Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers - SCO veut capitaliser face à Châteauroux


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 3 Décembre 2010 à 00:14


Angers-sco cherchera à bonifier son match nul décroché à Vannes, ce vendredi face à Châteauroux et accessoirement perpétuer sa série de quatre matchs sans défaite. Du moins, si les cieux ne transforment pas la pelouse de Jean-Bouin en patinoire…



Claudiu KESERÜ devra garder l'équilibre, sur une pelouse patinoire, pour conduire Angers-sco à la victoire (*)
Claudiu KESERÜ devra garder l'équilibre, sur une pelouse patinoire, pour conduire Angers-sco à la victoire (*)
La Berrichonne de Châteauroux arrive traumatisée en Anjou. La faute à Pado, notre Jean-Daniel PADOVANI et ses nouveaux coéquipiers, qui lui ont infligé un 0-3 sec, sur sa pelouse de Gaston PETIT, vendredi dernier. Un traumatisme que les berrichons voudront au plus vite effacer. Et ils en ont les moyens.

Le Châteauroux de Didier THOLOT, finaliste héroïque et malheureux, avec le Bordeaux de DUGARRY, de la coupe UEFA, en 1996, rêve secrètement d’accession. Plus exactement, les hommes du président Patrick LE SEYEC et de son vice-président Michel DENISOT (oui oui, c’est bien lui) s’affichent à l’affût de toute opportunité.

Un outsider à prendre au sérieux, comme l’indique son classement, à trois points du podium, ces trois mêmes points qu’ils ont étrangement laissé filer pour la première victoire de Dijon à l’extérieur.
Trois points qu’ils voudront rattraper, sans nul doute même si la Berrichonne sera privée de l’un de ses maîtres à jouer, l’inconstant mais si talentueux, Rudy HADDAD, formé au Paris SG, le grand frère de la Berry.

Il restera, quand même aux angevins, à veiller de près, au duo Kevin DUPUIS, formé à Toulouse et auteur de 5 buts et Jérôme LAFOURCADE, 4 buts, formé à Montpellier. Sans négliger, sur corner, le grand défenseur (1,90m) et capitaine, Julien CORDONNIER, auteur de trois buts.

Un adversaire très sérieux, donc, pour un groupe angevin, qui a retrouvé une certaine assise et de la cohérence, lors de ses dernières sorties.

Même s’il s’agissait de la coupe de France, Angers-SCO peut s’inspirer de son match face au Havre, bien maîtrisé, face à un adversaire comparable en potentiel, même si les castelroussins sont plus à l’aise hors de leurs bases (1,5 point par match en moyenne) que les Hauts Normands. Face au Havre, le SCO s’est rassuré de sa pâle copie face à Nantes, sérénité qui n’a pas été ébranlée par le déplacement à Vannes, certes peu spectaculaire.

Alors quel Angers-SCO allons nous découvrir demain, sur une pelouse probablement gelée ?

A coup sûr un Angers-SCO qui devra malgré tout faire du jeu, faute de pouvoir trouver dans la profondeur un ALO’O EFOULOU, ou lancer dans l’espace un MODESTE. En attendant probablement un renfort au mercato d’hiver, Angers-sco devra trouver Claudiu KESERÜ, son principal atout offensif, pour tromper l’expérimenté et talentueux gardien Vincent FERNANDEZ. Ne serait-ce que parce que trouver KESERÜ, sur une patinoire, est une opportunité de trouver un coup franc, l’arme préférée de l’attaquant roumain. A moins que ce ne soit Nicolas GILLET, de retour, botteur de coup francs, de talent ?

Il est fort peu probable que l’on puisse assister, vues les conditions climatiques, à une belle partie de football, ce vendredi. Des conditions climatiques qui relativisent grandement toutes les analyses des forces en présence, auxquelles on peut se livrer, à l’exception de celles concernant les phases arrêtées.

Qui l’emportera de la patte de Claudiu KESERÜ sur coup franc, ou du crâne de Julien CORDONNIER sur corner ?

Voici à quoi pourrait se résumer ce match. Un match qui vaut cher pourtant, pour un Angers-sco qui ne peut plus se permettre de trop traîner en chemin. Angers-SCO en est au même point que la saison dernière, à ce stade de la saison. Pour rêver encore du podium, il lui faudra réaliser encore une seconde partie de championnat en boulet de canon, mais aussi entamer sa remontée plus tôt.
Alors dès demain ? On le souhaite de tout cœur.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO





LES TAGS : football, ligue 2, sco