Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers - sco (re)chute à Reims 2-0


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 5 Novembre 2010 à 23:02


A Reims, Angers - sco a retrouvé son manque de réalisme, lequel n'a pas fait douter un adversaire, aussi fébrile derrière, que séduisant, en attaque.



Nicolas FLORENTIN a eu l'égalisation au bout des crampons; un tournant du match (*)
Nicolas FLORENTIN a eu l'égalisation au bout des crampons; un tournant du match (*)
Si Jean-Louis GARCIA, l’entraîneur angevin, grand ami du jockey-entraîneur Jean-Marie MONCLIN, est fan de trot attelé, ses joueurs, eux ont un faible pour les courses à handicap. Après avoir encaissé un but dès la 45ème seconde à Metz, il y a deux semaines, ils ont pris une longueur de retard, au bout de 7 minutes, cette fois, à Reims.

C’est à ce moment du match que TOUDIC, lancé par GLOMBART, brûlait la politesse à la défense angevine, pour aller remporter son duel, face à Grégory MALICKI. Angers-sco avait pourtant reçu un préavis, sous la forme d’une tête de FAURE, repoussé par la barre transversale (4’).

Et Reims mettait Angers-sco au supplice en ce début de match : GRAGNIC trouvait, de la tête, le poteau angevin (22’), tandis que BARBIER, de la tête toujours, sollicitait le portier angevin. A l’évidence, Angers-sco était largement dominé, dans la bataille aérienne.

Il aura fallu attendre la 25ème minute pour voir les angevins sortir la tête de l’eau, notamment sur coups de pied arrêtés. Puis LIEBUS, le gardien rémois devait s’employer à la 38ème, sur une belle frappe, avant que Fodé DORE frappe de peu à côté (43’). Angers-sco, qui avait repris du poil de la bête, s’en tirait tout de même pas trop mal.

La deuxième mi-temps reprenait sur les chapeaux de roue.

Angers-sco voulait revenir au score et se procurait, d’entrée, trois occasions nettes, en cinq minutes.
Mais Reims ne laissait pas sa part au chien et contraignait MALICKI à un superbe arrêt, suivi d’une reprise de FAURE sur le poteau (et de trois), puis sauvetage angevin sur la ligne. L’occasion du match pour Reims (54’)

Angers-sco, à son tour, se procurait une grosse occasion par Nicolas FLORENTIN (56’), qui manquait l'égalisation. Le score ne pouvait rester en l’état, tellement les occasions étaient nombreuses.
Et c’est Reims qui allait être récompensé de ses efforts : GRAGNIC déposait le ballon sur la tête de FAURE. 2-0 pour Reims (61’).

Angers-sco tentait de revenir au score, mais toujours avec la même difficulté à cadrer ses frappes, une rechute dans le réalisme après la parenthèse troyenne. Le sco s’exposait même aux contres. Ainsi, FORTES s’arrachait pour, d’une belle frappe, obliger Grégory MALICKI à sortir le grand jeu (76’).
La fin de match était électrique et suite à un méchant tacle à retardement, sur Olivier AURIAC, le rémois KRYCHOWIAK était exclu (87').

Trois autres avertissements étaient distribués aux 21 acteurs de ce match, devenus nerveux.
Au final, Angers-sco, sans démériter, concédait une défaite assez logique à des rémois, très costauds offensivement. On peut regretter que le sco n’ait pas profité d’une défense champenoise, aussi fébrile, que l’attaque est séduisante. Semer le doute chez des rémois mal classés était la condition pour ramener un bon résultat.

Séance de rattrapage, dès vendredi prochain, contre nos voisins nantais.

(*) Photo aimablement prêtée par Angers-Sco




LES TAGS : football, ligue 2, sco