Angers - Une Fête nationale sous les étoiles des feux d’artifice


Rédigé par - Angers, le 15/07/2013 - 10:02 / modifié le 15/07/2013 - 13:32


Impossible d’y échapper. Le 14 juillet c’est le jour des concerts, des soirées dansantes et des feux d’artifice. Angers et ses villes périphériques n’ont pas dérogé à la règle en faisant exploser quelques fusées multicolores dans un ciel sans nuage, toutes rivalisant de superlatifs pour attirer le spectateur toujours ébahis par la « belle bleue ».



Angers - Une Fête nationale sous les étoiles des feux d’artifice
la rédaction vous conseille
Angers, les Ponts-de-Cé, Trélazé, trois villes parmi d’autres, n’ont pas résisté pas à la tentation de bruler quelques milliers d’euros pour répondre à la tradition de la fête nationale du 14 juillet. Même si les spectacles étaient peut-être un peu moins fastueux que les années passées, il n’y a encore de véritable crise économique chez les artificiers, surtout en cette période.

A Angers, le spectacle pyrotechnique était organisé le samedi soir sous un ciel dégagé et une température agréable, une fois n’est pas coutume. Tiré depuis des barges installées sur la Maine, avec le château du Roi René comme arrière-plan, le feu d’artifice, très classique, voulait surtout mettre en valeur les talents musicaux angevins. Les Pony Pony Run Run, Zenzile, la Ruda, Lemon Queen, The Dancers constituaient l’essentiel de la bande son qui ponctuait les tirs des bombes multicolores.

Contrairement à l’an dernier où il tombait des cordes, cette année le spectacle s’est déroulé sous une température propice aux soirées prolongées. Le spectacle se poursuivait sur la cale de la Savatte avec le premier des 20 concerts de la 5e édition de Tempo Rives.

Juan Rozoof le bâtisseur de funk à la française et génie du groove a déployé comme prévu une énergie qui donnait des fourmis dans les jambes des spectateurs. Et la soirée fut chaude au pied de la scène et dans les bars voisins, la température n’incitant pas vraiment à retrouver le lit.

Dimanche soir, la ville des Ponts-de-Cé avait misé sur un duo plutôt sympathique sur le papier : Dj Zebra pour la bande son et Joseph Couturier le célèbre artificier vendéen, habitué des bords de Loire, pour un feu d’artifice de bonne facture (16 000 €). D’une durée de 20 minutes, le spectacle plutôt bien relevé, à toutefois laissé quelques spectateurs sur leur faim. « C’était un bon feu d’artifice, mais peut-être un peu court », disait une spectatrice. « Au moins il coutera moins cher », lui répondait son voisin. Soyons honnête c’était bien suffisant, surtout en période de restrictions budgétaires. Mais c’est une tradition et supprimer le feu d'artifice ferait encore plus de mécontents. Une fois de plus ils étaient de milliers, venus des villes et villages du sud Loire, à s’être massés sur le pont Dumnacus et les rives de la Loire.

Tradition également à Trélazé tant dans le feu d’artifice que dans la soirée populaire organisée dans le parc du Vissoir. Outre le spectacle pyrotechnique sans effets particuliers, tiré à 23h, juste après celui des Ponts-de-Cé, avec les ardoises comme décor, la ville de Trélazé avait renouvelé son contrat avec le grand orchestre de variétés Thierry Tacinelli. Sur la scène adossée à la salle Louis Aragon, les musiciens, chanteurs et danseuses se sont déchainés tout au long de la soirée pour le plus grand plaisir d’habitants venus en nombre pour profiter de cette soirée musicale sous les étoiles.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par duchemol le 15/07/2013 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Un peu court" maugrréait la vache... jamais content ces gens là ! Un feu d'artifice signé Courturier est génerallement très bon... l'accompagner de musique de M**** indique le mauvais goût angevin... on veut probablement flatter la racaille de moins de 25 ans !








Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com