Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO, une victoire et un nouveau buteur avant Noël


Rédigé par - Le Samedi 15 Décembre 2012 à 15:25


Pour leur dernier match de l'année à domicile, les Angevins se sont imposés en toute fin de match hier face à Auxerre (2-1). Réduits à 10 avant la mi-temps, ils ont trouvé dans les dernières minutes les ressources pour finalement s'imposer grâce à un but du jeune Jean-Pierre N'Samé. Sa première réalisation chez les professionnels... à tout juste 20 ans.



Stéphane Moulin, l'entraineur d'Angers SCO lors d'une séance d'entrainement
Stéphane Moulin, l'entraineur d'Angers SCO lors d'une séance d'entrainement
C'est le coup parfait. Parfois quand on perd, on cherche des explications. Ce soir, c'est de l'irrationnel, mais cet irrationnel est avec nous. Cet état d'esprit, cette solidarité, nous permet de renverser des situations ». C'est par ces mots que Stéphane Moulin analysait la performance de ses joueurs à la fin de la rencontre face à Auxerre.

Victorieux d'une équipe qui a changé récemment d'entraîneur et restait sur une large victoire face à Niort lors de la précédente journée (4-2), les Angevins achèvent une semaine qui les a vu remporter deux victoires en championnat et inscrire 6 buts en deux rencontres (même si l'un d'entre eux a été marqué par un défenseur adverse contre son camp).

Cette équipe est surprenante. Capable à une semaine d'intervalle de se faire éliminer de la Coupe de France par une formation de CFA 2 puis de s'imposer sur sa pelouse face à un ancien vainqueur de cette même Coupe de France, l'AJ Auxerre (4 fois victorieux de l'épreuve dont la dernière en 2005).

Certes, le club auxerrois n'a plus le lustre de ses années passées mais il reste une équipe solide de Ligue 2, entrâinée par un ancien joueur de renom, Bernard Casoni. L'entraîneur bourguignon, à l'inverse de son homologue angevin, se montrait pour sa part peu enthousiaste au vu du résultat final : «Je suis déçu. On aurait dû au moins savoir garder le match nul. Il y a du travail. Ce n'est pas parce que l'on a gagné la dernière fois (NDLR : face à Niort) que tout est parfait. Angers a deux occasions, on prend deux buts. On peut être en colère ».

Réaliste l'entraîneur auxerrois et c'est vrai que pendant longtemps, les quelque 6 169 spectateurs qui garnissaient le stade Jean-Bouin malgré le froid se sont demandés s'ils n'allaient pas une nouvelle fois assister à une contre-performance de leurs protégés. Certes, à la suite d'une série de corners frappés par Keseru, alors que les Angevins étaient partis à l'assaut du but adverse, l'Auxerrois Jullien détournait le ballon de la tête dans son propre but (9e).

Mais c'était plutôt contre le cours du jeu car l'essentiel des occasions dangereuses avait était obtenu par les Auxerrois emmenés par l'ancien parisien et international Espoirs Rudy Haddad. A l'origine de deux occasions dangereuses aux 14e et 24e minutes, où, sur la deuxième il touchait la barre, il était aussi au départ de l'action qui devait amener le but de la tête de Boly à la 29e minute.

A la 33e, l'Angevin Diallo, à la suite d'un vilain tacle sur un joueur adverse était éxplusé et à ce moment précis de la partie, à 1-1, beaucoup, côté angevin se seraient sans doute contenté de ce score de parité alors qu'il restait presque une heure de jeu. Stéphane Moulin faisait même rentrer Marc Zoro, un défenseur, à la place d'un mileu offensif, Diego Gomez (37e), afin de rééquilibrer le secteur défensif. La mi-temps éait atteinte sans que le score n'évolue.

En deuxième période, les équipes devaient se neutraliser jusqu'au but presque inattendu de N'Samé entré en jeu à la 86e minute. Bien servi par El Jadeyaoui (88e), il envoyait sa frappe croisée hors de portée de Sorin. Il ne s'était pas passé énormement d'actions spectaculaires dans cette mi-temps, mais ce but avait au moins le mérite de réveiller un public quelque peu endormi par la température et un jeu peu alerte.

Dans les arrêts de jeu, Malicki avait toutefois l'occasion de s'illustrer une dernière fois sur une tentative d'égalisation de Kapo. A l'issue du match, Stéphane Moulin rendait hommage à l'oppotunisme de son jeune buteur : « Ce n'est pas un hasard (NDLR : son but). Aujourd'hui, il a la récompense de ses efforts ». Et d'ajouter, à propos de la 4e place désormais occupée par le SCO : « Quitter l'année 2012 ce soir à Jean-Bouin sur un succès qui nous amène à 30 ponits, ce n'est pas rien. C'est vraiment une belle soirée. On a encore un match à jouer alors je ne vais pas dévoiler l'objectif que j'avais donné aux joueurs, on verra la semaine prochaine s'il est atteint. Le classement est intéressant pour nous mais on n'est même pas à la mi-saison ».

Quant au buteur, Jean-Pierre N'Samé, il savourait ce moment de son premier but chez les professionnels : « Je suis dans un autre monde, mais ce qui compte, c'est la victoire . Cela prouve que mentalement, on est costauds ». Difficile de ne pas abonder dans son sens après la belle semaine que vient de vivre le club dans la foulée du revers en Coupe de France...




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur