Après la victoire de Christophe Béchu, les réactions à gauche


- Angers, le 31/03/2014 - 12:24 / modifié le 01/04/2014 - 08:04


La large élection de Christophe Béchu à la mairie d'Angers a suscité de nombreuses réactions parmi le personnel politique. En voici quelques extraits à gauche de Frédéric Béatse à Marc Goua.



Marc Goua et Anthony Blanc, dépités (Photo Mario Fournier)
Marc Goua et Anthony Blanc, dépités (Photo Mario Fournier)
la rédaction vous conseille
Frédéric Béatse : "Ce soir, je pense surtout à tous ceux qui nous ont accompagné, durant cette campagne et qui comptais sur nous pour que la ville d'Angers reste à gauche. J'ai failli dans cette mission, je n'ai pas su, pas pu les conduire à la victoire. Il y a bien sûr un tsunami, une vague bleue nationale mais on espère toujours aller à contre courant... C'est comme ça... Désormais, il faut prendre le temps de reposer des bases solides pour la gauche."

Serge Bardy (député PS du Maine-et-Loire) : "L'équipe municipale actuelle ne méritait pas cela ! Elle est loin d'avoir déçu les Angevins. Maintenant, il y a cette vague bleue... qui est la conséquence d'une politique nationale pas toujours comprise, mais qui n'a pas toujours été suffisamment claire non plus. Nous avons été élus par des gens de gauche, il faut désormais regarder à bien gauche ce que les gens attendent."

Vincent Dulong (candidat EELV de la liste de Frédéric Béatse) : "On lutte contre une lame de fond... Europe Ecologie les Verts va désormais se focaliser sur les élections européennes et capitaliser sur les très bons résultats obtenus par nos listes, parties seules au premier tour."

Alain Pagano (Parti communiste, n°7 sur la liste de Frédéric Béatse) : "La leçon du soir, c'est que François Hollande va devoir entendre le message..." Au niveau local, l'une des composantes de l'échec, c'est le rapport de voix à gauche qui n'est pas excellent : le nombre de bulletins nuls est très important, qui correspond sans doute aux déçus du premier tour". Maintenant, et pour la première fois depuis plus de 20 ans, le PC sera présent au conseil municipal angevin. Et je serai un opposant résolu à chaque fois que la nouvelle majorité portera atteinte aux politiques sociales et de logement mises en place par la majorité sortante"

Marc Goua (député maire de Trélazé) : "J'avais été agréablement surpris par les résultats du premier tour à Angers, qui pouvait amorcer une victoire de la gauche. Ca n'est pas la personnalité de Frédéric Béatse qui est mise en cause, mais tout un nombre d'erreurs, au-delà du contexte national, qui sont sanctionnées : le cas de Jean-Luc Rotureau, la lettre très maladroite envoyée durant l'entre-deux tours... Un élu local doit être très près des gens, expliquer, écouter, ce qui n'a sans doute pas été fait lors de l'annonce triomphale de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires."

Sur l'avenir de l'agglo : "i[C'est un projet commun. La situation est telle, partout, qu'il faut se retrousser les manches : le travail ne se pose pas en terme de parti. Après, ça n'est pas une condition de droit divin que le maire d'Angers soit aussi le président de l'agglo..." (Est-il candidat ?) "Je l'ai déjà annoncé clairement : oui. Mais je n'ai encore jamais évoqué le sujet avec Christophe Béchu.
"

Grégory Blanc (premier secrétaire fédéral du Parti socialiste 49) : "Les résultats du soir, c'est d'abord la victoire de l'abstention. Mais aussi une défaite pour la gauche, claire au niveau national, relative dans le département, avec la victoire à Saumur et des points de résistance en milieu rural.

Cependant, le message est clair et appelle chacun de nous à dépasser l'intérêt d'un parti, car le scrutin démontre une vraie défiance vis-à-vis du politique.

Je crois que sur Angers, il va falloir prendre le temps de l'analyse. Un des paramètres de la défaite se trouve dans le contexte national, mais également dans l'incapacité à rassembler à gauche. J'ai une pensée forte pour ceux qui ont oeuvré durant les derniers mois et ont fait une belle campagne."








Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par jacques le 20/04/2014 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucun commentaire n'a signalé l'erreur d'Antonini et d'autres de croire qu'Angers
En tant que socialiste je reproche aux socialistes la stratégie perdante de tout miser sur la Roseraie et Monplaisir
or rien ne dit que les quartiers soient des viviers de socialisme - c'est l'échec du projet de municipalisme sociale poiur le cas d'Angers et c'est un grand échec pour Béatse
Angers est très clivé avec ses castes sociales (au bord de la haine entre communautés pas de douceur angevine ici )
Il falla...

5.Posté par jean-luc le 18/04/2014 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que ce soit avant ou apres l'élection ,la mauvaise foi des Socialistes ne change pas...accuser le National ou le PS de cet échec n'est pas suffisant.Non c'est l'endormissement, la descente d'Angers dans tous les domaines ,la dégradation de la ville ,l'absence de perspectives économiques dynamiques ,l'abandon du rayonnement touristique de la ville,...la démagogie populiste ,le clientélisme etc etc etc...Voilà les raisons de ;l'échec et surtout en face un candidat Ch.BECHU de tres gande valeur....

4.Posté par Anjou le 01/04/2014 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a un côté essentiel qui a contribué à la chute de cette mairie.
Avec la mise en place (?) des rythmes scolaires, les enseignants du 1er degré et les parents d'élèves ( allez-donc voir à la Roseraie- fief de M.Béatse ) en ont eu plus qu'assez de ce forcing exercé dans les écoles. Il fallait faire plaisir à M.Belot, à M.Peillon... Faire plaisir au "National"!
Continuez-donc à leur faire plaisir et flattez encore votre ego ....
Vous avez tout faux ! Impliqué dans le milieu enseignant, je peux ...

3.Posté par Laissezmoirire le 01/04/2014 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Accuser la politique nationale pour cet échec, c'est quand même un peu gros... C'est oublier que ce maire, pour qui les angevins n'avaient pas voté, a préféré faire son centre aqua-ludique pour bobos plutôt que des investissements qui auraient privilégiés le retour ou l'implantation d'entreprise, que son binôme avec Antonini à l'agglo a endetté son monde avec un tramway qui n'a aucune utilité sur un pan de ligne entier, parce qu'il fallait satisfaire mÔssieur Laffineur pour faire la ligne con...

2.Posté par Anjou le 31/03/2014 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL est sûr que nous débordons de joie en sachant M.Pagano dans le conseil municipal!
Certains se contentent de peu , sans honte

1 2














Angers Mag











Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18



cookieassistant.com