Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 25 Octobre 2014





Art d’ici : Angers rend hommage aux artistes locaux


Rédigé par - Le Dimanche 7 Octobre 2012 à 14:50


L’exposition d’art contemporain « Tryptique » qui avait lieu chaque année au début de l’automne a peut-être trouvé son second souffle avec « Art d’Ici ». Du 3 octobre au 11 novembre, les Angevins vont pouvoir apprécier 75 talents locaux reconnus bien au-delà des frontières de la ville.



L'art de la mise en scène pour Lucie Lom, devant le Grand Théâtre d'Angers
L'art de la mise en scène pour Lucie Lom, devant le Grand Théâtre d'Angers
Il y a un an, « Art d’ici » était un pari », déclarait le maire d’Angers, Frédéric Béatse en présentant une exposition dont il n’est pas peu fier. « Je salue Art d’ici comme un événement qui est d’abord artistique, mais aussi participatif et démocratique ».

L’an dernier l’exposition « Tryptique » qui avait lieu tous les ans au début de l’automne depuis 1982, avait été suspendue, ses organisateurs cherchant un nouveau souffle pour cette exposition plébiscitée par les Angevins. Pour Monique RAMOGNINO, alors adjoint à la Culture et désormais première adjointe il s’agissait alors « d’affirmer Angers sur la scène des arts plastiques et d’attirer le public le plus large sur un événement consacré à l’art contemporain et aux productions artistiques du 21e siècle ».

C’est donc bien l’exposition automnale qui renait de ses cendres, mais sous une autre forme, aussi intéressante et aussi bien ancrée dans son époque grâce à ces cinq expositions qui rassemblent et valorisent les talents artistiques de l’Anjou, selon une démarche collaborative chère au maire d’Angers.

Pour ce renouveau de Triptyque, ils sont soixante-quinze à s’être retrouvé dans cinq ateliers ou collectifs d’artistes pour investir pendant un mois cinq lieux emblématiques de la ville d’Angers : l’abbaye du Ronceray, le grand Théâtre d’Angers, la chapelle Saint-Lazare, la salle Chemellier et le muséum des sciences naturelles.

Les cinq expositions ouvertes au public

L’Apocalypse perdue. L’association Ateliers d’artiste, un collectif de 22 artistes installés à Angers et ses environs, propose de redécouvrir, déconstruire et, surtout, de questionner la représentation iconographique de l’Apocalypse de Saint-Jean, installée non loin dans le château du Roi René. Elle s'y emploie avec les langages picturaux d’aujourd’hui, dans une symbiose entre l’ancien et le nouveau pour un dialogue artistique à travers le temps.
Abbaye du Ronceray, du 3 octobre au 11 novembre, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

L’arbre dans la ville. L’association de 25 artistes « Impression Expression » fait découvrir au visiteur la gravure sous toutes ses formes. Au-delà de simples cimaises, elle investit l'espace dans ses trois dimensions et fait dialoguer les spécificités artistiques de chacun, à travers divers types d'assemblages originaux ou ludiques.
Chapelle St Lazare – 37, rue Saint-Lazare, du 3 octobre au 11 novembre, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Imaginoir de Jérôme Houadec (installation), Jérôme Leclair et Simon Batardière (création sonore) est un jeu avec l’imaginaire. L’installation consiste en une imposante sculpture qui favorise l’interaction avec le public, faisant apparaître un monde fantastique, fugace, entre rêve et réalité.
Salle Chemellier du 3 octobre au 11 novembre, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

La BD s’affiche au Grand Théâtre. Lucie Lom, collectif de graphistes et scénographes bien connus des Angevins invitent 19 auteurs de bande dessinée à montrer leurs travaux dans la ville même, en investissant une centaine de panneaux d’affichage, de la place du Ralliement au Théâtre qui la surplombe.
Véritable petit salon de la BD, chaque auteur y présente ses planches de bandes dessinées, mais aussi les coulisses de son atelier : croquis, extraits de scénario, études préliminaires...
Grand Théâtre, du 3 octobre au 11 novembre, du mardi au samedi, de 12h à 19h, sauf dimanche de 14h à 18h.

Univers singuliers. Cette exposition proposée par la Société des artistes Angevins, se décline en trois parties : Les œuvres personnelles de six artistes locaux, un cabinet de curiosités d’objets insolites avec la participation du Muséum qui expose des œuvres chimériques issues des fonds de sa collection et un itinéraire intitulé « Les p’tits monstres ont envahi le Musée » où dix fausses vraies œuvres à découvrir sont mêlées à la collection permanente du Musée.
Muséum des sciences naturelles, 43 rue Jules Guitton. Du 3 octobre au 30 décembre, du mardi au dimanche, de 14h à 18h. Entrée gratuite au Muséum pendant la durée de l’exposition




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag




















cookieassistant.com