Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 1 Novembre 2014







Angers : le Conseil Général va s’ouvrir sur la ville


Rédigé par - Le 02/07/2012 - 16:56 / modifié le 02/07/2012 - 17:18


Classé monument historique, l’Abbaye Saint Aubin, situé au cœur d’Angers, abrite depuis 1796, le Conseil Général de Maine et Loire et depuis 1811 la Préfecture. Au cours des années de nouveaux bâtiments ont été construit sur le site afin d’héberger une petite partie des agents du Département. D’autres devraient les rejoindre puisqu’un centre administratif est projeté coté Boulevard Foch, le bâtiment abritera aussi des espaces tertiaires et des commerces.



L'imposant mur des jardins du Conseil Général va laisser place à un ensemble administratif et de commerces
L'imposant mur des jardins du Conseil Général va laisser place à un ensemble administratif et de commerces
D’ici à trois ans, le grand mur d’enceinte des jardins de l’Abbaye Saint Aubin, lequel longe le boulevard Foch à Angers, à l’angle de la Rue Saint Aubin, devrait laisser place à un ensemble immobilier de six étages. Celui-ci permettant au Conseil Général de se constituer un centre administratif regroupant les services dispersés en ville et notamment ceux de la rue Hanneloup, des Arènes et de la rue de Frémur.

« Nous faisons cela dans un souci de bonne gestion, les services disséminés dans la ville, devraient nous permettre de revendre les bâtiments correspondants et de réaliser pratiquement une opération blanche », déclarait la semaine dernière Christophe BECHU, le président du Conseil Général, à un parterre de commerçants et riverains impactés par le projet. « Le regroupement des services permettra de mutualiser les moyens pour plus d’efficacité ».

Ce nouveau bâtiment de 7 700 m2 sur 6 niveaux qui permettra aux Angevins de mieux identifier les services du Département, s’ouvrira sur la ville, l’entrée principale sera alors déplacée de la place Michel Debré vers la place qui se situe à l’angle du boulevard Foch et de la rue Saint Aubin, contribuant ainsi à l’animation du lieu.

Cet ensemble accueillera dans sa partie inférieure, des surfaces commerciales et de bureaux. Un porche permettra également d’accéder aux superbes jardins à la française de l’Hôtel du Département et de la Préfecture de Maine et Loire. « Les Préfets successifs s’étaient toujours opposés, pour des raisons de sécurité, à l’accès public de ces jardins. Nous hébergeons le représentant de l’Etat, mais Richard SAMUEL est plus ouvert », poursuit le président, comme le sera d’ailleurs le jardin ouvert au public, pendant la journée.

Les angevins pourront ainsi s'approprier un nouvel espace vert en centre-ville, même si, sur ce plan, Angers est plutôt bien dotée.


Avec le tramway, cette partie de la ville a besoin de redevenir attractive

Pour Christophe BECHU, cette réalisation apportera une véritable plus-value économique et environnementale au centre-ville, le bâtiment s’alignant sur les imposants bâtiments voisins. « Depuis la fermeture du cinéma Ariel, cette partie de ville a besoin de retrouver de l’animation. Les surfaces commerciales y contribueront. De plus quand la ville crée un tramway qui coute 30 M€ il est de notre responsabilité de ne pas laisser un tel investissement longé par un mur borgne de 100m de long.

Les services du Conseil Général occuperont la moitié de la surface, soit 4000 m2. Ce projet sera porté par la SPLA (Société Publique Locale d’Aménagement de l’Anjou) adossé à la SODEMEL, laquelle sera le promoteur et le financeur de l’opération. Cette dernière quittera la rue Desjardins, pour rejoindre ce nouvel ensemble sur une surface de 1200 m2. Le bâtiment accueillera également le siège interrégional de la Caisse des Dépôts et Consignation sur une surface de 1200 m2, évitant ainsi son départ vers Nantes. Les commerces s’installeront au Rez-de-chaussée ainsi que l’accueil du Conseil Général.

Les travaux devraient commencer en septembre prochain avec la démolition du bâtiment Célestin Port, sur la placette Saint Aubin, lequel accueillait avant 1987 les Archives départementales, et les fouilles archéologiques dans un lieu chargé d’histoire. Ces fouilles vont durer un an.

Le concours d’architecture sera lancé à l’automne 2012 et le permis de construire sera déposé un an plus tard. Les travaux proprement dits débuteront en Mai 2014, pour s’achever fin 2015.

Plusieurs réunions publiques sont prévues d'ici là, notamment pour présenter les projets des architectes, aux structures commerciales environnantes, ainsi qu’avant le début des travaux.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par JF le 03/07/2012 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le coût du tramway, je pense que Béchu voulait dire 30 M€ au kilomètre, car s'il avait coûté juste 30M€ ça se saurait !

2.Posté par Samson le 03/07/2012 10:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison puisque le prix réel total avoisine les 350 M€. C'est donc bien le prix au Km















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com