Angers : Une marche blanche pour Sarah


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 20/01/2014 - 15:15 / modifié le 22/01/2014 - 12:07


Une « marche blanche » en hommage à Sarah, la jeune lycéenne décédée le 10 janvier à Angers après avoir été percutée par un automobiliste sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, est prévue le dimanche 26 janvier. Une page créée sur le réseau social Facebook, permet de recueillir les témoignages des amis et personnes désirant soutenir cette initiative.



Angers : Une marche blanche pour Sarah
Contrairement à ce qui avait été annoncé cette semaine, la marche blanche en hommage à Sarah Moulard, la jeune lycéenne de 15 ans mortellement renversée, le 10 janvier dernier, par un automobiliste sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, n’a pas eu lieu ce dimanche. Elle aura lieu le 26 janvier prochain à 11h au départ de la place Leclerc à Angers.

Les obsèques de Sarah Moulard ont eu lieu jeudi dernier en l’église Saint Léonard, en présence d’une foule d’amis et d’anonymes, venus apporter leur soutien à la famille. Jérémy, le jeune homme qui l’accompagnait, également renversé par le chauffard, est toujours hospitalisé.

Quant à l’automobiliste âgé de 31 ans, suspecté de les avoir fauchés après avoir consommé de l’alcool et du cannabis, il est écroué le temps de l’instruction.

Une page Facebook, dédiée à la marche blanche pour Sarah a été créée spécialement pour informer ceux qui envisagent de participer et apporter leur soutien. Cette page forte de près de 4 000 " j’aime ", remplace la précédente intitulée « Soutenir Jérémy et les proches de Sarah », laquelle a recueilli plus de 33 000 " j’aime ". Cette dernière, toujours accessible, devrait être supprimée, à la demande des parents, certains commentaires étant considérés comme inappropriés.

Pour éviter que cela ne se reproduise, les organisateurs de la marche blanche pour Sarah ont prévenu : « cette page n'est en rien une page de discussions ou de polémiques mais d'informations et de soutiens. Tout commentaire déplacé sera supprimé et la personne concernée sera bannie, par respect pour la famille. »



















Angers Mag