Angers : une baisse des subventions associatives à géométrie variable


Rédigé par - Angers, le 06/01/2016 - 07:57 / modifié le 07/01/2016 - 23:55


Christophe Béchu l'a annoncé lundi soir à la fin de sa cérémonie de vœux. Le budget 2016 de la ville d'Angers intégrera une baisse de 5% en moyenne des subventions aux associations. Une petite révolution, à l'échelle de la collectivité, qui ne se traduira pas de la même manière pour tous les acteurs associatifs, et notamment pour les maisons de quartier. Précisions.



Michelle Moreau est la première adjointe au maire d'Angers, adjointe à la Vie des Quartiers et de la Vie Associative.
Michelle Moreau est la première adjointe au maire d'Angers, adjointe à la Vie des Quartiers et de la Vie Associative.
la rédaction vous conseille
On ne peut pas redistribuer l'argent qu'on n'a pas". Lundi soir, aux Greniers Saint-Jean, le maire d'Angers a soufflé le chaud et le froid. Et c'est peu dire que les annonces du soir ont surtout dû refroidir les responsables associatifs présents dans la salle.

Et pour une raison simple : le budget de la ville, adopté au printemps 2016, notifiera une baisse de 5 % des subventions accordées aux associations.
 
"Dans la situation financière qui est la nôtre, nous avons pensé qu'il fallait aussi demander aux partenaires de la ville les efforts demandés en interne à la ville", souligne la 1re adjointe au maire d'Angers, Michelle Moreau. Une décision imposée par une réalité budgétaire, donc, avec "deux phénomènes qui se conjuguent" : d'un côté, la baisse des dotations de l'Etat et de la CAF ou du Département (notamment sur le financement des correspondants de nuit ou des éducateurs de prévention), de l'autre l'augmentation des budgets dus "à des missions incontournables, comme par exemple l'aménagement des temps scolaires (+3M€) ou les modifications nécessaires liées à l'accessibilité", avance Michelle Moreau. "Si l'on croise ces deux phénomènes sur 8 ans, c'est l'équivalent d'une année d'investissement pour la ville d'Angers", souligne l'élue, qui rappelle par ailleurs que "la Chambre régionale des comptes notait dans son dernier rapport que la Ville d'Angers donnait trop".

Une spécificité locale que défend l'ancien maire et adjoint à la vie associative, Frédéric Béatse : "La municipalité a historiquement toujours délégué une partie de son action publique aux associations, pour faire participer la société à la vie de la cité", avance le leader de l'opposition, qui considère comme "inquiétant" le fait "d'affaiblir le monde associatif en ce moment". Surtout, Frédéric Béatse s'interroge sur "la méthode" du maire actuel. "On ne peut pas décréter quelque chose d'automatique avec quelque chose à réaliser", formule-t-il.
"Il est évident qu'on ne baissera pas les subventions des petites associations de proximité, qui tissent du lien au plus près dans les quartiers : ce ne serait pas cohérent avec nos politiques publiques." - Michelle Moreau

Car ce sont bien les arbitrages budgétaires qui ont lieu en ce moment qui dessineront la réalité des subventions accordées aux associations en 2016 (elles s'élèvent à quelque 35 M€ hors CCAS en 2015). Moins 5 % pour tout le monde ? "Non, non, nous modulerons", précise d'emblée Michelle Moreau qui ne rentre pas dans les détails, mais dessine les grandes lignes des choix municipaux en la matière.

"Il est évident qu'on ne baissera pas les subventions des petites associations de proximité, qui tissent du lien au plus près dans les quartiers : ce ne serait pas cohérent avec nos politiques publiques." De la même manière, "nous ferons tout pour stabiliser les subventions des associations qui interviennent dans le domaine du social".

Où donc aller chercher ces "5 % de moyenne" ? "Là où il y aura le plus de baisse, ce sera chez ceux qui touchent le plus de subventions. Ce sera notamment le cas pour les maisons de quartier." On s'oriente pour elles vers une baisse, dès cette année, de l'ordre de 10 %. "Nous avons avec elles une convention pluriannuelle de trois ans. Il y a aura une baisse cette première année, mais pas les deux autres." Une réduction qui toucherait uniquement les subventions de fonctionnement, pas sur les "aides ou compensations en matière sociale."

En clair, il faudra réduire les activités -loisirs ou programmation culturelle- et les mois d'avril, mai et juin -dont la programmation est déjà arrêtée- devraient être difficile pour les maisons de quartier. Michelle Moreau ajoute par ailleurs que d'autres structures seront touchées : "J'ai par exemple averti l'Office municipal des sports qu'il faudrait faire des efforts..."
 
Cette décision municipale trouve également un écho dans le dialogue entamé dès son arrivée par la nouvelle équipe avec les associations, notamment lors des Assises de la vie associative : comment travailler ensemble, mutualiser, innover, chercher d'autres financement que les deniers publics... les thèmes des ateliers passés ou en cours résonnent évidemment d'une toute autre manière avec l'annonce faite par le maire lundi soir.

"Je n'ai triché à aucun moment avec les associations, notamment celles qui ont des salariés : elles devront faire des choix, comme nous en faisons", argue Michelle Moreau. Sur quels critères ? "Il n'y aura pas de coupes idéologiques. Le seul critère, c'est celui de l'efficacité", conclut la première adjointe.
 
Quoi qu'il en soit, chacun devrait déjà y voir plus clair lors du débat d'orientation budgétaire (DOB), lors du conseil municipal du 18 février prochain.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com