Appel au rassemblement pour Alep la suppliciée


Rédigé par Vincent FAURE - Angers, le 16/12/2016 - 17:00 / modifié le 18/12/2016 - 16:45


A l'instigation d'un collectif citoyen et d'une ONG syrienne, les Angevins sont invités dimanche à venir se recueillir et exprimer leur solidarité avec les familles de victimes sur l'esplanade du Quai. L'initiative se veut apolitique. Une gageure dans le contexte ?



Appel au rassemblement pour Alep la suppliciée
la rédaction vous conseille
« C'est le flot d'images effroyables qui m'a décidé à agir. Certes, on aurait pu s'indigner plus tôt, le siège d'Alep a débuté il y a quatre ans et demi. » Yannick Sourisseau a devancé notre interrogation. Alep, la deuxième ville de Syrie, a été ensevelie sous un tapis de bombes. Elle est presque entièrement tombée aux mains des forces du régime de Bachar Al-Assad - il reste près de 100 000 civils à évacuer dans les quartiers encore contrôlés par les rebelles, qui en sont réduits à cette alternative : la reddition ou la mort. La première ne leur procurant d'ailleurs aucune garantie d'échapper à la seconde... En effet, n'est-il pas un peu tard pour appeler à un rassemblement de soutien aux victimes dimanche 18 décembre après-midi (14h30), cale de la Savatte ?

« Il fallait à tout prix alerter nos concitoyens sur le martyre du peuple syrien. Nous avons choisi de nous placer face au château d'Angers pour le symbole : il a été édifié au XIIIème siècle, comme la citadelle d'Alep. Sans chercher à les culpabiliser, nous demandons aux familles angevines de prendre une heure sur leurs courses de Noël pour venir se recueillir et faire preuve d'empathie à l'égard des familles alepines », souffle Yannick Sourisseau. Le journaliste angevin a commencé par laisser éclater sa colère sur les réseaux sociaux début décembre, avant d'être suivi massivement par d'autres Ligériens, puis des Australiens, des Allemands... Le collectif #TousUnisPourAlep compte aujourd'hui plus de 1300 membres sur Facebook. Il se veut apolitique. « La seule cause que nous embrassons dans le conflit syrien, c'est celle des victimes civiles », plaide Yannick Sourisseau.   
 
Solidarité virale
Soucieux de jouer à fond la carte de la solidarité virale, il proposera aux personnes présentes dimanche de se regrouper pour matérialiser au sol le logo du collectif. Photographié depuis la terrasse du théâtre du Quai, le visuel devrait se répandre comme une traînée de poudre sur le web. Les plus jeunes sont pour leur part encouragés à apporter un jouet, afin de former une pyramide qui devrait rejoindre Alep par container dans le courant de la semaine prochaine. Une action conduite en partenariat avec l'ONG franco-syrienne Syria Charity, dont le siège social est implanté à Angers.

Postée sur la page Facebook de Syriah Charity, une image des premiers regroupements de civils à l'est d'Alep, avant évacuation.
Postée sur la page Facebook de Syriah Charity, une image des premiers regroupements de civils à l'est d'Alep, avant évacuation.
Depuis sa création en 2011, cette organisation agit sur le terrain et s'efforce d'attirer l'attention des médias français sur les drames humains en Syrie. Parfois au moyen de vidéos chocs postées sur Facebook. Une cinquantaine de ses collaborateurs sont actuellement à pied d'oeuvre à Alep, prenant en charge les civils évacués par le Croissant rouge syrien via le corridor humanitaire à l'ouest de la ville. « Le succès de l'opération #TousUnisPourAlep sur les réseaux sociaux, c'est un regain d'espoir pour tous nos ambulanciers et autres médecins qui travaillent là-bas dans des conditions difficiles », souligne Sinane Alolaiwy, porte-parole de Syria Charity.
 
Modérateurs en t-shirt blanc
De son côté, le collectif des Syriens et Amis du peuple syrien à Angers (APS) a décidé d'annuler une manifestation qu'elle avait prévu d'organiser samedi 17 décembre au jardin du Mail. Pour s'associer au rassemblement de dimanche et peser davantage sur les consciences. Yannick Sourisseau avait commencé par saluer le « geste » de l'association. Cependant, à vouloir congédier la politique, il arrive qu'elle revienne au galop...  « J'ai compris qu'ils voulaient transformer un moment de recueillement en exutoire, s'emparer de la tribune pour redire tout le mal qu'ils pensent de Bachar ». Aussi le fondateur de #TousUnisPourAlep a-t-il défini les règles du jeu : « Je citerai les Amis du peuple syrien dans mon discours, sans les inviter à prendre la parole. »

Inquiet des risques de débordement, Yannick Sourisseau a d'ailleurs constitué une équipe de « modérateurs » qui, dimanche, se mêleront à la foule : « Vêtus de t-shirts blancs, ils auront pour tâche de négocier et canaliser » les voix discordantes. Mais comment reprocher à des réfugiés politiques de vouloir « dire [leur] vérité » (expression d'un représentant d'APS) ? De vouloir crier leur soif de démocratie et de liberté, eux qui ont fui la Syrie dans les premiers mois de la guerre civile, et qui pour certains ont eu à connaître les geôles du pouvoir ? Réponse dimanche sur l'esplanade du Quai. 

www.facebook.com/groups/tousunispouralep/









1.Posté par ironie le 17/12/2016 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et va t-on avoir une manifestation pour les habitants de Mossoul qui doivent subir, eux aussi, la guerre ? Ah mais suis je bête, Mossoul c'est une guerre propre puisque c'est notre Président et ses alliés qui l'ont déclenchée...
Et qui a amené le chaos en Syrie, en Irak, en Libye ? ce sont les méchants russes ou les gentils américains et leur fidèles chien-chien français ?
La guerre est toujours une chose dégueulasse mais elle l'est moins quand c'est nous qui la menons et puis nous, nous la me...








Angers Mag















Angers Mag : RT @AngersSCO: 📣 Le TGV Scoïste au départ d'Angers et à destination de Paris a quitté la gare ! Débarquement massif d'Angevins à venir ! #L…
Samedi 27 Mai - 15:57
Angers Mag : #Angers ChroniK'Ô Noir #24 - Sandrine Collette : "J’écris dans la joie" @EDITIONSDENOEL https://t.co/yFLaMksShX https://t.co/dSwrRhaKj5
Samedi 27 Mai - 08:04
Angers Mag : Séance critique : "Les fantômes d'Ismaël" d'Arnaud Desplechin: Dans Séance critique,... https://t.co/ADdyx6sLW8 https://t.co/mHPw1SlgH6
Samedi 27 Mai - 08:04
Angers Mag : #Angers A J-1, la pression monte. De tout cœur avec @AngersSCO pour cette finale historique. @IncroyableSCO… https://t.co/jhgonIpBDI
Vendredi 26 Mai - 12:15