Archéologie : Angers en a plein les fouilles


Rédigé par - Angers, le Jeudi 16 Juin 2016 à 07:30


Des fouilles en cours sur le parvis de la cathédrale, un mémoire de fouilles sur les découvertes archéologique liées à la ville antique et la 7e édition des Journées nationales de l'archéologie, de vendredi à dimanche... autant dire que l'actualité archéo bat son plein sur Angers. Et offre un programme fourni aux Angevins curieux.



Le diagnostic archéologique mené depuis quelques jours au pied de la cathédrale d'Angers a notamment permis de mettre à jours des sépultures antérieures au XVe siècle, sur le site de l'ancien cimetière Saint-Maurice.
Le diagnostic archéologique mené depuis quelques jours au pied de la cathédrale d'Angers a notamment permis de mettre à jours des sépultures antérieures au XVe siècle, sur le site de l'ancien cimetière Saint-Maurice.
la rédaction vous conseille
A Angers, lorsque tu fouilles dans les rues de la Cité, tu trouves. A l'été 2014 puis aux premiers jours de 2015, nous avions laissé les archéologues de l'Institut national de recherche archéologique préventive (Inrap) au niveau de la Promenade du Bout du Monde, près du château : sous leurs pieds, les fouilles préventives ont permis de mettre à jour l'histoire de la ville, de l'Antiquité à l'époque moderne.

Toujours dans les quartiers historiques, mais côté cathédrale cette fois-ci, l'Inrap travaille depuis quelques semaines -sur prescritpion de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac)- sur deux tranchées de diagnostic reprenant une partie des galeries qui menaient, au moins jusqu'au XVIIIe siècle, à la façade de l'édifice religieux.
A 90 cm sous le sol, les archéologues s'affairent sur des squelettes antérieurs au XVe siècle. Une grande découverte ? "Non, ça n'est pas vraiment une surprise", tempère Frédéric Guérin, responsable d'opération de l'Inrap. "Nous sommes place Chappoulie et savons que nous nous trouvons sur l'ancien cimetière Saint-Maurice, qui a été une zone funéraire au moins jusqu'au XVe siècle. La bonne surprise, c'est plutôt la densité importante de sépultures et le bon état de conservation des murs de la galerie, dont la première mention remonte à 1284 sous le terme de vestibule, mais qui a du être édifiée au début du XIIIe siècle."
 
Les fouilles se poursuivent pour quelques jours encore, attirant, comme à chaque campagne, la curiosité des Angevins. Elle devrait être grande, dans les semaines, mois et années qui viennent, avec deux gros chantiers à venir : les premiers travaux importants du projet Cœur de Maine et la seconde ligne de tram ; deux opérations qui demandent des fouilles préventives d'ampleur en amont de leur lancement.
"Le mémoire de fouilles "Angers Antique", c'est l'aboutissement de notre mission de service public"

La fouille des sarcophages de la place du Ralliement, en 2008, avait suscité une grande curiosité de la part des Angevins. Un épisode qui figure naturellement dans le mémoire de fouilles "Angers Antique".   Photo: Anne Boterf, Inrap
La fouille des sarcophages de la place du Ralliement, en 2008, avait suscité une grande curiosité de la part des Angevins. Un épisode qui figure naturellement dans le mémoire de fouilles "Angers Antique".   Photo: Anne Boterf, Inrap
Voilà désormais plus de 40 ans que l'archéologie préventive est, à Angers, un passage préalable -et ô combien nécessaire et utile- aux différents aménagements de la ville. Alors que les Journées nationales de l'archéologie (JNA) auront lieu à partir de vendredi et jusqu'à dimanche, l'Inrap publie, en collaboration avec Angers -labellisée Ville d'Art et d'Histoire il y a 30 ans- un mémoire de fouilles. "Angers Antique, vue par l'archéologie préventive", se propose de revenir -sous l'égide de Martin Pithon, responsable d'opération à l'Inrap, et François Comte, archéologue et conservateur en chef aux Musées d'Angers- sur ce que l'archéologie a permis de dévoiler sur Juliomagus, "la cité sous l'influence de Rome dès le Ier siècle de notre ère".
Un livret, sorte d'état de l'art des découvertes archéologiques antiques, qui devrait en apprendre beaucoup aux curieux. Si les Angevins circulent au quotidien dans la ville médiévale, la cité antique leur est peu ou prou inconnue.
 
"Ce mémoire de fouilles, c'est l'aboutissement de notre mission de service public", estime Martin Pithon, au sujet d'un livret où l'on retrouve notamment des dessins de chantiers de fouille ou des photos de celles réalisées place du Ralliement, en 1878 ; des documents issus des collections des Musées d'Angers.
 
A l'appui d'"Angers Antique" une conférence est proposée dès vendredi, premier jour des JNA, sur ces sujets. L'occasion de découvrir la richesse de l'archéologie préventive, une activité portée depuis 2001 et sa création par l'Inrap, mais souvent ballottée par la réalité économique et les choix des politiques et aménageurs, sur le territoire. "La crise économique a pu rendre les discussions un peu tendues entre les différents partenaires, mais la loi de 2001 a permis de manière générale le dialogue. Et je trouve que la France ne s'en est plutôt pas mal tirée, en comparaison avec nos voisins européens", avance le président de l'Inrap, Dominique Garcia. "Le patrimoine aurait pu laisser des plumes dans la crise, mais il n'y a, je pense, pas eu de scandale. Et le contexte s'est un peu amélioré, ce qui est un soulagement."

Les Journées nationales de l'archéologie ont lieu les 17, 18 et 19 juin. Le programme complet à Angers, c'est ici. Les archéologues y accueilleront notamment les visiteurs sur le chantier de diagnostic de la cathédrale.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Ce qui ne tue pas... Le jour d'après #ASNLSCO. Billet de @LardeuxT @IncroyableSCO @AngersSCO @LaDalleAngevOFF https://t.co/g08bfmWb8e
Dimanche 11 Décembre - 12:41
Angers Mag : Ce qui ne tue pas…: Un cinquième match d'affilée sans succès en championnat, soldé... https://t.co/a1aB03FqOQ https://t.co/WArKQD0AYh
Dimanche 11 Décembre - 12:36
Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45







cookieassistant.com