Apothicairerie et Château, les joyaux de Baugé


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 26/10/2013 - 12:51 / modifié le 30/10/2013 - 15:30


Au cœur de l’Hôtel-Dieu, l’ancienne pharmacie dévoile une architecture mystérieuse, tandis que le château narre la vraie vie du Roi René. Le monument accueille des visites théâtralisées ce week-end.



L’Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu de Baugé.
L’Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu de Baugé.
la rédaction vous conseille
L’une ne va pas sans l’autre. à Baugé, il est conseillé de cumuler les visites : celle de l’Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu, puis celle du château du Roi René. Soit un voyage historique et initiatique du XIIe au XVIIIe siècle. Partons pour l’Apothicairerie, une pharmacie d’un autre temps.

Baugé détient sans doute l’une des plus belles de France. Avec sa collection d’environ 650 pots et boîtes aux contenus aussi mystérieux qu’étranges – du sang de dragon, des yeux d’écrevisses, de la poudre de cloporte… –, elle siège toujours aujourd’hui au cœur de l’Hôtel-Dieu, fondé en 1650 par les Hospitalières de Saint-Joseph avec le soutien de Marthe de la Beausse et d’Anne de Melun.

Dans cette petite pièce sombre aux odeurs surannées, un ensemble de faïences de Lyon et de Nevers des XVe, XVIe et XVIIe siècles trône sur des dressoirs à huit étages aux colonnettes torsadées en noyer datant de Louis XIII. « Toutes les boîtes et les pots sont pleins, explique Isabelle Coulon, directrice des deux sites. On y trouve quelques potions intrigantes, mais aussi une multitude de plantes médicinales et d’extraits minéraux ».

Autre détail attestant la richesse des lieux, le plafond à caisson en châtaigner, comme un ciel étoilé aux imitations de marbre, ajoute une note baroque à l’ensemble.

La grande salle des malades.
La grande salle des malades.
La visite se poursuit dans la grande salle des malades. Là, jusqu’en 2005, l’hôpital local accueillait ses patients. Une exposition « Des soins du corps aux soins de l’âme » retrace aujourd’hui, grâce à une scénographie épurée, la vie de l’Hôtel-Dieu du XIIe au XVIIIe siècle. Avant de visiter la salle du réfectoire et la salle du chapitre, un passage silencieux par la chapelle datant de 1643 appelle au recueillement face aux 58 stalles en noyer et une galerie de portraits de la famille d’Anne de Melun.

« L’édifice a conservé sa forme rectangulaire, un retable en bois sculpté peint et doré à la feuille d’or fait face aux deux baies ouvertes sur la salle des malades. Ces ouvertures permettaient aux malades de suivre les offices religieux de leur lit », ajoute Isabelle Coulon.

La visite s’achève par les jardins et le cloître avant de rejoindre le château de Baugé, histoire de s’enfoncer un peu plus dans le temps sur les traces du roi René. Trois temps forts attendent alors le visiteur.

La chambre du roi René

Toujours accompagné d’un guide, il prend tout d’abord de la hauteur en empruntant l’escalier de 68 marches pour accéder aux combles. Là, dans cet immense grenier aux poutres apparentes, un « son et lumière » délivre tous les secrets du château et les confidences d’un roi, artiste de cœur et chevalier par devoir. Par un escalier dérobé, on accède, à l’étage du dessous, à la grande salle d’honneur.

« Les arts, les us et coutumes de l’époque, les tournois, la chevalerie… y sont présentés, dévoile la directrice. Différents pôles ludiques permettent aussi aux enfants de profiter pleinement de la visite ». Enfin, le parcours s’achève par la reconstitution de la chambre du roi René. Sobre et intime, elle révèle son lit à baldaquin, un siège, une cathèdre, un lutrin et une étagère.

Et, « histoire d’animer les lieux lors des vacances de la Toussaint » annonce Isabelle Coulon, le château accueille les 26 et 27 octobre, et les 2 et 3 novembre, des visites théâtralisées en compagnie de Clothilde de Saint-Sens et son acolyte, Emile, deux artistes du cru.

Rens. au : 02 41 84 00 74 ou ici
La reconstitution de la chambre du roi René.
La reconstitution de la chambre du roi René.

QUOI FAIRE AUX ALENTOURS


Où manger ? A la table familiale du Commerce

Frédérique et Xavier Sainte-Foy.
Frédérique et Xavier Sainte-Foy.
En plein cœur de ville, donnant sur la place du « petit » marché de Baugé, Frédérique et Xavier Sainte-Foy proposent une cuisine traditionnelle, faite maison et familiale. Tous les midis, du lundi au samedi (et le soir sur réservation), le couple cuisine au rythme des saisons.

Avec un buffet d’entrées au choix, un plat du jour quotidien avec viande ou poisson, Le Commerce affiche quelques spécialités comme sa terrine de campagne, son flan de légumes, son poulet à l’Angevine ou encore, en dessert, son mascarpone aux spéculos et pépites de chocolat. Un délice.

Habitués et touristes ne s’y trompent pas avec un menu à 11,50 euros (entrée, plat, fromage, dessert et quart de vin ou cidre) en semaine et 13,50 euros, le samedi.

1, place du Marché. 49150 Baugé. Tél. : 02 41 89 14 15.

Où boire un verre ? Au pied du Château…

Samuel, le chef, Chantal et Roland Défontaine.
Samuel, le chef, Chantal et Roland Défontaine.
L’endroit est idéal pour contempler l’édifice du Roi René. Au pied du Château de Baugé, le Charleston accueille touristes et habitués, du lundi au samedi, midi et soir.

Avec les beaux jours d’automne, en terrasse, la vue est imprenable. Chantal et Roland Défontaine chouchoutent leur clientèle dans une ambiance familiale et bon enfant. Tandis que Samuel, leur chef, concocte chaque midi une cuisine copieuse et familiale.

2, place du Château. 49150 Baugé. Tél. : 02 41 89 10 27.

Où flâner ? Dans la cité…

Partez à la découverte de Baugé, petite cité de caractère à l’architecture préservée. Ses vieux quartiers, ses hôtels particuliers, son tribunal du XIXe, son vieux logis et ses édifices remarquables. Pour cela, un parcours fléché permet de découvrir le patrimoine.

Notamment la « Vraie Croix » que les sœurs de la chapelle de la Girouardière conservent en leurs murs. Cette véritable croix d’Anjou, réalisée avec un morceau de la croix du Christ, est unique en son genre… Des visites guidées sont organisées par l’Office de tourisme.

Rens. au : 02 41 89 18 07.



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03