Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers - sco écrase Troyes…3-0


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 29 Octobre 2010 à 23:52


Et si Angers - sco tenait, à domicile, son match référence ? Et pourtant tout ne fut pas parfait. Le score peut paraître lourd, mais les angevins ont maîtrisé leur match de bout en bout.



Fodé DORE élimine BLONDEL et va ouvrir la marque (*)
Fodé DORE élimine BLONDEL et va ouvrir la marque (*)
Angers - sco a su ce vendredi faire preuve du réalisme qui lui a tant manqué, depuis le début de la saison. Un réalisme défensif, quand Troyes, principalement en début de match, s’est montré dangereux. Ainsi, dès la dixième minute, Jérémy HENIN reprenait BEAUVUE, bien décalé, par l’intenable MARCOS.

Plus tard, Grégory MALICKI obligeait le même MARCOS, parti à la limite du hors jeu, à s’excentrer et ne trouver que le petit filet des buts angevins (13’). A la 33ème, c’était au tour de Nicolas GILLET de s’imposer avec autorité.

Ces banderilles mises à part et plutôt bien gérées par une défense centrale angevine, pas si lente qu’on peut parfois le lire, Angers-sco a mis sa patte sur le match. C’est tout d’abord Claudiu KESERÜ, qui, face au but manquait le cadre de volée (10').

Ce même KESERÜ servait , à la 26ème, Loris ARNAUD, face aux buts, repris in extremis par un défenseur troyen. Puis arriva la récompense à la 37ème minute. Sur une relance champenoise contrée au milieu du terrain, Fodé DORE profitait de la glissade du défenseur adverse, puis éliminait BLONDEL, le gardien troyen pour marquer dans le but vide.

Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, Angers-sco allait doubler la mise : Montée rageuse d’Olivier AURIAC, frappe du gauche, repoussée sur le côté par BLONDEL. Fodé DORE centrait instantanément pour Claudiu KESERÜ qui glisse le ballon sous le ventre du portier aubois.

2-0 à la pause. Assez sévère pour les bleus, face à un sco réaliste.

La seconde période reprenait comme avait fini la première. A la 47ème, sur un service en profondeur, Fodé DORE déviait le ballon, de la tête, pour Claudiu KESERÜ, qui de près, inscrivait le troisième but angevin. La suite de la seconde mi-temps allait être plaisante et apaisante pour le public angevin.

Angers-sco déroulait, faisait joliment circuler le ballon, enchaînait des passes comme jamais il n’avait su le faire auparavant. De son côté, Troyes n’abdiquait pas, mais peinait à inquiéter sérieusement la défense locale, à part en quelques rares situations, comme cette tête de l’ex-scoïste, Vincent CARLIER, au dessus, suite à un corner (76’).

Le sco devenait plus percutant. Troyes manquait d’encaisser un troisième but, quand sur un centre de Charly DIERS, un défenseur troyen, en dégageant, était à deux doigts de tromper son propre gardien.
Puis c’est Jérémy HENIN, qui s’envolait sur corner, pour une volée en ciseaux.

Le sco faisait le show, et offrait à son public une bien jolie victoire, doublée d’une grosse performance.
Troyes a encaissé, à Jean BOUIN, trois buts, alors qu’il n’en avait encaissé que deux en six matchs, à l'extérieur, depuis l’entame du championnat.

Jean-Louis GARCIA, dans une nouvelle organisation avec trois attaquants (ARNAUD, DORE, KESERÜ), avec un grand Olivier AURIAC, entre autres, tient, peut être le match référence, qu’il appelait de ses vœux.

C’est tout le mal que l’on souhaite à notre coach.

(*) Photo aimablement prêtée par Angers-Sco


LES TAGS : football, ligue 2, sco