Angers rend hommage à Michel Tournier

EURÊKA! # 9


Rédigé par Mathilde Bataillé, enseignante de lettres à l'Université d'Angers, au sein du département de LEA, et docteur en littérature française - Angers, le 05/01/2017 - 07:45 / modifié le 04/01/2017 - 15:41


Avec cette rubrique bimensuelle, la rédaction d’Angers Mag et l’Université d’Angers (UA) s’associent pour éclairer autrement le débat public et les questions de notre temps, en confiant la plume à quelques-uns des 560 enseignants-chercheurs et 518 doctorants de l’institution, qui travaillent au sein des 25 laboratoires de l'UA. Un an après la disparition de l’écrivain Michel Tournier, Mathilde Bataillé, spécialiste de son œuvre, revient sur les liens particuliers qui se sont noués entre Angers et l’auteur de Vendredi ou la vie sauvage.



Michel Tournier entretenait un lien particulier avec la ville d'Angers, et plus particulièrement son université.
Michel Tournier entretenait un lien particulier avec la ville d'Angers, et plus particulièrement son université.
la rédaction vous conseille

 

Michel Tournier s'était autoproclamé avec malice "citoyen d'honneur de la Ville d'Angers" et disait s'y sentir chez lui. On chercherait pourtant en vain des références à Angers dans son œuvre littéraire. L'écrivain a découvert la ville tardivement, à l'occasion de conférences annuelles à l'Université d'Angers.

Ces conférences, organisées, entre 1998 et 2005, par Arlette Bouloumié, alors enseignant-chercheur et spécialiste de l'œuvre de Tournier, portaient moins sur des œuvres précises de l'auteur que sur de grandes thématiques qui lui étaient chères : sa bibliothèque, ses modèles littéraires, la philosophie ou l'Allemagne. Conservés à la bibliothèque universitaire de Belle-Beille, les enregistrements de ces discours donnent à entendre une voix singulière, celle d'un philosophe converti « en contrebande » à la littérature, celle d'un conteur et germaniste qui aimait illustrer sa pensée de références bibliques. C'est par ces vers du poète italien Lanza del Vasto qu'il se plaisait à définir son esthétique :
« Au fond de chaque chose un poisson nage /
Poisson de peur que tu n'en sortes nu /
Je te jetterai mon manteau d'images »


Il les explique ainsi : « Au fond de chacune de mes histoires, il y a une vérité métaphysique qui nage. Vérité métaphysique, de peur que tu n'en sortes nue, je te jetterai mon manteau d'histoires imagées. »

Un fonds de référence

Depuis plus de 20 ans, l'Université d'Angers « réfléchit » l'œuvre de Michel Tournier par de nombreuses activités scientifiques et par le rayonnement que lui donne le fonds Tournier , régulièrement consulté par des chercheurs français et étrangers. Ce fonds, créé en 1996 par Arlette Bouloumié, est aujourd'hui le centre documentaire de référence pour les lecteurs avertis de Tournier. Il contient toutes les œuvres de l'auteur, et des traductions en 33 langues différentes (en polonais, roumain, coréen, japonais ou même hébreu) qui faisaient sa fierté.
Le fonds comporte également des travaux universitaires portant sur l'auteur, des dossiers de presse ou des documents pédagogiques, parfois accompagnés de dessins d'élèves. On y trouve des photographies et des lettres de la correspondance de l'écrivain : de Jean d'Ormesson ou Julien Gracq, du cinéaste Völker Schlöndorff, d'hommes politiques comme François Mitterrand ou Jacques Chirac. Ce fonds devrait s'enrichir prochainement de manuscrits et autres précieux documents légués, à sa mort, le 18 janvier 2016, par Michel Tournier, dont Arlette Bouloumié est l'exécutrice testamentaire.

L'Université d'Angers a organisé, ces dernières années, plusieurs colloques internationaux sur Tournier : sur la réception de son œuvre en France et à l'étranger (mai 2011) ou encore sur sa modernité  (janvier 2015).

Journée hommage le 19 janvier

Tournier, qui disait aimer les livres de poche pour leur popularité, rejoindra bientôt le panthéon des auteurs publiés dans la prestigieuse collection de la Pléiade. Trois chercheurs, Arlette Bouloumié, Jacques Poirier et Jean-Bernard Vray, viennent, en effet, d'achever l'établissement d'un premier volume pour Gallimard, consacré aux grands romans de l'auteur (Vendredi ou les Limbes du Pacifique, Le Roi des Aulnes, Les Météores, Gilles et Jeanne) et à son essai Le Vent Paraclet. Ce volume paraîtra en février, quelques semaines après une journée d'étude, intitulée « Michel Tournier : lieux de mémoire dans l'ouest de la France », qui se tiendra à Angers, à la Maison de la recherche Germaine-Tillion, le 19 janvier 2017, en hommage à l'écrivain.

Nous ne pouvons que souhaiter que ces événements scientifiques et l'arrivée de manuscrits de Tournier à l'UA contribuent à la visibilité et à la vitalité de l'œuvre de l'auteur, qui se définissait volontiers comme un écrivain classique, « lu dans les classes ». Car, disait-il, « l'essentiel, c'est que je sois lu. »

Mathilde Bataillé
Mathilde Bataillé
À propos de l’auteur

Mathilde Bataillé est enseignante de lettres à l'Université d'Angers, au sein du département de LEA, et docteur en littérature française. Elle a soutenu une thèse de doctorat en 2013 sur l'œuvre de Michel Tournier, sous la direction du professeur Arlette Bouloumié. Une version remaniée de sa thèse paraîtra aux Presses universitaires de Rennes (PUR) en 2017, sous le titre Michel Tournier. L'écriture du temps. Auteur d'articles portant sur l'œuvre de Tournier et sur la littérature contemporaine, elle participe actuellement à la rédaction d'un dictionnaire sur Michel Tournier pour les éditions Honoré Champion.








Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : #Angers ​Bim, Bam, Boum, Bamba ! Le jour d'après #SCOASNL de @LardeuxT @AngersSCO @IncroyableSCO @LaDalleAngevOFF https://t.co/YJAwEGyh1e
Dimanche 19 Février - 18:40
Angers Mag : L’histoire du château d’Angers racontée par un youtubeur: Brandon Waret, jeune étudiant... https://t.co/CpDLptShtY https://t.co/EwDjW3DwZo
Dimanche 19 Février - 10:43
Angers Mag : #Angers Jackie : biopic d’une icône #cinerenoir #blog @400coups_angers https://t.co/ptrYWuEKPi -biopic-d-une-icon… https://t.co/6zpn69v4vb
Dimanche 19 Février - 10:01
Angers Mag : #Angers Législatives : après Goua, le déluge … de candidats ? #élections https://t.co/gYMQIcOvb4 https://t.co/g1ISWEeIRp
Samedi 18 Février - 09:41


cookieassistant.com