Angers Vivre Mieux tirera au sort sa tête de liste le 1er février


Rédigé par - Angers, le 14/01/2014 - 07:40 / modifié le 15/01/2014 - 07:31


Lancé en juin 2013, hors partis, le collectif d'habitants "Angers Vivre Mieux Naturellement" entend toujours répondre présent au rendez-vous électoral de mars prochain. "On y croit", répètent ses membres, qui présenteront leur projet la semaine prochaine et tireront au sort leur tête de liste début février. Vraiment ?



Jürgen Bartelheimer, Virginie Guilloteau et Cécile Barangé, trois des membres d'Angers Vivre Mieux Naturellement.
Jürgen Bartelheimer, Virginie Guilloteau et Cécile Barangé, trois des membres d'Angers Vivre Mieux Naturellement.
Casser les codes et "redonner envie aux électeurs de retrouver le chemin des urnes". En annonçant en juin 2012, leur intention de présenter une liste aux élections municipales d'Angers, les membres du collectif Angers Vivre Mieux Naturellement savaient qu'ils prenaient des risques. A commencer par celui de ne pas parvenir à leurs fins.

Sept mois plus tard, qu'en est-il ? "En décembre, j'avais des doutes. Mais là, on sent un regain d'intérêt autour de notre projet depuis quelques semaines" témoigne Jürgen Bartelheimer. En clair, si la liste n'est pas complète, de nouvelles bonnes volontés se seraient manifestées tout récemment, relançant l'espoir de réunir 55 noms d'ici à mars.

Guide-conférencier et organisateur de voyage, Jürgen Bartelheimer fait partie de ceux qui ont rejoint le noyau d'habitants d'Angers à l'origine du projet. Par affinité politique et associative.

Il est l'un des fondateurs de La Muse, la monnaie à usage solidaire et écologique, lancée il y a quelques mois sur le Sud-Loire, avec l'ambition de servir les intérêts de l'économie locale et de l'environnement. Une belle idée dont la mise en pratique, reconnaît-il, s'avère beaucoup plus délicate.

Pas de quoi remettre en cause ses convictions. Ni celles des membres d'Angers Vivre Mieux qui défendent des choix politiques "simples, sobres et économes", "respectueux des personnes et de la nature", et rompant clairement avec les logiques de croissance.

Le tram entre la Gare et Monplaisir, un Busway pour Belle-Beille

Ainsi, pour la deuxième ligne de tramway, défendent-ils la réalisation en priorité de l'axe Gare-Monplaisir mais, pour des questions d'économie, jugent suffisante une simple ligne de bus dédiée (Busway) "avec une vraie voie vélo" pour desservir le quartier Belle-Beille. "Monplaisir doit être une priorité car c'est un quartier mal considéré qui a été oublié selon nous" explique Virginie Guilloteau.

"Développer un réseau cyclable sécurisé et donner une vraie place au vélo dans la ville" est, en matière de transports, une autre priorité de la liste qui préconise aussi l'abandon définitif du projet de Rocade Sud. "Inutile", tout comme le sont, selon eux, les projets de Centre des congrès, de patinoire, l'aéroport Notre-Dame-des-Landes et la poursuite du soutien à celui d'Angers-Marcé.

Sur le plan économique, Angers Vivre Mieux met en avant le développement d'une agriculture urbaine et péri-urbaine. Et le projet de Technocampus et de développement de la filière électronique ? "On aimerait savoir ce qu'il recouvre vraiment. Est-ce que ce sont des recherches d'avenir ? Est-ce que ça sert une économie respectueuse des hommes. Au nom de l'emploi, on ne doit pas sacrifier toutes les valeurs."

Méfiant des discours et des appareils politiques, dont une partie d'entre eux ont déjà fréquenté les rangs, les membres d'Angers Vivre Mieux Naturellement défendent une "autre démocratie représentative" où le cumul des fonctions serait banni et la présidence de la commission des finances confiées à l'opposition. Elle signera à cet égard prochainement la Charte Anticor.

Et comme pour bien montrer publiquement que ses membres n'agissent pas par intérêt personnel, ceux-ci procéderont publiquement au tirage au sort de leur tête de liste le 1er février. Pas complètement par hasard non plus. Selon qu'ils se sentent prêts ou pas à prendre des responsabilités importantes, leurs noms seront dispatchés dans deux chapeaux différents. Sous réserve d'être suffisamment nombreux.

Profitant de l'absence - dans l'immédiat - de liste à gauche de la gauche, les membres d'Angers Vivre Mieux reconnaissent avoir reçu la visite de membres de certains partis politiques. "Ce ne sont pas leurs étiquettes qui nous intéressent, mais le fait qu'ils puissent se retrouver dans notre charte, précise Virginie Guilloteau, C'est notre tronc commun."



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00



cookieassistant.com