Angers : marchés annulés, mais commerçants en colère


Rédigé par - Angers, le 19/01/2013 - 12:01 / modifié le 19/01/2013 - 12:36


« En raison des conditions météorologiques à venir, aucun marché n’aura lieu ce samedi », annonçait, hier en début d’après-midi, la mairie d’Angers. Ce matin la température est remontée et les routes sont praticables. Arrivés à 6 h, les commerçants ambulants, qui jugent la mesure « ridicule », ont protesté en bloquant le boulevard Foch



Photo prise ce matin sur le marché la Fayette par un internaute anonyme
Photo prise ce matin sur le marché la Fayette par un internaute anonyme
Cette fois, le maire d’Angers, Frédéric Béatse y est peut-être allé un peu fort en prenant un arrêté d’annulation de tous les marchés du samedi en centre-ville et notamment ceux des places Leclerc, La Fayette, Eblé, Doutre-Saint-Jacques-Nazareth et à la Roseraie. C’est tout au moins ce que pensent les commerçants présents ce matin sur la place Leclerc.

« C’est ridicule d’avoir pris cet arrêté. Tout le monde savait qu’il y avait un redoux. Regardez la place, elle est nickel », déclare un commerçant sur le site web du journal Ouest France ce matin. « C’est la première fois que je vois un marché annulé depuis 40 ans », ajoutent les clients qui prennent fait et cause pour ceux qui installent habituellement leurs étals sur la place Leclerc.

Et les opposants politiques en rajoutent une couche sur Facebook , a l’exemple de l’ex-député de droite Paul Janneteau : « Encore une décision défavorable aux commerçants. L’Express titrait il y a quelques jours: « Est-il à la hauteur? » Avec cette décision, nous en avons une nouvelle réponse ».

« Ça y-est, il y a 2-3 flocons de neige et un peu de verglas et c’est la panique », ajoute un internaute angevin.

Sans doute échaudés par la situation de l’an dernier, à peu près à la même époque, alors qu’il venait être élu maire, Frédéric Béatse et ses proches collaborateurs n’ont pas voulu prendre de risque, même si celle-ci n’était en rien comparable à celle de ce vendredi. Mais si le maire n’est pas un prévisionniste météo, il est surtout en place pour assurer la sécurité de ses concitoyens. Difficile de le blâmer d’avoir été trop prudent.

Mais les commerçants ambulants, amputés d’une demi-journée de travail, ne l’ont pas entendu de cette oreille, bloquant toutes les rues autour de la place Leclerc jusqu’au centre des congrès, provoquant une véritable pagaille dans le centre-ville. À La Fayette, les commerçants ont même bravé l’interdiction pour la plus grande satisfaction des clients.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par leobon le 19/01/2013 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honteux, de prendre les commercants des marchés pour des rien-du-tout. Tous ces non- sédentaires, en alimentaire ou en brocante qui sont la toute l'année, et qui PAYENT des droits de place, pour déballer leur marchandises. Le manque à gagner, pour tous ces gents dont c'est le meilleur jour de la semaine ???, les denrées périssables fichues ??. Personne n'a été prévenu, un arrèté stupide au dernier moment....les clients stupéfaits ert décus, alors que rien ne justifiait une telle décision.... ...

2.Posté par Bernard le 19/01/2013 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le maire préfère mécontenter ceux qui ne sont pas des électeurs car ils n'habitent pas Angers !
Pour un politique le cynisme est une qualité première avec la langue de bois.

3.Posté par Villecouf le 19/01/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SLT,
Visiblement les électeurs de Paul Janneteau ne l'ont pas trouvé à la hauteur pour être député et il me semble qu'il y a moins de risques à prendre que Maire d'une grande ville ; Ferait mieux de retourner à ses chères études ...
À+

4.Posté par Fabien REBOURS le 20/01/2013 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ANGERS SEULE VILLE DE FRANCE OU L ON VEUT TRAVAILLER ET LE MAIRE L INTERDIT PAR ARRETE MUNICIPAL, C EST PAS LA PREMIERE FOIS,
ON VA FINIR PAR DECROCHER UN PRIX

5.Posté par alain fièvre le 20/01/2013 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle évolution......
depuis le temps que les marchés existent il faut arriver en 2013 pour se rendre compte qu'il est beaucoup plus dangereux d'aller acheter ses produits place Mendes france , que de se rendre par exemple à la Mairie d'angers sur la même place, à mourir de rire sauf pour les commerçants et les usagés qui se demandent ou on va, à croire que la vie est impossible dans les pays nordiques, le risque est grand qu'a l'avenir nos enfants ne puissent sortir que quelques jours par an...















Angers Mag