Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-sco : vainqueur 2-0, avec l'art et la manière


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 1 Octobre 2010 à 23:07


Hier soir, au stade Jean Bouin, à Angers, dans des conditions climatiques difficiles, les angevins ont remporté un derby animé et passionnant.



Et le score aurait pu être bien plus lourd, si les lavallois ne disposaient pas, en la personne d'Arnaud BALIJON, d'un gardien de grande classe. Pourtant, devant des gradins trop peu garnis, pour ce derby historique, ce sont les lavallois qui débutaient le mieux la partie, face à des angevins privés de Nicolas GILLET, blessé à la cuisse. Heureusement Yves DEROFF. Martin FALL et Pierre-Henri LAMY allaient brillamment le suppléer.

Angers-sco se sont cherchés, les joueurs semblant tétanisés par l'enjeu de ce derby des mal classés. Le milieu angevin peinait à conserver le ballon et Seid Khiter, sur son flanc droit, mettait Karim DJELLABI au supplice. Le défenseur angevin recevait même un carton jaune dès la 7ème minute.

Pourtant, après dix minutes de tâtonnement, les angevins desserraient l'étau tango et noir. Tour à tour Loris ARNAUD, sur une frappe, Jérémy HENIN, de la tête sur corner, puis Claudiu KESERÜ, sur une frappe de l'angle de la surface, après un joli travail de Loris ARNAUD, faisaient souffler le vent du boulet, sur la cage du portier mayennais.

Claudiu KESERÜ d'abord mis en échec

Angers-sco méritait d'ouvrir la marque. Tout le stade y crut, à la 18ème minute, lorsque Monsieur BATTA, l'arbitre de la rencontre accorda un pénalty aux noirs et blancs, pour une main d'un défenseur dans la surface.

Claudiu KESERÜ, en recherche de confiance, le tirait, mais encore une fois, Arnaud BALIJON se détendait magnifiquement, et d'une horizontale parfaite, allait sortir le tir de l'angevin au ras de son poteau.Des joueurs aux spectateurs, le doute était perceptible: Le chat noir, qui poursuit le sco depuis un moment, s'était-il à nouveau invité à Jean Bouin ?

Claudiu KESERÜ prend sa revanche

Loris ARNAUD, très remuant, a beaucoup travaillé et pesé sur la défense mayennaise (*)
Loris ARNAUD, très remuant, a beaucoup travaillé et pesé sur la défense mayennaise (*)
Les scoïstes ne se posaient plus la question et remettaient l'ouvrage sur le métier, face à des lavallois étouffés. Ainsi, à la 34ème minute, Claudiu KESERÜ manquait la cible, avant que Sébastien RENOUARD ne manque assez bizarrement une minute plus tard, son face à face avec le portier mayennais.

Arnaud BALIJON ne pouvait que constater les dégâts à la 36ème minute. KESERÜ, encore lui, enroulait parfaitement son coup franc et courait vers le banc, ivre de bonheur, célébrer son premier but en championnat. Ce n'était que justice pour des angevins maîtres de leur sujet, sous une pluie quasi ininterrompue. Et Sébastien RENOUARD, encore très bon, aurait pu doubler la mise, juste avant le repos (45').

La seconde période recommençait comme la première et les lavallois lançaient deux escarmouches d'entrée, sans inquiéter outre mesure le très sûr Jérôme HIAUMET. Mais, très vite, Angers-sco reprenait la maîtrise du match. C'est d'abord, Sébastien RENOUARD qui servait, un poil trop tard, Loris ARNAUD (49'). Puis Claudiu KESERÜ enlevait trop sa frappe sur coup franc (54'). David DE FREITAS tentait sa chance, à son tour, avant que les inévitables Claudiu KESERÜ et Sébastien RENOUARD, très en jambe, sollicitent le portier lavallois à l'heure de jeu. Philippe HINSCHBERGER décidait, alors, de lancer le très physique attaquant Ghislain GIMBERT, transfuge de Vannes, qui se mettait par deux fis en évidence (65' et 66').

Jérôme HIAUMET, le gardien angevin, rassurait ses défenseurs. Le sursaut mayennais ne dura pas. Angers-sco reprenait la maîtrise des débats, mais le score n'évoluait pas, malgré les efforts de Claudiu KESERÜ, dont la frappe s'envolait encore. Et le stade Jean BOUIN commençait à repenser à toutes ces occasions manquées, depuis le début de la saison, qu'Angers-sco a payé très cher.

La délivrance allait venir à la 84ème minute. Claudiu KESERÜ ajustait la mire et frappait un énième coup franc, à 25 mètres des buts de BALIJON. Le ballon, très légèrement dévié par le mur allait mourir dans les buts mayennais. Le gardien lavallois était alors impuissant, gêné par les courses de Gaëtan CHARBONNIER et Fodé DORE, qui avaient tenté de couper la trajectoire du ballon.

Le banc angevin pouvait respirer et les kops tenter d'entraîner dans leur champ un public toujours trop spectateur. Angers-sco était récompensé de son match parfaitement maîtrisé.
Tout allait pour le mieux, jusqu'à la 90ème minute, instant choisi par Johann CHAPUIS pour tacler, à retardement, aussi sévèrement qu'inutilement, Martin FALL, qui avait dégagé le ballon, sur la ligne de sortie de but.

Le défenseur angevin, auteur d'un très bon match, comme au Havre, mais déjà malheureux, en Normandie, n'allait pas s'en relever et être évacué sur une civière, puis être conduit au CHU.
Bilan pour Johann CHAPUIS: Un carton jaune. Quand on sait que Sébastien RENOUARD, contre Istres, a reçu deux carton jaune pour avoir vivement fêté un but et poussé le ballon de quatre mètres, on peut se demander quelle sont les priorités de l'arbitrage français. Comment ne pas exclure le joueur mayennais vu son geste et ses conséquences?

Espérons que Martin retrouvera vite ses coéquipiers, qui ont fait plaisir à leur public en remportant joliment LE derby. Un succès synonyme de beaucoup d'espoir pour cette équipe en construction, qui commence à bien combiner. Merci messieurs pour cette belle victoire.







1.Posté par emmanuel ollivier le 05/10/2010 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(*) Les photos servant à illustrer cet article, sont gracieusement prêtées par Angers SCO. Elles servent uniquement à montrer les joueurs concernés en action, mais n'ont pas été réalisées pendant le match faute de photographe sur place.