Angers : Valérie Trierweiler et Saïda Jawad, ambassadrices de choix pour le Secours Populaire


Rédigé par - Angers, le 21/04/2014 - 09:22 / modifié le 21/04/2014 - 09:28


Il y avait foule ce dimanche au parc de la Garenne à Angers. Le Secours Populaire de Maine et Loire y organisait, comme dans de nombreuses villes de France sa chasse aux œufs, pour satisfaire les plus petits, mais aussi pour récolter de l’argent pour l’association. L’Angevine Valérie Trierweiler, marraine de l’association, avait fait le déplacement, accompagnée de la comédienne franco-marocaine Saïda Jawad.



Valérie Trierweiler et Saïda Jawad à leur arrivée dans le parc de la Garenne (Photo Secours Populaire)
Valérie Trierweiler et Saïda Jawad à leur arrivée dans le parc de la Garenne (Photo Secours Populaire)
la rédaction vous conseille
Sont-ils venus pour ramasser quelques friandises ou pour approcher l’ex-compagne du président Hollande ? Les enfants, certainement pas, les parents peut-être. Hier après-midi ils étaient plusieurs milliers à faire la queue à l’entrée du parc pour récupérer leur fameux permis de chasse et partir récupérer les œufs dissimulés par les bénévoles angevins du Secours Populaire, sur le pont pour l’occasion.

Parmi ces bénévoles, deux ambassadrices de choix, badge du « Secours Pop » à la boutonnière : la journaliste Valérie Trierweiler, angevine de naissance, surtout connu pour avoir été la compagne du Chef de l’État et Saïda Jawad la compagne du comédien Gérard Jugnot et comédienne elle aussi.

Visiblement très à l’aise, malgré la foule qui se pressait autour d’elles pour se faire photographier en leur compagnie. Entre pêche au canard, tour de manège, stand de maquillage ou concert improvisé, les deux personnalités du jour prennent le temps de discuter avec les bénévoles et les plus petits. « Les gens qui viennent cet après-midi sont touchés de voir que l’on s’intéresse à eux. Je ne suis plus dans le feu de l’actualité, mais j’aime toujours rendre service à ceux qui se mouillent pour aider les plus défavorisés », soulignait l’ex-première dame en lançant le « mickey » au-dessus des enfants installés dans le manège. « Je suis très fière d'être ici, j’aurais pu, moi aussi, être une enfant du Secours populaire », ajoutait la journaliste dont chacun sait ici qu’elle fut élevée dans une famille modeste du quartier Monplaisir à Angers. « Çà me touche encore plus d'être avec tous ces enfants. »

La journaliste et la comédienne accompagnant les petits chasseurs d'oeufs et leurs parents (photo Secours Populaire)
La journaliste et la comédienne accompagnant les petits chasseurs d'oeufs et leurs parents (photo Secours Populaire)
« Elle reste très sociable. Avec tout ce qu’elle a pris, elle peut être fière d’elle », déclarait une participante aux médias nationaux venus à Angers pour l’occasion.

Côté association, c’est le succès garanti. On se pressait autour des deux peoples du jour, appareil photo à la main pour immortaliser l’instant et surtout pour se faire photographier en leur compagnie. Valérie Trierweiler, pour l’occasion sur ses terres angevines, savourait sa popularité et sa nouvelle vie loin de l’Élysée.

Pour Stéphane Lepage, le secrétaire général du Secours Populaire de Maine et Loire, dont « l’objectif de cette chasse aux œufs permet de collecter des dons afin de financer les projets de solidarité du Secours populaire » cette venue aura été bénéfique puisque les bénévoles ont enregistré des records de fréquentation ce dimanche à Angers. La météo clémente de ce dimanche de Pâques y aura aussi été pour quelque chose.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag