Artaq, premières "attaques" avant l'envol


Rédigé par Matthieu GRUAZ - Angers, le 30/05/2013 - 14:10 / modifié le 30/05/2013 - 20:57


Le festival des arts urbains "Artaq" va s'ouvrir pleinement ce vendredi à Angers. Mais les artistes qui participent à cette quatrième édition, dont le fil conducteur est l'origami, ont en réalité déjà commencé à travailler. Malgré le mauvais temps...



L'origami de Mademoiselle Maurice resistera-t-il aux caprices de la météo ? ©Ville d'Angers
L'origami de Mademoiselle Maurice resistera-t-il aux caprices de la météo ? ©Ville d'Angers
Que le ciel soit avec eux ! De nombreux artistes graffeurs et performers vont œuvrer dans l’espace urbain tout au long du week-end à Angers pour faire vivre la quatrième édition d'Artaq. Mais plusieurs d'entre eux ont déjà investi les rues angevines.

Mademoiselle Maurice, accompagnée d'habitants et de scolaires, s'est attaquée dès hier à ses pliages sur la montée Saint Maurice. Elle s'est manifestée aussi avec brio en face du château, Quai des Carmes (photo). Au 15 mai, et depuis le mois de janvier 2013, près de 26 000 origamis avaient déjà été conçus via la collaboration d'une quinzaine d'associations, maisons de quartier et établissements angevins. Pas de chance ce jeudi, la météo n'est pas de la partie et empêche l'artiste d’œuvrer comme elle souhaiterait.

Quai Ligny, Roti, muni de ses bombes et d’un bateau (à cause de la montée de la Maine), recouvre une palissade longue de 100 mètres. Lek et Sowat montent deux débuts de passerelles" insolites" Quai Ligny et Quai Monge lesquelles évoquent le projet "Rives Nouvelles", dont le plan guide a récemment été approuvé par le conseil municipal. Enfin, JBC a commencé à travailler sur les piliers d'entrée de la rue Saint-Julien.

A ne pas oublier non plus ...

Les expositions S.T.A.R.S. au Grand Théâtre et Philippe Bonan à l’Abbaye du Ronceray. La première réunira des artistes majeurs des arts urbains, sélectionnés par Yves Suty, galeriste à l'origine du festival et grand connaisseur du Street-Art.

Quand à la seconde, elle permettra aux angevins de découvrir les portraits d'artistes d'un photographe, qui depuis vingt-cinq ans, promène ses appareils dans le milieu du Street Art.

Expositions visibles jusqu'au 15 septembre 2013.

Retrouvez le programme de cette quatrième édition dans l'article du 15 mai 2013 , publié sur notre site internet.


















Angers Mag