Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Dimanche 23 Novembre 2014





Artaq : le Street Art s'attaque à l'Art Contemporain


Rédigé par Guillaume CHAUVET / Christelle BRAULT - Le Lundi 23 Mai 2011 à 07:45


Pour la seconde année, le festival Artaq se déroulera à Angers, du 26 au 29 mai. Cette nouvelle édition aura pour thème "Free, Fun & Famous". Expositions, concerts, live painting, conférence/débat et performances ponctueront ces trois journées dédiées aux arts urbains sous toutes leurs formes. Un objectif, faire d’Angers un lieu d’échange, de mixité et de référence en matière de Street Art.



 Artaq : le Street Art s'attaque à l'Art Contemporain
A l’origine du mouvement du street art très souvent perçu comme vandalisme : les tags, simples signatures plus ou moins élaborées. Au fil du temps et des mutations de la société, ce mouvement a évolué pour aboutir à un art protéiforme regroupant une multitude d’écoles. Les artistes osent tout ! Tant au niveau des techniques, que des supports ! Parmi les plus célèbres figurent : Banksy , réputé pour son exposition sauvage au Louvre et ses graff sur le mur de Gaza, et dont on s’arrache désormais les œuvres jusqu'à plusieurs centaines de milliers de dollars, Space Invader pour ces mosaïques une d’ailleurs présente sur Angers depuis plusieurs années, Zevs et ses actions anti-pub chocs,…

Malgré une confrontation récurrente, à divers contextes sociaux et politiques, le mouvement n'a pas perdu sa vigueur et rien ne semble pouvoir arrêter ce gouffre de créativité.

www.artaq.eu
Du 26 au 29 mai 2011

Faire d'Angers un lieu de référence en matiière de Street Art

Le Street Art est sans doute le mouvement le plus international de toute l'histoire de l'art. Il suscite l'engouement de tous les publics de par son éclectisme et sa richesse. Il est devenu une composante importante de notre culture et inspire bon nombre d’artistes, aussi bien en arts plastiques qu'en arts graphiques, publicité, mode, design. C’est pourquoi il s’est imposé naturellement pour devenir incontournable et reconnu comme un mouvement à part entière par de grand nom du monde de l’art contemporain.

Valoriser les talents émergents du Street Art et faire d’Angers un lieu de rassemblement et de référence en la matière. Voici l’ambition de ce festival Artaq initié par la ville d’Angers et le galeriste Yves Suty, il y a deux ans. Crée en 2009, l’association Artaq, souhaite, à travers les Artaq Awards, concours international via Internet (572 candidatures pour cette seconde édition), consacrer les artistes les plus prometteurs de ce mouvement.

Dans la continuité de ce premier évènement majeur s’inscrit le festival Artaq. Il a pour mission de présenter, dans toute la ville d’Angers, les travaux des lauréats et autres artistes, locaux et internationaux, d’horizon divers, de tous âges, confirmés ou non, pratiquants une diversité d’art urbain (tag, pochoir, Wall painting, sculpture, digital,..), en différents lieux de rencontre, avec pour mot d’ordre l’expression, la créativité et la mixité. « Nous avons une volonté, faire d’Angers un lieu où tous les artistes internationaux veulent être présent et montrer, à travers ce festival, ce qu’il y a de plus intéressant dans les arts urbains », explique Yves Suty, président et créateur de l’association Artaq.

La ville d’Angers qui s’est pourtant armé d’une brigade anti-tags redoutable, souhaite néanmoins, en mettant à portée de tous un mouvement artistique qui change notre vision du monde, prouver que la création n’a rien à voir avec la détérioration. Le Street art, voit à ce titre, l’émergence de nouvelles techniques, comme le « Light graph » : graph de lumière, ne laissant de traces que sur une pellicule ou le capteur d’un appareil photo numérique, qui sera présenté au public lors de ce festival, ou encore le cellograph qui consiste à créer un lieu d’expression éphémère à l’aide de film étirable pour peindre dessus.

Artaq : une démarche d'envergure

 Artaq : le Street Art s'attaque à l'Art Contemporain
Le festival sera ponctué par la soirée d’ouverture le Jeudi 26 mai, de 18 heures à 21 heures au Chabada, avec projection des œuvres des lauréats, DJs, ainsi que des performances sur le « Hall of Fame » la tablette graphique interactive d’Edding permettant à des artistes du monde entier de créer en réseaux.

Durant ces trois jours, les angevins pourront également admirer le travail de différents artistes qui réaliseront une fresque sur les 100 mètres du mur St Serge.

L’action d’Artaq s’inscrit dans une démarche continu d’envergure, puisque les œuvres des lauréats, qui seront exposées jusqu’au 18 septembre salle Chemellier, partirons à la conquête de grandes capitales artistiques européennes tels que Paris, pour parti ensuite à Berlin, dans le lieu mythique STATTBAD, ancienne piscine reconvertie en espace artistique, puis Bruxelles, Lyon, et Rome.

A tous ceux qui se poseraient encore la question « Est-ce de l'art ? » Nous leurs conseillons vivement d’aller jeter un œil aux différents happenings.

Agenda et programmation à venir très prochainement sur votre site d'infos locales préféré..









1.Posté par MARTIN Jean-Michel le 24/05/2011 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
photographe de tagg depuis 10 ans je peut vous mettre à disposition les plus beau taggs parisien
tous formats

2.Posté par G le 01/06/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui est l'origine de cette évènement honteux ? il faut bien trouver les coupables de ceux qui ont ridiculisé le street art sur angers.

Merci de laisser les évènements organisé par des personnes qui s'y intéresse.

3.Posté par Guillaume CHAUVET le 06/06/2011 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Jean-Michel : Désolé pour la réponse tardive, je viens de voir votre message.
Pouvez me contacter par mail en cliquant sur le nom d'auteurs en bas de page ?
Merci








Angers Mag




















cookieassistant.com