Angers première ville d’Europe à doter toutes ses écoles de tablettes numériques


Rédigé par - Le 12/05/2012 - 09:27 / modifié le 13/05/2012 - 08:18


Les élèves des 34 écoles publiques d’Angers sont ravis. Désormais ils vont pouvoir apprendre à écrire, dessiner, créer sur des tablettes numériques en complément des méthodes traditionnelles d’apprentissage. La ville d’Angers, qui place l’enfance et l’éducation dans ses actions prioritaires dotera ses écoles publiques de près de 1000 tablettes Apple iPad d’ici l’été.



l'iPad, un outil pédagogique qui permet un approche plus créative et plus ludique de l'éducation des plus petits
l'iPad, un outil pédagogique qui permet un approche plus créative et plus ludique de l'éducation des plus petits
Nous sommes profondément attentifs aux conditions d’éducation des enfants et des familles », disait hier le Maire d’Angers, Frédéric BEATSE en visitant l’école LEBAS, située dans la rue du même nom dans le quartier Madeleine – Saint Léonard. « Nous souhaitons aller au-delà de ce que la loi nous confie et assurer les conditions d’épanouissement et de formation de nos enfants ».

Déjà équipées d’ordinateurs de fonds de classe et de portables, les écoles primaires d’Angers sont plutôt bien dotées en matière de matériel informatique. Mais ce type de matériel n’est pas toujours adapté, notamment pour les plus petits. « Les tablettes numériques ont tout pour séduire. Elles sont maniables, intuitives, faciles à utiliser et à sécuriser », commentait Luc BELOT, adjoint au maire en charge de l’enfance et de l’éducation.

Pour la directrice de l’école, Florence LERAY, ce genre d’outil est un véritable plus en matière d’éducation, mais qui n’occulte pas les méthodes traditionnelles. « L’iPad est seulement un outil pédagogique qui n’est pas incompatible avec les autres modes d’apprentissage tels que l’écriture à la craie et sur papier. Il évite la fracture numérique et intègre socialement les enfants ».

Pour les enseignants qui ont du se former aux outils c’est tout de même une révolution, l’outil permettant d’utiliser de nombreuses applications, inconcevables avec des méthodes traditionnelles. « Les enfants apprennent très vite, de manière intuitive et parfois ce sont même eux qui nous font découvrir des modes d’utilisation que nous ne connaissions pas », expliquait une institutrice.

Âgés de 3 à 4 ans, tous les enfants des écoles auront accès, au moins une fois par semaine aux applications disponibles sur les tablettes, faisant d’Angers la première ville en France et en Europe à équiper à un tel niveau ses écoles primaires. Le projet d’équipement s’élève à 690 000 €


Apprivoiser l’engin en moins de temps qu’il ne faut pour le dire

L’expérience d’informatisation de la ville d’Angers n’est pas nouvelle. Elle a démarré en 2008 avec des ordinateurs classiques. Elle s’est poursuivie en 2010 par l’équipement de tableaux numériques. Après une étude auprès de constructeurs de tablettes tactiles et un appel d’offres, le choix s’est porté sur des iPad de la marque Apple. « Ce sont les plus faciles à utiliser, les mieux sécurisées et surtout elles plantent moins que les autres. En plus Apple a fait un véritable effort en matière d’applications pédagogiques en lien avec l’Éducation Nationale », complétait Luc BELOT.

Une première expérience , très concluante, a été lancée auprès de l’école Marcel Pagnol à Angers, des élèves de CM2 ayant testé les fameuses tablettes de la marque à la pomme. « Après un mois de test force est de constater qu’avec un iPad ont fait beaucoup plus qu’un ordinateur classique, beaucoup plus vite et avec une prise en main plus facile, sans craindre les problèmes techniques et les virus », commentait Ivan MARTINEAU, le directeur de l’école chargée de l’expérimentation.

Dès lors une première vague de 435 tablettes disponibles dans des chariots chargeurs et distribution sans fil, était mise à disposition en décembre 2011. mi-juin 2012, ce seront plus de 950 iPad, disponibles dans un ou deux chariots, selon la taille de l’école, qui seront mis à disposition dans l’ensemble des écoles primaires permettant aux 5 464 élèves inscrits dans les 34 écoles de la ville d’avoir accès de façon égalitaire à cette nouvelle technologie.

Quant aux écoles privées, elles recevront dans le cadre du contrat d’association passé avec la Ville, une dotation financière leur permettant de s’équiper avec le matériel de leur choix. Mais nul doute qu’elles pourront profiter de l’expérience des écoles publiques, dont le résultat constaté in situ est sans appel : les bambins ont apprivoisé l’engin en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

9.Posté par Jerome le 15/05/2012 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les tablettes sont des outils qui ne servent que s'ils sont bien utilises. La variation a toujours ete un cote important de l'apprentissage, et les tablettes peuvent etre benefiques a une classe dans un cadre bien defini et suivi.

De part leur interaction tactile directe et tres intuitive, elles peuvent se placer au plus pres de l'eleve. De nouveau types d'applications sont amenees a changer la place de l application au sein de l'enseignement, en en faisant un vrai support capable d'aider le p...

8.Posté par jmd le 15/05/2012 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon com n'était pas forcément contre l'utilisation en classe. MAis aussi pour mettre en garde contre la "vraie-bonne idée" de preter sa tablette aux enfants. Bien sûr, quelques heures par mois ne sera sans doute pas plus dangereux que de les asseoir devant la tv !

7.Posté par Yannick Sourisseau le 14/05/2012 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@JMD

N'exagérons rien. Dans le cas présent chaque classe dispose des tablettes une journée par semaine, et tous les enfants ne travaillent pas ensemble sur les tablettes, ce qui veut dire qu'ils les utilisent que quelques heures pas semaine. C'est peu pour les rendre dépendants, d'autant que comme l'indique la directrice il ne s'agit que d'un outil, utilisé conjointement avec les outils traditionnels d'écriture et de lecture, pour faciliter l'accès à certaines techniques pédagogiques. Les enfa...

6.Posté par nico le 14/05/2012 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de se lancer dans l'achat de tablettes il aurait été intelligent de se renseigner un peu à l'avance...
Je trouve ridicule d'acheté des I-Pads à des enfants, il existe tellement d'autres tablettes moins cher et franchement tout aussi bonnes. Elles n'ont en rien un contenu plus adapté aux enfants.

Il aurait été fort logique de choisir des tablettes Archos! et oui Archos est une marque de premier plan fabricant des tablettes d’excellente qualité à des prix plus abordables, et cette marque es...

5.Posté par Anthony le 13/05/2012 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans esprit polémique aucun, je trouve aussi étrange que l'on est choisi des I-Pad Apple, alors que pour moitié moins cher ACER fait des tablettes ultra performantes sous Android .

Et puis, s'il faut vivre avec son époque et utiliser les outils d'aujourd'hui, je ne suis pas certain que nos gamins apprennent mieux à lire et écrire avec une tablette qu'un bon cahier et un crayon... enfin bref !

1 2

Point de vue | Social | Ecole - Université | Environnement | Rencontre | Jeunesse






















DEVIS TRAVAUX






Instagram