Angers : des Eco-box pour réduire le gaspillage alimentaire


Rédigé par - Angers, le 18/02/2016 - 07:55 / modifié le 28/05/2016 - 09:48


Très utilisée aux USA, la « Doggy bag » permet aux clients des restaurants de ramener à la maison les restes d’un repas trop copieux. Non obligatoire, mais vivement conseillée en France depuis le 1er janvier 2016, une boite répondant au nom d’Eco-box sera testée par Angers Loire Métropole dans 11 restaurants angevins dès le mois de mars.



La boite a emporter, en médaillon le prototype de celle d'Angers Loire Métropole, va permettre de ramener à la maison les restes de repas.
La boite a emporter, en médaillon le prototype de celle d'Angers Loire Métropole, va permettre de ramener à la maison les restes de repas.
la rédaction vous conseille
Au restaurant, dommage de laisser la moitié de son coq vin ou son excellent moelleux au chocolat sous prétexte que l’on est rassasié…  Impensable en France il y a quelques années, au risque d’être montré du doigt, la « Doggy bag », traduisez par boite à emporter (son chien ...) ou plus communément les restes de son repas, commence à faire son apparition dans certains restaurants. C’est le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire signé le 14 juin 2013 par tous les acteurs de l'alimentation et la loi 2010-788 du 12 juillet 2010, dite Grenelle 2, sur les bio-déchets, qui suggèrent aux restaurants de la mettre en pratique.
 
En application de ces textes, depuis le 1er janvier 2016, les restaurateurs sont soumis à une obligation de tri lorsqu'ils produisent plus de 10 tonnes de biodéchets par an, soit environ 150 à 200 couverts par jour. Cependant, si la boite à emporter fait partie des solutions recommandées aux professionnels pour lutter contre le gaspillage alimentaire, elle n’est pas obligatoire. D’autres possibilités existent pour recycler les déchets alimentaires et notamment les remettre à des structures d’entraide.
 
Dans de nombreux pays et notamment aux USA, « c’est une coutume depuis de nombreuses années et c'est même plutôt bien vu. Même dans les fast food et les pizzérias  », explique Amaury,  un franco-américain qui vit une partie de son temps outre-Atlantique. « Il m’arrive même de commander un peu plus que ce que je peux manger afin d’avoir quelques repas prêts à l’usage le reste de la semaine ». En France nous n’en sommes pas encore là.
 
« 30 % des clients déclarent ne pas finir des plats souvent trop copieux »
 
Sur l'hexagone de nombreuses enquêtes démontrent que le secteur de la restauration est à l’origine de 14% du gaspillage alimentaire, lequel s’élève à 230g par personne et par repas dans la restauration traditionnelle. D’où la nécessité d’agir.
 
Plus près de nous, une enquête effectuée par Angers Loire Métropole en décembre 2015 auprès de 580 clients révèle que « 30 % d’entre eux déclarent ne pas finir des plats souvent trop copieux ». De là à proposer aux restaurants angevins de mettre à disposition des boites qui permettent à leurs clients d’emporter les restes de repas, il n’y a qu’un pas que la collectivité souhaite franchir en proposant des boites en silicone répondant au nom d’Eco-box. « Un moyen pour chacun de s’investir dans la lutte contre le gaspillage alimentaire » explique-t-on du côté de la collectivité.
 
Dès début mars, Angers Loire Métropole distribuera ainsi 2500 boites à emporter à 11 établissements angevins qui se sont portés volontaires pour participer à l’expérimentation. Ces boites pliables, étanches et recyclables sont résistantes au micro-onde et au lave-vaisselle.
 
En mettant en place l’Eco-box la collectivité entend « soutenir les commerçants en leur permettant, à l’issue d’une première année d’expérimentation, de mieux préparer l’avenir en évaluant  cet outil sur leur clientèle ». Une convention d’un an été signée auprès des 11 restaurants, pour un budget de 12 000 €. A l’issue de cette première année, ils pourront alors décider d’eux-mêmes de poursuivre l’opération et d’autres pourront l’adopter.

Les  11 établissements partenaires de l'opération Eco-box

•    Le Coup d'feu 
•    L'Auberge du pont de Sorges
•    Le Carpe Diem
•    Le Provence Caffé
•    Le Matt MURPHY'S
•    La Bouchée double 
•    Au Quai des saveurs  (100 -150 c/j ) 
•    La Brasserie du Théâtre
•    La Crêperie les 2 épis
•    La Taverne de Maître KANTER
•    Le PUB du Ralliement

A noter que Ecobox est aussi le nom d'un logiciel d'optimisation de la gestion des déchets, et Eco-box une boite permettant de réduire sa consommation électrique. Ne vous trompez pas ...
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com