Après l'incendie de Biopole : "Aucun projet futur n'est condamné"


Rédigé par - Angers, le 08/08/2016 - 18:13 / modifié le 09/08/2016 - 19:02


Touché par un violent incendie dimanche soir, l'ex-centre de traitement des déchets d'Angers a subi de sérieux dégâts. Mais sa vocation actuelle de site de transfert n'est pas remise en cause. Ni ses projets de reconversion.



Après l'incendie de Biopole : "Aucun projet futur n'est condamné"
la rédaction vous conseille
Au lendemain de l'incendie, circonscrire les peurs. Après les images et les titres chocs, les responsables de la Ville et de l'Agglo d'Angers ont tenu à relativiser sur place lundi après-midi les conséquences du sinistre important subi dimanche soir par l'ex-centre de traitement de déchets de l'agglomération angevine.

Non, l'usine Biopole n'a pas été "ravagée", ni "détruite" par les flammes. Dimanche en soirée, le feu a pris, pour des raisons encore inconnues, dans l'immense fosse où sont encore stockés quotidiennement les déchets ménagers de l'agglo avant leur transfert vers l'usine d'incinération de Lasse où ils sont pris en charge depuis avril (lire notre article "Véolia transportera et valorisera les déchets de l'agglo à Lasse  du 27/01/2016). Ce feu a manifestement couvé un moment avant que de s'épancher au contact de l'air, une fois fondu le bardage en plexiglas de l'aile du bâtiment qui abrite la fosse.

Impressionnant, l'incendie a généré alors une épaisse fumée noire et de hautes flammes visibles loin dans la ville. Outre l'aile du hangar de stockage, il a endommagé le grappin qui prélève les déchets et le bâtiment voisin qui abritait autrefois les différents de tapis de tri. Mais grâce à l'efficacité du travail des pompiers, l'incendie a été confiné à la fosse et à son environnement immédiat. "Notre préoccupation principale, une fois arrivés sur place, a été d'éviter toute propagation. Le feu a été maîtrisé vers 1h" précise le commandant Pierrick Viot, qui dirigeait les opérations de secours. 60 pompiers, "au plus fort de l'intervention", et une vingtaine d'engins ont été mobilisés au total. 
​Les quelques 150 à 200 tonnes de déchets qui transitent chaque jour par Biopole vont être réceptionnées dans un hangar annexe, avant leur transfert vers Lasse.

Lundi après-midi, des sapeurs continuaient d'arroser la fosse de stockage de déchets d'où est parti l'incendie.
Lundi après-midi, des sapeurs continuaient d'arroser la fosse de stockage de déchets d'où est parti l'incendie.
"1000 m² de bâtiments sur les 20 000 m² que compte le site" ont été touchés, a précisé la Ville d'Angers dans un communiqué lundi après-midi, confirmant les informations délivrées sur place par Michelle Moreau, la première adjointe d'Angers, Joël Bigot, le vice-président d'Angers Loire Métropole en charge des déchets, et Alain Stephant, le directeur général adjoint des services de la Ville. "Les premières conclusions des prélèvements réalisés hier par les sapeurs-pompiers, à la fois sur le site et aux alentours, n’ont révélé aucune toxicité des fumées. Aucune pollution de l’air ou de l’eau n’a par ailleurs été constatée. Tout danger est donc écarté pour les riverains" précise aussi le communiqué de la Ville.

Et maintenant ? D'un point de vue pratique, les quelques 150 à 200 tonnes de déchets qui transitent chaque jour par Biopole vont être réceptionnées dans un hangar annexe, avant leur transfert vers Lasse. Véolia, le gestionnaire du site, aura pour obligation de vider le bâtiment chaque soir. Les raisons de l'incendie et le coût du sinistre restent, eux, à préciser. Il s'agit notamment d'identifier éventuellement le ou les objets déclencheurs du feu. Et si oui, s'ils se trouvai(en)t dans les dernières bennes vidées dimanche après-midi ?

L'enquête permettra peut-être aussi de comprendre pourquoi les systèmes intégrés de détection d'incendie n'ont pas permis de déclencher plus tôt l'alerte. "On trouve de tout dans les déchets ménagers. Y compris, l'été, des fusées de détresse de bateau" commente Alain Le Gall, le responsable du site (Véolia). Une chose est certaine, a assuré Joël Bigot, "aucun des projets futurs (de reconversion du site) n'est condamné". Parmi ces projets, rappelons que l'idée d'y créer un grand centre de tri commun à une grande partie du département, est à l'étude depuis quelques mois. 

Lire notre article "Un grand centre de tri des déchets dans les cartons"  (21/01/2016) 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Tibo le 08/08/2016 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où sont triés et valorisés les déchets maintenant que Biopole ne fonctionne plus ?

2.Posté par Vent d'ouest le 09/08/2016 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucune toxicité des fumées...Permettez-moi d'en douter! riveraine du site ( pas immédiate, 1km5 ), le ciel fut noir pendant plusieurs heures alors que la nuit était claire et l'atmosphère irrespirable, une odeur âcre nous empêchait de sortir et d'ouvrir les fenêtres.
On ne brûle pas les déchets ménagers à l'air libre sous prétexte que ça pollue gravement et l'incendie d'un dépôt d'ordures ménagères ne serait pas toxique???
Les analyses seront-elles rendues publiques???

3.Posté par Yves Boiteau le 09/08/2016 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@TIBO Depuis avril, l'ensemble des déchets ménagers de l'agglo sont traités à l 'usine d'incinération -on dit aussi unité de valorisation énergétique- de Lasse dans le Baugeois, à l'est d'Angers. Ils sont convoyés à partir de Biopole où ils sont encore stockés dans l'attente de leur transfert. Les déchets recyclables sont, eux, envoyés dans les filières de tri habituelles.

4.Posté par aishen le 09/08/2016 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme toujours pas de pollution ! Ils nous prennent pour des débiles ?
La fumée passait au dessus des Ponts de cé, comme si un volcan s'était mis en éruption.
Comment peut on faire confiance à des gens comme ça qui disent que toujours ça va bien !
Et la cause de l'incident (la vraie) on la connaitra sans doute jamais, curieux quand même le truc ne fonctionne pas pendant des années et là un incendie et le lendemain il est remit en marche ?








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com