Artaq : attention peinture fraiche…


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Jeudi 20 Mai 2010 à 08:18


En organisant les 1er Awards du Street Art, du 27 Mai au 19 Septembre, la ville d’Angers inaugure une forme de festival qui devrait lui permettre de devenir une référence internationale en matière d’art urbain. Avec des expositions, des performances artistiques et l’accès au public de ce mouvement artistique la ville d’Angers va prendre un sacré coup de jeune.



Angers aime les tags ...
Angers aime les tags ...
la rédaction vous conseille
Même si la brigade anti-tags de la ville d’Angers traque et nettoie les tags en un temps record, la création n’a rien à voir avec détérioration. Il me tient donc à cœur de mettre à la portée de tous un mouvement artistique qui change notre vision du monde », déclare Jean Claude Antonini, le Maire d’Angers, en présentant le festival Artaq.

La municipalité d’Angers aurait-elle changé d’avis en autorisant désormais les « graffeurs » à s’exprimer sur les murs de la ville, on en doute. Elle reconnaît tout simplement cette forme d’art et sans pour autant l’encourager de manière sauvage, elle offre aux artistes de la rue, le moyen de s’exprimer, sur des espaces choisis. Pari difficile quand on sait que les amateurs de cette forme d’expression s’expriment plutôt de façon souterraine, loin des regards et dans les endroits les plus inattendus, n’en déplaise aux élus locaux.

Reste donc à savoir maintenant si le concours international, le « 1er Award Street Art », ouvert aux jeunes artistes du graffiti, de la peinture, ou du collage, attirera les purs et durs, ceux qui veulent justement garder l’anonymat pour mieux s’exprimer sur les murs des cités.

Mais c’est peut-être en donnant ses lettres de noblesse à ce moyen d’expression et en l’élevant au rang des arts nobles que l’on peut s’affranchir des tags sauvages sur les murs de la ville. « La Ville d’Angers, cherche à apporter au public d’autres formes artistiques et valoriser les nouveaux talents », affirme à son tour Monique Ramognino, l’Adjointe à la culture.

Tous les regards se tournent vers les quartiers les plus populaires de la ville où naissent justement les virtuoses de la bombe de peinture. Ces derniers sont invités à s’exprimer au grand jour et conseiller ceux qui pendant longtemps ont considéré qu’il ne s’agissait pas d’un art mais d’une dégradation. Voila donc un pari ambitieux qui pourrait permettre d’obtenir une paix sociale en rétablissant le lien entre un centre ville plutôt bourgeois conservateur et ses quartiers populaires.

L’événement débutera le 27 mai 2010 par un festival de quatre jours, précédé par le concours international. A partir de Septembre les œuvres des lauréats seront exposées dans les plus grandes villes d’Europe : Paris, Bruxelles, Berlin, Lyon et Rome.

Ce concours intitulé « Award Street Art », premier du genre, a pour ambition de devenir la compétition de référence pour l’art urbain, selon ses initiateurs. Il devrait permettre de valoriser les jeunes talents et leur donner une visibilité auprès des professionnels de l’art, les propriétaires de galeries et les collectionneurs. La remise des Awards aura lieu le 27 mai à l’Hôtel de Ville d’Angers. Les œuvres seront exposées au Grand Théâtre et au parking de l’hôtel de Ville du 27 mai au 27 juin

Plusieurs performances artistiques seront réalisées du 27 au 30 mai, au Kiosque du Mail, Place Mondain Chalouineau, au cloitre de l’ENSAM, à l’espace Bien Vieillir Robert Robin et au Chabada. Enfin des expositions des œuvres de plus grands artiste du mouvement « street art » seront ouvertes au public à l’Abbaye du Ronceray, à l’Hôtel de Ville, Diagonale/Parking, Atelier Graphique Nosoda et Galerie 5 à la B.U. de Belle Beille. Pour en savoir plus : www.artaq.eu

A noter l’exposition originale « 400 ml », de 400 bombes détournées par des artistes connus et des jeunes talents, avec l’association M.U.R. et Gautier Jourdain, au grand théâtre d’Angers, du 27 Mai au 27 Juin.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Fabien Salmon le 30/05/2010 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Du lourd à Angers city!








Angers Mag