Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers - sco en échec à Nîmes 2-0


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 10 Septembre 2010 à 22:43


Les angevins, trop vite privés de Nicolas GILLET, et peu en réussite, ont subi une défaite sévère dans le Gard, où le nul n'aurait pas été usurpé.



C’est avec un milieu de terrain recomposé, que l’équipe d’Angers-sco entamait la partie. Olivier AURIAC, de retour de blessure retrouvait sa place, au détriment de Mickaël STEPHAN, tandis que Vincent MANCEAU était titularisé, en raison de la blessure, dans la semaine, à l’entraînement de Nicolas FLORENTIN. Enfin, Jérôme HIAUMET, remplaçant méritant, laissait sa place dans les buts, au titulaire Grégory MALICKI, également rétabli.

Et pour son grand retour, le gardien angevin était ménagé, tant les offensives nîmoises étaient particulièrement timides, dans cette première période. Certes, les crocos nîmois avaient le plus souvent le ballon, mais n’arrivait pas à mettre hors de position la défense angevine.

De son côté, l’équipe d’Angers-sco était bien en place, dans l’attente de placer un contre. C’est ainsi que Loris ARNAUD, pour ses débuts en championnat, puis David DE FREITAS inquiétèrent, à tour de rôle, Ludovic BUTELLE, le portier nîmois. C’est aux joueurs locaux, qu’il allait incomber de mettre plus de rythme dans cette seconde mi-temps.

Nîmes profite de la réorganisation de la défense du sco

la sortie sur blesure de Nicolas GILLET, fatale aux angevins
la sortie sur blesure de Nicolas GILLET, fatale aux angevins
Et le sort allait les aider dans leur entreprise, dès l’entame de la deuxième mi-temps. Nicolas GILLET, le patron de la défense d’Angers-sco sortait sur blessure, remplacé par Malick COUTURIER. Les nîmois allaient profiter de ce changement pour ouvrir le score. Sur un corner, la défense d’Angers-sco hésitait et Grégory MALICKI manquait sa sortie. Jonathan AYITE, l’attaquant gardois, cadrait sa tête dans le but déserté (56’).

Double sanction pour des angevins, jusque là, bien dans leur match. Angers-sco allait vite remettre l’ouvrage sur le métier. Sébastien RENOUARD, d’abord, contraignait le gardien local à sortir le grand jeu, sur une jolie frappe, décochée de l’entrée de la surface. Puis Jérémy HENIN trouvait, enfin, le chemin des filets. Joie de courte durée, pour les noirs et blancs puisque l’arbitre Monsieur DJOUZI refusait le but.

Dans la foulée, Nîmes bénéficiait d’un coup franc bien placé. David GIGLIOTTI signait son retour de blessure de la plus belle des façons, en trouvant les filets de Grégory MALICKI, sur une frappe imparable (76’).

A 2 buts à 0, le sort du match était scellé, même si Angers-sco n’abdiquait pas. Sébastien RENOUARD inquiétait encore la défense gardoise, en trouvant le poteau. Le match s’achevait après 6 minutes d’arrêt de jeu, consécutives à un choc violent, tibia contre tibia, entre Fodé DORE, le jeune attaquant d’Angers-sco et Ludovic BUTELLE, le gardien nîmois qui mit de longues minutes à se relever.

Au final, un score sévère, une défaite au goût amer, qu’Angers-sco mettra plus d’une semaine pour oublier.

En effet, en raison du tournoi international de basket-ball, « Prostars Pays de la Loire », les 17 et 18 septembre prochains, le match Angers-sco Istres est déplacé au dimanche 19 septembre, à 15 heures.

Le club d’Angers-sco souhaite profiter de cet horaire inhabituel, pour faire de ce match un moment à partager en famille.

Pour cela, il offre une remise de 50%, pour les femmes, sur le prix des places de toutes les tribunes et la gratuité, également dans tout le stade, pour tout enfant de moins de 12 ans accompagné d’un adulte.

Les angevins devront saisir la balle au bond pour gagner à Jean BOUIN et séduire leur public, sevré de victoires et de buts en championnat, lors des deux premiers matchs.

En attendant, si le coeur vous en dit, la réserve du sco reçoit celle du FC Nantes, ce samedi, à 18 heures, à Jean Bouin, pour le compte du championnat de CFA2.