Anjou Vélo Vintage : un moment de nostalgie qui fait du bien


Rédigé par - Angers, le 23/06/2013 - 15:37 / modifié le 24/06/2013 - 14:41


Plus de 2300 participants costumés, juchés sur des vélos d’antan, un village de la mode et des objets « Vintage », auxquels s’ajoutent les 26 000 cyclistes de la fête du vélo sur les bords de le Loire... La 3e édition de l’Anjou Vélo Vintage qui se déroule à Saumur ce dimanche, est passée à la vitesse supérieure.



Christophe Béchu, ce matin, sur la ligne de départ de l'Anjou Vélo Vintage en compagnie de Raymond Poulidor
Christophe Béchu, ce matin, sur la ligne de départ de l'Anjou Vélo Vintage en compagnie de Raymond Poulidor
la rédaction vous conseille
Imaginez que l’on puisse organiser tout ça dans une autre ville de l’Anjou », nous confiait ce matin Christophe Béchu, le président du Conseil Général de Maine et Loire, au départ de la boucle « découverte » de l’Anjou Vélo Vintage. Ce dernier, ravi de l'ampleur qu'a pris l'événement, faisait allusion à Angers, dont chacun sait, même s’il ne l’a pas annoncé officiellement, qu’il y sera candidat aux prochaines élections municipales.

S’il est élu, l’Anjou Vélo Vintage qui fait de Saumur, le centre de la planète vintage l'espace d'un week-end – on y vient de plus de 70 départements et 20 pays – pourrait donc migrer vers Angers ? La question est posée. Et si le probable candidat n’y a pas répondu, son petit sourire en disait long. D’autant qu’une liaison, sous prétexte de commémoration du centenaire du centenaire Tour de France, a été établie hier entre Angers et Saumur.

Pour l’heure, en moins de trois ans, Saumur que d’aucuns ne connaissaient pas plus qu’Angers est devenu le haut lieu du cyclisme d’antan et de cette époque où il faisait bon vivre et que chacun regrette. Surtout en cette période de marasme économique.

En 1903, année du premier Tour de France et dans les années 70, années auxquelles se réfèrent la mode vintage, c’était plutôt l’euphorie. On ne s’imaginait pas que 40 ans plus tard le monde basculerait dans une crise sans précédent.

Et c’est justement ce bon temps que sont venus rechercher tous ces cyclistes venus d’une époque que les moins de 20 ans n’ont pas connus. Se remémorer ce que nos parents et grands-parents ont pu nous raconter.

Des Grand Bi du coté de Turquant
Des Grand Bi du coté de Turquant
« Cela fait deux ans que nous venons à Saumur pour vivre ce grand moment », disait un couple d’anglo-Français qui apprécie les bords de Loire pour son art de vivre. « Ça fait du bien de revivre cette époque et cette joie de vivre autour de nous, quelque part ça nous remonte le moral ».

C’est vrai que sur la ligne de départ, on était loin d’imaginer que dans notre pays des entreprises sont au bord du dépôt de bilan et certains peinent à se nourrir. Chacun se sentait bien et sous les costumes d’époque le sourire était de mise.

« Mes parents m’ont souvent parlé de cette époque où ils allaient en vélo sur les bords de la Loire avec leur pique-nique. Pour eux, c’était le bout du monde, ils n’avaient pas d’autres ambitions que de partager un bon repas et s’allonger dans l’herbe fraiche pour faire la sieste. C’est ce bon temps que nous aimerions bien retrouver », expliquait une mère de famille, vêtue des habits de sa grand-mère, robe noire et chapeau à résille.

C’est cette nostalgie d’un temps qu’ils n’ont pas connu et qui les fait rêver qu’ils sont venus chercher sur les bords de la Loire et dans les vignobles du Champigny. L’espace d’une journée, le temps s’est arrêté. Mieux, il a fait un bond en arrière.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Barreau le 25/06/2013 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BAh moi je rêve d'un ticket gagnant Angers-Saumur pour le prochain vintage en faisant abstraction de la politique.
Rien n’empêche de développer cette manif sur 70 Km avec des temps forts sur Saumur et Angers.
De par notre proximité avec Saumur et notre histoire commune, je pense que nous avons une carte à jouer (notamment dans le tourisme) pour renforcer notre lisibilité.
Une coopération renforcée serait à mon sens bénéfique pour notre territoire, à condition qu'elle soit équitable.















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com