Anne Esnault, d’Arras à la tête des Musées d’Angers


Rédigé par - Angers, le Jeudi 25 Février 2016 à 10:34


C’est l’actuelle directrice des Musées d’Arras, Anne Esnault, qui prendra dans les prochaines semaines les rênes des Musées d’Angers, après la décision prise à l’automne dernier par la municipalité de ne pas reconduire le détachement d’Ariane James-Sarazin, en place depuis octobre 2012.



Anne Esnault est à la tête des Musées d'Arras depuis le 1er septembre 2011 (photo L'Observateur de l'Arrageois).
Anne Esnault est à la tête des Musées d'Arras depuis le 1er septembre 2011 (photo L'Observateur de l'Arrageois).
la rédaction vous conseille
Le choix est fait mais tout reste à faire. C’est en substance ce qu’il faut retenir de la future nomination d’Anne Esnault, appelée à prendre la direction des musées d’Angers dans quelques semaines.

Actuelle directrice des Musées d’Arras (Nord Pas-de-Calais), poste qu’elle occupe depuis 2011, cette Rennaise d’origine (45 ans), succède à Ariane James-Sarazin, dont le détachement à la tête des musées d’Angers n’avait pas été reconduit. Anne Esnault, qui revendique dans les colonnes de La Voix du Nord (article du 8 novembre 2011) « être une femme de terrain », devra d’abord pacifier les relations au sein d’une institution bousculée par le départ d’Ariane James-Sarazin, au terme de plusieurs mois de fractures entre la directrice et son staff.

« J’estime que la culture doit être exemplaire en ce qui concerne les ambiances de service. C’est le premier critère d’appréciation : il n’est pas acceptable de venir au travail la boule au ventre. On ne pouvait pas imaginer poursuivre avec un staff qui dit : je ne veux pas suivre », arguait à l’époque l’adjoint à la culture de la Ville d’Angers, Alain Fouquet, qui disait « assumer » la décision prise en la « regrettant ».

​Car c’est bien là que réside l’autre défi auquel sera confronté Anne Esnault. En trois années de présence à la tête des Musées d’Angers, Ariane James-Sarazin avait insufflé, de l’avis de la grande majorité des acteurs culturels, une nouvelle dynamique de projets. Dont l’ambition est résumée dans « La Fabrique de l’œuvre », présentée jusqu’au 28 février au Musée des Beaux-Arts : « C’est une exposition manifeste du fait que l’Histoire de l’art n’est pas réservée à quelques distingués spécialistes mais qu’elle peut être mise à la portée de tous. Manifeste que la médiation est au cœur de la démarche d’un musée. Enfin, en présentant des œuvres extraordinaires, portées par le propos le plus exigeant possible et la pédagogie la plus poussée possible, j’ai tenté d’exprimer par cette exposition le fondement de mon ambition pour les Musées d’Angers », nous confiait début décembre Ariane James-Sarazin.

Accélération manifeste du récolement, politique proactive en matière de MNR (Musées Nationaux Récupération), transversalité des savoirs et des collections, projets hors les murs, extension du réseau professionnel, ouverture aux étudiants… les exemples ne manquent pas qui portent la marque de l’ambition de l’ancienne directrice. Quelle sera celle d’Anne Esnault, conservatrice du patrimoine, passée notamment par le Château de Versailles et le musée du Château de Flers ?




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com