Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 20 Décembre 2014







Anjou Vélo Vintage : la mode rétro trace son chemin dans le vignoble d’Anjou


Rédigé par - Le 24/06/2012 - 23:45 / modifié le 25/06/2012 - 08:07


Échappant de peu à la pluie, la seconde édition de l’Anjou Vélo Vintage a remonté le temps sur les petites routes des bords de Loire et le vignoble de la région de Saumur. Près de 1400 passionnés, collectionneurs, amateurs de mode d’antan, ont enfourché leurs vélos, dérouillés pour l’occasion, pour participer à ce grand rassemblement convivial initié par le Conseil Général de Maine et Loire.



Les grand-mères étaient de sortie ce week-end à Saumur
Les grand-mères étaient de sortie ce week-end à Saumur
Nous organisons depuis 15 ans une fête du vélo qui accueille 30 000 participants ( 24 000 cette année) et personne en parle, ou presque. Pour l’Anjou Vélo Vintage, organisé pour la seconde fois, nous sommes suivis par plus de 56 médias dont TF1 et France 2 », déclarait ce midi Christophe BÉCHU, le président du Conseil Général de Maine et Loire, lequel a lui-même participé pendant plusieurs kilomètres, sur un vélo triplette.

À voir la mine réjouie qu’il affichait à l’arrivée, on pouvait aisément imaginer qu’en matière de retombées touristiques, l’affaire est plutôt juteuse, comme le vin d’Anjou qui a coulé dans les verres et les gourdes de ces cyclistes venus du passé. « Avoir doublé en un an le nombre de participants, lesquels sont venus de seize pays, en plus du Maine-et-Loire et de la France, c’est une grande fierté pour nous. Nous avons atteint nos objectifs en matière de retombées économiques et médiatiques».

Pour cette seconde édition ils étaient près de 1400, venus de 66 départements et 13 nationalités, de quoi se friser les moustaches. En surfant sur la mode rétro, le département de Maine et Loire qui possède un riche patrimoine historique, des paysages et une gastronomie qui méritent le détour, s’organise, mine de rien, une belle promotion qui devrait rapporter plus qu’elle n’a couté.

D’autant que ce brusque retour en arrière trouve de plus en plus d’adeptes. C’est même devenu une véritable passion, un phénomène de mode, pour la plupart d’entre eux, ce grand rendez-vous leur permettant de trouver des accessoires ainsi que des vêtements qui leur permettront de parfaire leur équipement pour les années suivantes.

Car pour participer à l’Anjou Vélo Vintage, il fallait adopter une allure franchement rétro avec maillots en laine, casquettes ou bérets, culottes, bretelles et moustaches gauloises pour les messieurs et robe vichy, chapeaux, foulard et talon aiguille pour les dames. Alors ils ont ressorti le vieux clou du grenier, dégrippé la chaine, fait tinter la sonnette, et recherché les vêtements et les accessoires qui leur permettront de s’identifier dans cette nouvelle communauté « vintage addict ».

Voir la vidéo sur TF1

Des participants enthousiastes, âgés de 7 à … 101 ans

Christophe Béchu et l'ancêtre de la randonnée, Robert Marchand
Christophe Béchu et l'ancêtre de la randonnée, Robert Marchand
Sur place, au village où se sont installés les « antiquaires du cycle » et sur les petites routes de la campagne saumuroise on s’amuse et on oublie les tracas de la vie quotidienne, en se glissant tout simplement, l’espace d’une journée dans cette époque où il faisait bon vivre, que les moins de 50 ans n’ont pas connue.

Ceux qui sont venus de loin ont pu apprécier la douceur des paysages, le vin de pays et le patrimoine local, les châteaux, les petits villages, les caves troglodytes, les caves des vignerons. Un grand moment festif et convivial qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

Et puisque les participants voulaient opérer un retour vers le passé, il avait parmi eux un ancêtre, venu avec sa tenue et son vélo d’époque, en la personne de Robert MARCHAND, 101 ans bien sonnés et une forme quasi olympique, sauf quelques petits problèmes d’audition. « Tout va bien, je suis enchanté d’être ici pour faire une petite balade avec des amis », disait-il à l’arrivée, même pas fatigué après 18 km et quelques sévères montées. Comme quoi, le vélo ça conserve.

L’an prochain, la troisième édition de l’Anjou Vélo Vintage prendra encore plus d’ampleur, puisqu’elle sera associée à la célébration du centenaire du Tour de France. On savait Christophe BÉCHU médiatique, pour le coup il a réussi une superbe opération pour son département.





Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 25/06/2012 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes mes félicitations à ce participant de 101 ans qui a parcouru 18 km, il est clair que ça laisse rêveur, il me reste donc 55 ans de vélo devant moi, ce qui est plus que motivant.

Quoi qu'il en soit je tiens à saluer cette très belle manifestation qui je l'espère prendra de l'ampleur au fil des années.

2.Posté par Yannick Sourisseau le 25/06/2012 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et le pire c'est qu'il semble en pleine forme. Je ne connais pas son secret. Peut-être le Champigny ???
Moi aussi je trouve que c'est un superbe événement qui valorise notre département. L'an prochain je participe en tant que cycliste.

3.Posté par Anthony le 25/06/2012 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous serons au moins deux de plus Yannick, car j'ai bien l'intention d'y participer aussi, le temps pour moi de me trouver un vieux biclou, mon VTT Free ride étant beaucoup trop moderne pour coller à cet évènement.

4.Posté par PIERROT le 27/06/2012 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en tant que participant , je tiens a salué toute l'organisation qui fut exceptionnelle !
seul petit bémol ; il faudrait poser des affiches jusqu’à 25 km autour de Saumur pour que les gens et participants puissent , se repéré ..... rien n'a été fait , simplement de petits panneau situant le parking de "l'anjou vintage" en arrivant dans le centre de la ville !
aussi une chose , qui aurait put être tragique pour certains ....
signaler au gens les virages dangereux ...! tous n'avaient pas des freins...















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com