Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers assure l'essentiel face à Arles-Avignon


Rédigé par - Le Samedi 26 Janvier 2013 à 07:49


Sans être franchement convaincants, les joueurs de Stéphane Moulin ont assuré l'essentiel hier soir, à savoir la victoire face à Arles-Avignon (2-0). Peu brillants face à des adversaires qui ne l'ont guère été plus, les Angevins ont réalisé le match que l'on attendait d'eux. Ils retrouvent la quatrième place, toujours à l’affût du podium.



Le joueurs d'Angers SCO, ont réussi, sans être vraiment convaicants à se hisser au pied du podium (photo d'archive)
Le joueurs d'Angers SCO, ont réussi, sans être vraiment convaicants à se hisser au pied du podium (photo d'archive)
On a ouvert le score et on a gagné. Cela fait onze fois que cela arrive. Si on pouvait le faire encore dix fois, ce serait bien ». Par ces mots, l’entraîneur angevin a parfaitement résumé la situation actuelle du SCO. Une équipe qui n'a pas enthousiasmé les foules en cette fraîche soirée d'hiver, mais une équipe qui a gagné, engrangé 3 points supplémentaires et se retrouve dans une position, si ce n'est idéale, en tout cas confortable en ce mois de janvier, le podium toujours dans le viseur.

Ce match était un match-piège avec en face une équipe difficile à manœuvrer et qui se serait bien contentée de repartir d'Angers avec le point du match nul. D’ailleurs, durant la première période, les deux équipes se sont évertuées à se neutraliser. Les visiteurs laissant la plupart du temps l'initiative du jeu à leur hôte, bien emmené par un Olivier Auriac toujours aussi utile alors que son compère du milieu, Keserü, se faisait assez discret en début de match. La première occasion franche était même à mettre au crédit des visiteurs. A la 6e minute Ben Saada centrait pour Psaume aux 6 mètres, mais Malicki s'interposait pour dévier en corner.

Les Angevins réagissaient à la 11e minute par un coup-franc de Keserü qui atterrissait dans les bras du gardien. Les Provençaux, eux aussi, plaçaient quelques banderilles avec un coup-franc de Ben Saada dans le petit filet (18e) puis un autre de Rocchi (22e) qui prenait directement la direction des bras de Malicki. Les locaux se faisaient même une petite frayeur un peu plus tard lorsqu'un centre anodin était intercepté par Zorro qui manquait de tromper son gardien (24e).

À la 33e, à la suite d'une combinaison avec Keserü, un centre de Zorro était dévié des deux poings par le gardien. Le Roumain inquiétait de nouveau Butelle quelques minutes plus tard puisque le gardien provençal devait s'y prendre en deux temps pour s'interposer sur son centre. Peu avant la mi-temps (37e), un nouveau corner de Keserü était repoussé des deux poings par le gardien. 0-0 à la pause, le score n'était pas illogique même si juste avant la mi-temps , les visiteurs auraient pu réaliser le hold-up avec un raid et une frappe de Caceres que Malicki maîtrisait en deux fois (45 + 1).

Stéphane Moulin : « Cette victoire nous remet dans le bon sens »

En deuxième période, et alors que la situation semblait ne pas vouloir se débloquer, à la 60e minute à la suite d'un centre d'El Jadeyaoui, Doré, à la lutte avec Du Plessis prenait le dessus et poussait le ballon derrière la ligne (1-0). Le but était accordé, mais considéré par la Ligue comme un but contre son camp par le défenseur.

Dans le vestiaire, après le match, Alharbi El Jadeyaoui, regrettait que ce but n'ait pas été accordé à son coéquipier, toujours en manque de réussite en ce moment. Quoi qu'il en soit, les partenaires de Grégory Malicky avaient fait le plus dur en ouvrant le score. D'autant que quelques minutes plus tard (64e), à la suite d'un une-deux avec Auriac, Keserü, d'une belle frappe à l'entrée de la surface, ajoutait un nouveau but (2-0).

Les Angevins allaient mieux. Le Roumain manquait même le doublé à la 69e, mais son tir à mi-distance finissait dans les bras du gardien. Deux minutes plus tard, le meneur de jeu angevin lançait El Jadeyaoui de manière idéale, mais le Marocain, à la lutte avec le gardien, croisait trop son tir. À la 83e, Caceres avait l'occasion de réduire le score pour Arles-Avignon en se présentant seul devant Malicki, mais le gardien angevin se couchait bien.

Pour les dernières minutes, Stéphane Moulin faisait entrer Jean-Pierre Nsamé à la place d'El Jadeyaoui. Mais le score en restait là.Pour Stéphane Moulin, l'essentiel était acquis. Cette, victoire, estime l'entraineur angevin, permet à son équipe « de se remettre tout de suite dans le bon sens » après notamment le revers subi à domicile il y a deux semaines face à Clermont. D'autant qu'une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le projet de centre de formation avance à grands pas. Angers Mag vous parlera prochainement.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur