Angers SCO : une décision qui se fait attendre


Rédigé par - Angers, le 05/07/2011 - 10:35 / modifié le 05/07/2011 - 16:29


Descendra, ne descendra pas ? Si la plupart des supporters croient dur comme fer au maintien du club Angevin en Ligue 2, nous aussi, certains n’osent même plus regarder les journaux, la DNCG jouant avec leurs nerfs. Une chose est certaine la décision n’est toujours pas prise, le dossier d’Angers SCO nécessitant des pièces complémentaires.



Stéphane MOULIN, entraineur et Olivier PICKEU, Directeur Général
Stéphane MOULIN, entraineur et Olivier PICKEU, Directeur Général
Les plus optimistes diront : « pas de nouvelles, bonnes nouvelles ». Alors que pour certains clubs la décision est déjà prise, à l’exemple du Tours FC voisin, rétrogradé en National, pour d’autres comme celui d’Angers, tout est encore sur la table, le gendarme financier de la Ligue de Football Professionnelle, la sacro-sainte DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) faisant durer le plaisir.

Si Angers n’est pas officiellement en Ligue 2, son directeur général, Olivier PICKEU fait comme si c’était fait, se montrant même très confiant. « Il manque des éléments, nous allons les réunir rapidement. Mais je ne suis pas inquiet », a-t-il affirmé cette semaine, ajoutant même « Nous ne sommes pas encore officiellement en Ligue 2, mais nous n'avons pas reçu de notification nous annonçant notre rétrogradation non plus ». Et de ce fait, les matchs de préparation ont repris comme si le club était toujours en L2, le dernier en date ayant eu lieu ce samedi à la Pommeraye contre le FC Rouen, club de National.

Le dernier courrier de la DNCG est arrivé hier chez l’administrateur judiciaire qui gère les affaires du club, Maitre Vincent ROUSSEAU. Olivier PICKEU doit le rencontrer ce mardi afin de prendre connaissance de la demande et préparer le dossier complémentaire, lequel devrait être présenté à la DNCG courant de semaine prochaine.

6ème de la ligue 2 lors de la dernière saison, le SCO d’Angers qui accuse un déficit de près de 600 000 € est menacé d’une rétrogradation administrative en National. Willy Bernard son président à été condamné le 1er juin dernier à deux ans de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de gérer une entreprise, pour abus de bien sociaux. C’est Bertrand BAUDAIRE, le PDG de la chaine de restauration la Boucherie, dont le siège est situé à Saint Barthélémy d’Anjou, qui assure la présidence du club par délégation. Ce dernier accepterait de participer au tour de table qui permettrait de présenter des garanties suffisantes pour la DNCG.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag