prendre une autre tournure, mais il n'en était rien. Niort réagissait par Lafourcade, dont la tête frôlait le poteau de Letellier (54e). Puis, une bonne frappe de ce même Keserü (62e) mettait encore à contribution le gardien adverse.

Entre-temps, Ravet avait laissé sa place à Gomez (58e). Alors que l'on était entré dans la dernière demi-heure, Stéphane Moulin procédait à de nouveaux changements : Ayari à la place de Doré (69e), puis plus tard, El Jadeyaoui à celle de Diers (76e).

Mais malgré ces changements, les Niortais semblaient désormais vouloir forcer la décision. Diaw se signalait une première fois à la 75e par une frappe au-dessus de la transversale, puis, quelques minutes plus tard, il voyait son tir repoussé des deux poings par le gardien angevin (84e).

On devait en rester là. Pour Angers, le contrat était rempli. Certes,dans la dynamique actuelle, une victoire les aurait placé dans une position idéale avant la réception de Caen la semaine prochaine, mais tout reste encore possible. Devant un stade encore une fois probablement plein, le SCO aura une occasion unique de conforter sa place sur le podium face à un rival direct pour la montée...




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur