Arena Loire : "Nous sommes au-dessus des objectifs"


Rédigé par - Angers, le 22/11/2013 - 08:25 / modifié le 24/11/2013 - 10:59


Ouverte en juin pour les premières rencontres de l’Eurobasket féminin, la salle Arena Loire de Trélazé commence à étoffer sa programmation pour l’année à venir. Entre le sport et les concerts, la régie autonome qui gère désormais l’établissement veut gagner la reconnaissance des milieux sportifs et culturels.



Arena Loire : "Nous sommes au-dessus des objectifs"
la rédaction vous conseille
Il reste encore des points à améliorer et nous y travaillons » précisait jeudi matin Marc Goua, le député-maire de Trélazé, en présentant le nouveau site web, la gestion et le programme de l'Arena Loire. On le sait, par sa taille et sa modularité, cette nouvelle salle entend compléter l'offre d'équipements déjà en place dans la région d'Angers, à commencer par l'Amphithéa d'Angers.

« Il ne s’agit pas de se faire de la concurrence comme cela a été dit, mais de jouer la complémentarité », répète le maire qui ne perd pas de vue que Trélazé fait partie de l’agglomération d’Angers. « Même le président de l’agglo (NDLR : Jean Claude Antonini) est venu assister au spectacle de Muriel Robin et il a trouvé l’équipement plutôt satisfaisant ».

Déçu de ne pas avoir été retenu par la Fédération Française de Tennis pour la manche de coupe Davis contre l’Australie, - celle-ci étant organisée dans la salle de Mouilleron-le-Captif en Vendée -, le maire a toutefois déclaré « être toujours en contact avec la FFT pour l’organisation d’une autre rencontre importante de tennis ».

Idem pour une rencontre internationale de basket masculin qui pourrait avoir lieu sur le site trélazéen en 2015. « La Fédération nous a demandé pour 2014, mais nous n’aurions pas eu Tony Parker. Je veux qu’il soit là », commentait le maire qui met tout en œuvre avec la directrice de l’établissement Sokhna Fournier, pour assurer la notoriété de l’établissement.

Si le programme s’étoffe pour l’année à venir, la salle accuse encore, et c’est bien normal, un déficit de notoriété. À l’exemple du concert d’Indochine du 25 septembre pour lequel le producteur indique Angers et non pas Trélazé sur son site de réservation. « Nous avons du travail à faire pour imposer la marque Trélazé », s'amusait le maire.

Pour autant, l’Arena Loire qui vient de se doter d’un site web permettant d’obtenir des informations sur les spectacles, les compétitions sportives et les données techniques utiles aux professionnels, ne semble pas rencontrer de difficultés pour se remplir. « Nous sommes au-dessus des objectifs que nous nous étions fixés et pour nous il ne s’agit pas de faire du dumping, mais de proposer une offre cohérente pour laquelle nous gardons une totale maitrise », précisait Marc Goua qui souhaite s’inscrire dans une offre sport et culture globale au sud d’Angers, notamment avec le projet de complexe Cinéville aux Ponts-de-Cé, la ville voisine.

La salle est désormais gérée par un SPIC (*) (Service Public Industriel et Commercial). « Ce mode de gestion permet une autonomie financière, avec une certaine souplesse et une certaine réactivité tout en gardant le contrôle au niveau communal », soulignait le maire. L'avance financière pour la construction de la salle a été effectuée par la Ville de Trélazé, l'Etat et la Région pour un coût total de 20 Millions d'Euros.

Programme à venir

- Concert Indochine Black City Tour 2 : 25 novembre 2013
- Match tennis exhibition Nicolas Mahut – Michaël Llodra : 7 décembre 2013
- Show Iris Celtic : 13 décembre 2013
- Harlem Globetrotters : 7 février 2014
- Paul Dewandre : « les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus » : 14 février 2014
- Disney Live – Les grands contes de fées : 19 mars 2014
- Christophe Mahé : jeudi 27 mars 2014
- Celtic Festival : 30 mars 2014
- Ballet « Le lac des cygnes » : 11 avril 2014
- Concert Patrick Bruel : 21 mai 2014
- Laurent Gerra : 14 juin 2014
- Pro Stars 2014 – Basket masculin : 19 et 20 septembre 2014
- Concert Stromae : 17 octobre 2014

Entre ces spectacles s’intercalent les rencontres de basket de l’Etoile d’Or, équipe résidente de l’Arena Loire.


(*) Les services publics industriels et commerciaux (SPIC) sont des établissements autonomes qui peuvent être assurés par des organismes publics ou privés.

Lorsqu’il s’agit d’organismes privés, le droit privé s’y applique majoritairement, mais le droit administratif n’en est pas absent. Ainsi, ils restent soumis à la tutelle des pouvoirs publics (État, collectivités territoriales) qui vérifient s’ils mènent à bien leur mission, doivent respecter le principe d’égalité d’accès des usagers au service public et peuvent bénéficier d’une situation de monopole sur l’ensemble ou une partie du territoire national (exception au principe de concurrence du secteur privé).
(source www.vie-publique.fr)




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag