Angers Télé : « les nouveaux actionnaires vont ancrer la télé sur son territoire »


Rédigé par - Angers, le 01/06/2013 - 07:27 / modifié le 01/06/2013 - 14:22


Réuni dernièrement, le conseil d’administration de la SAEM Angers Loire Télévision, structure qui gère la télévision locale Angers Télé, a accepté 13 actionnaires supplémentaires, portant le nombre total à 34, dont 4 publics et assimilés toujours majoritaires.



Olivier Hamon, le directeur d'Angers Télé
Olivier Hamon, le directeur d'Angers Télé
la rédaction vous conseille
Treize petits actionnaires de plus, issus du secteur privé, apportant 21 000 € en capital, ça devrait permettre d’apporter une bouffée d’oxygène à la chaine locale. « Non, plutôt une bouffée d’énergie. Ça renforce l’agrégat autour d’Angers Télé et ça nous conforte dans l’idée que cette télévision a bien sa place sur Angers », précise Olivier Hamon, le directeur d’Angers Télé qui se félicite de l’arrivée de ces nouveaux actionnaires. « Ça va nous permettre d’ancrer la télé sur son territoire ».

Cette augmentation du nombre d’actionnaires dont l’apport se situe entre 1000 et 5000 € chacun, n’amène pas d’argent frais puisque les parts correspondantes ont été cédées par deux SEM de la Ville d’Angers, Angers Congrès et Angers Loire Tourisme.

« Depuis le début, ces deux sociétés servent de tampon en attendant de faire rentrer des entreprises locales dans le capital. D’autres devraient d’ailleurs rejoindre « le club média », après les vacances d’été. Il n’y a donc pas d’augmentation de capital, celui-ci est toujours de 400 000 € », ajoute Olivier Hamon.

Rappelons que ce capital est réparti entre la ville d’Angers (114 000€), l’agglomération (114 000€), Angers Loire Tourisme (23 500€) et Angers Expo Congrès (23 500€), et le reste entre des entreprises privées et des clubs sportifs locaux. La part publique ou assimilé (SEM) qui représentait initialement 275 000 € soit 68,75% passera désormais à 254 000 € soit 63,5%.

« Pour ces entreprises ce n’est pas un investissement économique, elles veulent seulement faire partie de l’aventure de la télévision angevine. Nous ne pouvons qu’être satisfaits ».

Quant à la manne publicitaire, nécessaire au fonctionnement de la chaine, elle devrait commencer à rentrer « après les vacances d’été », selon le directeur. « Une commerciale est sur le terrain depuis un mois et elle rencontre un bon accueil, meilleur que ce que j’avais imaginé », affirme avec enthousiasme Olivier Hamon.

Tout va bien pour la télé angevine, le bilan des trois premiers mois, présenté aux actionnaires, nouveaux et anciens, s’étant montré « plutôt encourageant », selon des dirigeants toujours convaincus de la viabilité de leur média.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Emmanuel le 01/06/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de dire aux actionnaires de commencer par faire que tous les angevins la reçoivent cette chaine dont tout le monde parle mais que personne ne voit jamais ou alors des pixels si ce n'est des écrans noirs. Si des fois ils sont aussi actionnaires de orange merci de leur demander de nous faire décoller du 2 mégaoctet (sur le papier). La technologie à Angers c'est plus une faiblesse c'est un énorme furoncle.

2.Posté par Numericable le 01/06/2013 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous voulez "décoller" résiliez votre accès Orange et passez chez Numéricable.
D'une part vous pourrez recevoir Angers Télé (sans passer par une box) en connectant votre téléviseur (ou s'il n'est pas récent via un adaptateur TNT) à la prise câble (sans besoin d'abonnement d'ailleurs) et vous aurez par ailleurs jusqu'à 30 Mbits/s (en pratique 26 à 28) de débit descendant et jusqu'à 1 Mbits/s de débit montant (en pratique 0,96 à 0,98) ou beaucoup plus selon votre quartier de résidence....















Angers Mag