Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers, un petit nul face à Nîmes


Rédigé par - Le Samedi 1 Décembre 2012 à 08:25


Opposés au 13e du classement, les Angevins espéraient sans doute engranger des points après leur défaite à Caen la semaine dernière. Mais une nouvelle fois peu inspirés face à une équipe de Nîmes très prudente, les joueurs de Stéphane Moulin ont régulièrement buté sur la défense gardoise. Résultat : un... décevant match nul (0-0) qui a confirmé la baisse de rythme actuelle des " blanc et noir".



De belles occasions pour le SCO, mais un match décevant dans l'ensemble (Photo d'archive)
De belles occasions pour le SCO, mais un match décevant dans l'ensemble (Photo d'archive)
Si l'on excepte la qualification en Coupe de France et la « petite » victoire (1-0) il y a deux semaines contre la modeste équipe de Val d'Izé, la dernière victoire du SCO remonte désormais au 26 octobre dernier face à Châteauroux (1-0).

Et encore, celle-ci faisait suite à un nul à Dijon et une défaite à domicile contre Monaco. Angers qui, le 3 août au soir, était leader du championnat a bien fait d'engranger des points durant l'été, car depuis quelque temps, le bilan est famélique. Seulement 6 points pris sur 21 possibles depuis début octobre en championnat.

Certes, il y avait de gros adversaires au menu (Monaco, Nantes, Caen) pour autant de défaites, mais dans le même temps, les décevants 0-0 à domicile contre Niort et Nîmes sont venus démontrer que la mauvaise passe actuelle n'est pas uniquement due qu'à la supposée valeur de l'adversaire.

Claudiu Keserü brillait en début de saison. Depuis sa blessure, lors du match face à Monaco, il n'a jamais vraiment pu peser de nouveau sur le jeu de l'équipe. Yoric Ravet, lui aussi une des révélations du début de championnat, est toujours à l'infirmerie, mais cela n'explique pas tout.

Dans ce match, les Angevins se sont quand même procuré quelques occasions et auraient pu, avec un brin de réussite faire une nouvelle fois la différence. Ainsi, dès le début de la partie, Diego Gomez, sur une ouverture de Keserü frappait au-dessus du cadre (4e).

Quelques minutes plus tard (19e), l'Argentin, sur coup-franc, inquiétait de nouveau la défense adverse, mais tout cela était bien brouillon. À l'image de ce centre d'Auriac qui, à la 26e minute, filait devant le but sans que personne ne parvienne à couper la trajectoire.

C'était pratiquement tout pour la première mi-temps si l'on excepte un nouveau coup-franc de Keserü aux 25 mètres repoussé par le mur (40e). Dans les arrêts de jeu, sur un corner de Gomez, Fall plaçait sa tête, mais trouvait le petit filet.

À la reprise, le Nïmois Gragnic tentait une frappe à mi-distance que Malicki captait sans trop de difficulté (50e). Puis c'était au tour de Gomez, avec un coup-franc légèrement excentré sur la gauche du but, d'inquiéter le gardien gardois (59e). Malheureusement pour le SCO, sa frappe passait juste au-dessus de la transversale.

La plus grosse occasion de cette rencontre survenait, pour les Angevins, à la 72e minute. Sur un centre de Diers, venu de la gauche du terrain, El Jadeyaoui esseulé aux 6 mètres, plaçait une tête piquée que le gardien ne pouvait que repousser. Mais aucun Angevin n'avait suivi. À six minutes de la fin, les 5437 spectateurs présents croyaient que le salut allait une nouvelle fois venir de Claudiu Keserü.

Diallo était fauché à l'entrée de la surface. Coup-franc mais dans une position pas idéale pour un gaucher, c'est-à-dire sur la gauche du but. La frappe du meneur de jeu angevin contournait le mur, mais était repoussée des deux poings par le gardien. Tout le symbole des difficultés de l'attaque angevine en ce moment..

Samedi prochain, les joueurs de Stéphane Moulin se rendent à Arras pour le 8e tour de la Coupe de France avant de retrouver le championnat le 11 décembre à Laval. Deux matchs pour se refaire une santé .On se souvient notamment qu'en août, lors de leur dernier voyage en Mayenne pour le compte de la Coupe de la Ligue, les partenaires de Gréory Malicki l'avaient emporté. Une autre époque ?




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur