Arena Loire, quand la FIBA prend la température


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 16/01/2013 - 07:20 / modifié le 16/01/2013 - 14:37


A six mois des championnats d'Europe de basket féminin, une délégation de la FIBA (Fédération Internationale de Basket Ball) a visité l'Arena Loire, mardi après-midi. Toujours en travaux, cette salle de sport et de spectacle devrait ouvrir ses portes fin avril à Trélazé. Mais quelques ajustements devront être réglés avant la compétition.



Les délégations de la FIBA et de la FFB au pied de l'Arena Loire, cet après-midi, en compagnie d'élus locaux de Trélazé.
Les délégations de la FIBA et de la FFB au pied de l'Arena Loire, cet après-midi, en compagnie d'élus locaux de Trélazé.
la rédaction vous conseille
Hasard du calendrier ? Sans doute. A six mois quasiment jour pour jour du lancement du 34e championnat d’Europe de Basket ball Féminin, avec l'équipe de France en tête d’affiche, les 15, 16 et 17 juin prochains, une délégation de la FIBA Europe et des membres de la Fédération française de basket ont visité le chantier de l'Arena Loire de Trélazé, cette salle vouée à devenir le plus grand espace culturel et sportif du département.

En présence d'élus locaux et de Roselyne Bienvenu, présidente du comité d'organisation trélazéen, Yann Barbitch, directeur de la compétition n'a rien laissé au hasard, passant en revue les moindres détails, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la salle. Et même si l'on a encore un peu de mal à s'imaginer un match de basket sur un parquet reluisant, les techniciens vont devoir plancher rapidement sur un problème rencontré lors de cette visite.

Le garde-fou qui gêne…

Aux côtés des membres de la FIBA, la société de production AMP a soulevé un lièvre une fois dans les gradins. L'un de ses représentants a clairement annoncé qu'il n'était pas en mesure de filmer et de retransmettre les matchs du championnats d'Europe de basket féminin dans les meilleures conditions. La faute à qui ? "A ce garde-fou, qui sépare les tribunes du terrain et qui nous empêchera de cadrer le parquet et les phases de jeu dans leur ensemble", a expliqué Stéphane Bouclier, producteur et réalisateur. Selon le chef de chantier, une solution sera trouvée rapidement afin d'optimiser le tournage et donc la retransmission des matchs sur la chaîne Sport +.

Pour le reste de la visite, aucune doléance, ni remarque ne sont remontées à la surface, les pontes du basket européen semblaient même plutôt satisfaits, en parcourant les différents étages de loges, vestiaires ou autres locaux réservés au dépistage anti-dopage. "Ça m'apparaît même très confortable", lançait Yann Barbitch.

Les travaux et les finitions vont donc pouvoir se poursuivre tranquillement. Selon le chef du chantier, les équipes seront à l'heure et la réception de l'ouvrage est toujours prévue pour la fin avril 2013. Ce qui n'est pas pour déplaire à Sokhna Fournier, la responsable du projet Arena Loire à la mairie de Trélazé. "Nous serons alors doté d'une salle qui s'apparente à un petit Zenith ou encore un petit Bercy, expliquait-elle fièrement. Et qui pourra accueillir une jauge maximale de 6 500 personnes, soit la plus grande salle à la fois sportive, culturelle et événementielle du Maine-et-Loire".

Une salle qui aura aussi, une fois livrée, coûté environ 18 millions d'euros (dont 4 millions de subventions provenant de l'Etat, de la Région et de l'Agglo d'Angers).



















Angers Mag