Angers vote 30 000€ d'aide aux Philippines


Rédigé par - Angers, le 26/11/2013 - 10:24 / modifié le 26/11/2013 - 17:25


C'est l'une des principales décisions prises lundi soir lors d'un conseil municipal d'Angers bien calme. Pour ne pas dire monotone.



Le conseil municipal d'Angers (photo d'archive)
Le conseil municipal d'Angers (photo d'archive)
Y aurait-il de la fatigue dans les rangs des conseillers municipaux d'Angers ? Lundi soir, simple impression d'ambiance, nos élus ont parfois donné le sentiment de forcer leur enthousiasme pour donner vie aux échanges dans la salle des délibérations.

Il y a l'hiver qui pointe le bout de son nez, certes. Il y avait aussi sur la table un ordre du jour sans enjeu immense. Et puis, clairement, il y a cette campagne électorale qui occupe tous les esprits mais que ses principaux acteurs présents - avec Frédéric Béatse, Jean-Luc Rotureau et Laurent Gérault, ça fait quand même trois candidats - se gardent bien (heureusement) de trop transposer lors des séances municipales.

On sent bien qu'ils sont impatients pour certains. Mais chaque chose en son temps, chaque chose à sa place.

Que retenir donc de ce conseil municipal ? Le vote unanime d'une aide de 30 000€ aux victimes du typhon Haiyan aux Philippines, le renouvellement sans surprise de la délégation faite à la société Angers Expo Congrès de gérer et exploiter le Centre des Congrès d'Angers jusqu'en 2017 ou la signature d'une nouvelle convention avec les structures culturelles de la ville (Chabada, Angers Nantes Opéra, CNDC, Le Quai, ONPL, NTA etc...), pour permettre à des publics défavorisés d'aller au spectacle ?

Même si ces trois décisions ont, chacune à leur niveau, une importance, ce ne sont pas celles qui ont vraiment mobilisé les énergies. Au final, c'est la désignation d'un nouveau représentant du conseil municipal d'Angers à l'agglo (du fait de l'intégration de Saint-Jean-de-la-Croix à Angers Loire Métropole au 1er janvier prochain) qui a suscité le plus de prises de paroles.

Reprenant à la lettre la logique de représentation proportionnelle appliquée en début de mandat à la minorité angevine, celle-ci a estimé que ce poste pourrait lui revenir légitimement. Comme Laurent Gérault et Jean-Luc Rotureau ont abondé dans son sens, le vote (à bulletins secrets) final s'est révélé relativement serré : 29 voix pour Laure Reveau, l'élue désignée par la majorité, 24 pour Bernard Dupré, présenté par la minorité, et quelques abstentions. Pas de quoi chasser, pour autant, notre "langueur monotone", Monsieur Verlaine.

Pour rappel, chaque conseil municipal donne lieu à un compte-rendu complet disponible sur le site de la ville sur l'onglet "conseil municipal".



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag