Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Dimanche 26 Octobre 2014



Angers serait-elle enfin devenue attractive ?


Rédigé par - Le 09/07/2012 - 11:43 / modifié le 09/07/2012 - 21:43


Contrairement à certaines idées reçues, la métropole angevine ferait partie des villes les plus dynamiques de France si l’on en croit le palmarès publié ce vendredi 6 juillet dans le Journal des Entreprises. Classée souvent derrière Nantes, sa grande voisine et devant le Mans, Angers semble enfin tirer son épingle du jeu.



Angers une ville qui sait désormais se bouger (Accroche-coeurs en Septembre)
Angers une ville qui sait désormais se bouger (Accroche-coeurs en Septembre)
On pouvait s’en douter, les grandes métropoles captent la richesse au détriment des autres territoires ? C’est ce que confirme l’enquête publiée récemment dans le Journal des Entreprises, un mensuel du Groupe Télégramme. Toulouse, Montpellier, Rennes, Paris apparaissent comme les agglomérations les plus dynamiques, au détriment des plus petites villes, à l’exemple d’Angers, qui possèdent tout de même quelques atouts.

« Les grandes métropoles sont de superbes machines à créer, mais elles redistribuent beaucoup, à travers notamment les revenus de ceux qui y travaillent », explique Olivier PORTIER, analyste territorial dans le JDE. « Elles irriguent aussi les zones moins urbaines qui profitent de ce développement ».

« Nos métropoles doivent elles encore rougir face aux grandes villes allemandes, espagnoles ou britanniques », écrit Samuel PETIT en ouvrant le palmarès des agglomérations françaises qui attirent, créent de l’emploi et se développent. « En deux décennies nos villes ont su mobiliser leurs énergies et changer leurs visages ».

En effet, si toutes les cités françaises ont tenté, avec plus ou moins de succès, de quitter leur habit de belle endormie pour endosser celui de métropole européenne, l’essentiel de la population, plus d’un français sur trois vit dans les 30 agglomérations de plus de 200 000 habitants.

Si ce classement établi par le JDE consacre quatre villes : Toulouse, Montpellier, Rennes et Nantes, la métropole angevine semble avoir réussi sa mutation avec quelques points forts qui la hisse dans le top 10 des villes les plus attirantes.

Une forte attractivité pour Angers malgré une faible évolution de la population

C’est notamment sur l’évolution de son parc de logement, sur son attractivité et sur l’emploi des cadres que la cité du Roi René a su faire la différence avec les villes de même importance, les villes de l’arc Ouest - Sud, c'est-à-dire Atlantique – Méditerranée, bénéficiant d’un pouvoir d’attirance plus important que celles de l’Est, du Nord et du Centre, selon ce palmarès.

Ainsi Angers qui a su lancer un programme ambitieux de renouvellement urbain, se classe 6ème en termes de parc de logements de moins de 18 ans, derrière Nantes 4ème et devant Le Mans, 17ème.

Autre point fort d’Angers, son attractivité, c'est-à-dire la part de population arrivée d’une autre région en 5 ans. Elle se classe 9ème, toujours derrière Nantes, 4ème et devant le Mans, 15ème. De même pour l’évolution des cadres entre 1999 et 2008, Angers se classe 7ème, derrière Nantes, 2ème et devant le Mans, 25ème. Globalement, en matière d’emploi, toutes catégories confondues, Nantes descend à la 4ème place, Angers à la 14ème place et le Mans à la 28ème place, alors que la création de jeunes entreprises place Nantes à la 12ème place, Angers à la 20ème et le Mans à la 27ème place. Toutefois, cette dernière donnée date de 2008.

Sur le plan de l’évolution des salaires entre 2004 et 2009, la métropole angevine est également bien placée, puisqu’elle se situe à la 11ème place, devant Nantes, 23ème et le Mans, 25ème. Et pourtant en matière de PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant, Angers descend à la 22ème place dépassée par Nantes, 7ème et le Mans 14ème.

Seul point particulièrement négatif et peut-être moins encourageant pour l’avenir : l’évolution de la population et de la natalité. Entre 1999 et 2008, la population d’Angers a évolué de 0.66% (20ème place), pendant que celle de Nantes évoluait de 4.73 % (9ème) et celle du Mans, baissait de 2.42% (28ème). Coté taux de natalité il est de 12.9% à Nantes (17ème), 12.7% à Angers (20ème) et 12.1% au Mans (25ème).

« Au-delà de la simple qualité de vie, c’est le dynamisme d’Angers qui est aujourd’hui salué et reconnu. Nul doute que dans les années à venir la Ville saura se détacher et se positionner sur un plan européen », déclare la Ville d’Angers à la lecture de ce palmarès, lequel a également été publié dans le magazine Challenges.

Voir en détail le palmarès (Source JDE)




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par OPHELIE le 11/07/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, Angers, comme tant d'autres villes, subit une arrivée massive de Migrants, ce qui a pour conséquence de modifier de façon perceptible notre population...Je pense également à une montée du communautarisme et d'un certain Islam peu compatibles avec nos Valeurs...!!

5.Posté par Olivier DOUAY Candidat RBM-FN 6ème circonscription du 49 en juin 2012 le 11/07/2012 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis désolé, mais sur 28 enfants d'amis ou de voisins, seul....1 est resté à Angers....!! C'est ainsi!!.
Par contre, je vois que nous partageons les mêmes craintes quant au changement démographique de notre ville.....

4.Posté par Nicolas le 10/07/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le niveau du dernier commentaire me désespère.

Oui nous sommes dans une société ou les jeunes bougent pour leurs études et s'installent ailleurs, Angers ne proposant pas tous les cursus possibles.
Et puis certains reviennent après pour continuer leur carrière.

Je voudrais bien que Monsieur Douay explicite l'expression "une autre population", qui remplace SES enfants, cela m'intrigue....J'ai peur de comprendre.


3.Posté par Olivier DOUAY Candidat RBM-FN 6ème circonscription du 49 en juin 2012 le 09/07/2012 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce rapport parle de l'augmentation de la population mais ne parle pas du niveau d'éducation de cette population 30 000 étudiants à Angers, mais combien restent? On observe que ses enfants et tous les enfants d'amis ont quitté la ville, pendant ce temps une autre population s'est installée. Nous ne pouvons que remercier nos politiciens de tous bords.

2.Posté par Yannick Sourisseau le 09/07/2012 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les statistiques en matière de délinquance n'étaient pas prises en compte par le JDE, ce n'était pas l'objet de ce palmarès. A moins que vous ayez des chiffres que j'ignore, je ne pense pas qu'en matière de délinquance, Angers, arrive dans le peloton de tête. Bien sûr c'est toujours trop.

1 2






Angers Mag




















Instagram


cookieassistant.com