Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers vainqueur du combat des Ducs


Rédigé par - Le Dimanche 22 Janvier 2012 à 14:55


Les Ducs d'Angers recevaient hier soir les Ducs de Dijon dans le cadre de la 19e journée de la Ligue Magnus. La meilleure attaque (95 buts) venait défier la meilleure défense (44 buts). En plus du meilleur buteur de la Ligue (GUTTIG), Dijon possède aussi dans ses rangs les deux meilleurs pointeurs de la Ligue (GASCON et RIENDEAU), les jaunes se présentaient donc armés pour poser des problèmes à la muraille bleue angevine. Privés de trois cadres (BALUCH, JOKINEN et LACROIX), Angers avait la possibilité de repousser à cinq points un concurrent sérieux pour les playoffs.



Angers vainqueur du combat des Ducs
Les deux Ducs sont en forme en ce début d'année, ils restent tous les deux sur une série de cinq victoires consécutives. Le public de connaisseurs s'attendait à une confrontation de styles et de tactique. Dans une interview pour "Le Bien Public", Jaimo TOLVANEN, coach des Ducs Dijonnais, ne tarissait pas d'éloge sur ses adversaires du soir : "Ils sont très intelligents et possèdent d'excellentes individualités, offensivement ils peuvent marquer à n'importe quel moment."

Qualifié pour la finale de Coupe de France la semaine prochaine, l'entraîneur finlandais voulait préparer cet événement important en conservant la dynamique actuelle de son équipe. De leur côté, les Angevins, vainqueurs à l'aller (3-6), espéraient réitérer la même performance à domicile.


Titulaire lors du dernier match à Villard-de-Lans, NORMANDON était de nouveau aligné dans les cages bleues. Le début de partie ressemblait à un round d'observation, durant les cinq premières minutes les deux Ducs se neutralisaient. Ensuite, les hockeyeurs locaux poussaient les Dijonnais dans leurs retranchements. Et suite à un tir de CHAUVEL repoussé par SOPKO, POUDRIER reprenait le palet et ouvrait le score (10'06 : 1-0). Le cerbère dijonnais avait beau protester à l'arbitre un tir effectué au-dessus de l'épaule, sa réclamation était vaine.

Malgré quelques occasions stoppées par NORMANDON, les Ducs jaunes n'y arrivaient pas. La pause était proche et l'assistance pensait que le score ne bougerait plus. Mais, la défense angevine était prise à revers suite à une pénalité litigieuse de deux minutes, infligée à POUDRIER, à cinq contre quatre, les Dijonnais recollaient au score par RIENDEAU à trois secondes de la pause (19'57 : 1-1).


Le deuxième tiers semblait aussi serré que le premier. Les deux équipes ne voulant pas se découvrir totalement, les occasions étaient rares durant les dix premières minutes de ce tiers. Angers dominait territorialement, mais ne se montrait pas assez dangereux pour inquiéter SOPKO. Et, sur leur unique offensive réellement construite, c'est Dijon qui aggravait la marque grâce à leur capitaine GASCON (33'23 : 1-2).

Les Ducs angevins, piqués au vif, répondaient moins de trente secondes plus tard par MICHEL qui recevait un caviar de la part d'HENDERSSON (34'10 : 2-2). Le score restait de 2-2 à la pause malgré un mouvement offensif de grande classe entre le trident BELANGER-ALBERT-BELLEMARE. Ce dernier loupait un but qui semblait facile connaissant le talent du capitaine angevin. .

Angers assomme Dijon en deux minutes.

Le stress montait dans la patinoire. Le K.O était proche et le public sentait bien que la rencontre allait se jouer sur un coup de dés. Après deux minutes de jeu, la foule se levait croyant à un nouveau but des bleus, mais, HENDERSSON et POUDRIER voyait leur palet flirter avec la ligne de la cage de SOPKO.

Les Ducs d'Angers semblaient maîtriser le match, ils voulaient inscrire le but qui leur donnerait de grandes chances de remporter la victoire. Mais, à ce petit jeu, c'est Dijon qui se montrait le plus réaliste. Profitant d'une déviation malencontreuse d'un défenseur angevin, MRENA envoyait le palet dans la lucarne gauche d'un NORMANDON totalement pris à contre-pied (46'01 : 2-3).

Dijon semblait avoir accompli le plus difficile, il menait au tableau d'affichage. Mais, leur indiscipline leur joua un sacré mauvais tour. En l'espace d'une minute, ils se retrouvaient à trois contre cinq. Jay VARADY pris un temps mort et expliquait la tactique à ses joueurs surmotivés par ce cadeau involontaire des Ducs jaunes.

La stratégie du coach s'avérera payante rapidement. Après un bon décalage effectué par DAVID et FORTIER, BELANGER et BELLEMARE se jouaient de la défense dijonnaise et le capitaine angevin égalisait (54'37 : 3-3). Revenu à quatre, la défense jaune ne pouvait résister aux assauts locaux. LAHESALU envoyait une passe précise à POUDRIER, seul à droite du but, qui offrait le but victorieux à FORTIER (56'06 : 4-3). La victoire était acquise et le public ovationnait leurs protégés bien partis pour se qualifier directement en quart de finale des playoffs.


Événement rare pour être souligné, quelques instants après la fin de la rencontre, les supporters dijonnais, bien que déçus du résultat, commençaient à entonner des "Angers, Angers". L'amitié entre les deux kops était palpable et un dîner commun entre supporters des deux clubs des Ducs était sur le point de commencer dans le centre-ville d'Angers.

Angers conforte sa deuxième place au classement et voudra continuer sa série victorieuse dès ce mardi chez le leader rouennais avant de recevoir Amiens vendredi au Haras.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur