Artaq : aux Confluences des Arts urbains


Rédigé par - Angers, le 30/04/2012 - 15:49 / modifié le 30/04/2012 - 16:11


Du 11 au 13 mai 2012, le festival de street Art ARTAQ s’installe à Angers pour la troisième année consécutive. Des artistes venus du monde entier exprimeront leurs idées en différents lieux de la ville, réservés à cet effet. Cette année le Yarn Bombing, initié par l’artiste texane Magda Sayeg, sera le fil conducteur en laine de ce festival d'art contemporain.



Une performance d'Astro et Kanos sur les bords de Seine à Paris en 2009 (photo Astro Kanos)
Une performance d'Astro et Kanos sur les bords de Seine à Paris en 2009 (photo Astro Kanos)
la rédaction vous conseille
Un festival de « Street Art » à Angers, il fallait déjà oser. En effet cet art qui s’exprime librement sur les murs et le mobilier urbain, est souvent stoppé net par des unités spécialisées dans le nettoyage des graffitis et autres collages. C’est le cas dans la cité du roi René, où la brigade « anti graffitis » est particulièrement redoutable. Certains artistes ayant osé s’exprimer sur des façades abandonnées en ont fait la désagréable expérience. A peine peint ou collé et aussitôt détruit.

Si le « Street Art » ou Art Urbain concerne toutes les formes d’art réalisé dans la rue, ou dans des endroits publics, à l’aide de diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, le papier, les autocollants ou les installations, il reste avant tout un art éphémère vu par un très grand public. Mais l’art urbain quitte parfois la rue pour s’installer dans des galeries, certaines œuvres arrachées à leur contexte, la rue, se vendant désormais à prix d’or.

C’est ce coté éphémère que développe, depuis trois ans, la ville d’Angers dans le cadre des « Artaq Awards », un concours réservé aux plus grands talents de la rue dont les œuvres sont ensuite exposées dans différentes villes d’Europe : Bruxelles, Londres, Lyon, Rome. Chaque édition donne lieu à un ouvrage dans lequel sont répertoriés les œuvres récompensées.

10 prix (Tag, Graffiti et pochoir, Wall painting, collage, dessin, sculpture, light painting, photo et même art digital) seront décernés par des spécialistes reconnus dans le monde du Street Art : Elisa CARMICHAEL, rédacteur en chef de TASJ magazine, de New York ; JUST, rédacteur en chef de Just Blogsport Berlin Street Art ; Patrick LE FUR, journaliste et critique d’art ; Yves SUTY, président d’Artaq et Claudine CHEVALLIER, de la Direction de l’Action Culturelle de la Ville d’Angers.

Yarn Bombing : la maille va envahir la rue

Cette année, le jumelage avec la ville d’Austin au Texas, va concrétiser jusque dans le festival des Arts Urbains, puisque l’artiste spécialiste de l’habillage des éléments urbains en tricot, Magda SAYEG, sera présente à Angers, pendant ces trois jours de mai. Outre le fait qu’elle fera découvrir son art, au travers d’une action collective menée avec l’artiste parisienne, adepte du Yarn Bombing, Aurélie MATHIGOT, et les tricoteuses et tricoteurs angevins, l’artiste américaine réalisera une performance d’importance en habillant de tricot, le pont Confluences, celui qui permet au tramway de franchir la Maine. Un résultat très attendu.

D’autres performances et expositions, toutes plus passionnantes les unes que les autres seront présentés pendant ce festival :

- Astro et Kanos, présenteront leur technique du « cellograf ». Ces artistes usent de cellophane pour fabriquer des cloisons et des volumes éphémères lesquels servent de support pour leurs interventions plastiques sans dégradations.

- Avec l’artiste ATM, le public angevin sera invité à participer au montage d’une structure géante en PC dans le centre ville. Un détournement de panneaux d’affichage, des concerts Hip-Hop seront également proposés.

- Trois lieux patrimoniaux d’Angers, seront comme les années précédentes, dédiés aux arts urbains et notamment le grand Théâtre avec la collection passion de Nicolas Laugero, la salle Chemellier à coté de l’hôtel de Ville pour les œuvres des Artaq Awards, ainsi qu’une superbe exposition à l’Abbaye du Ronceray, ayant pour thème « Mythiqu’27 », laquelle rend hommage aux artistes du club des 27 (Brian Jones, Jimmy Hendrix, Janis Joplin ou encore plus récemment, Amy Winehouse). Incontournable pour qui s’intéresse au rock et au blues. A noter que l'artiste angevin, « RedApe » , exposera des oeuvres dans le cadre de cette exposition.

« Les deux premières éditions d’Artaq ont enthousiasmé les Angevins par leur éclectisme et leur convivialité. Cette année Artaq va nous surprendre en mettant en avant une nouvelle forme d’expression populaire, colorée, ludique et décalée », ont déclaré conjointement Monique RAMOGNINO, maire adjointe à la culture d’Angers et Yves SUTY, le président d’Artaq.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com