Assises de la vie associative : un vent se lève sur de nouvelles pratiques


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 17/11/2014 - 09:14 / modifié le 14/12/2014 - 10:42


Promesse électorale du candidat Béchu, les Assises de la vie associative se sont tenues samedi au Centre des congrès. Près de 500 représentants y ont bûché, une matinée durant, sur les thèmes de la simplification et des innovations en matière de pratique associative. Un travail de fond qui se poursuivra jusqu’à mi-2015, pour permettre à l’équipe municipale de trancher sur la question.



La plupart des responsables associatifs se sont retrouvés samedi matin dans le centre de congrès d'Angers, pour des échanges très riches.
La plupart des responsables associatifs se sont retrouvés samedi matin dans le centre de congrès d'Angers, pour des échanges très riches.
la rédaction vous conseille
Tapis rouge, plantes vertes et organisation au poil : les services de la Ville d’Angers avaient mis les petits plats dans les grands, samedi, au Centre des congrès, pour accueillir les Assises de la vie associative. Victimes de leur succès, elles se sont même tenues dans l’auditorium, le nombre d’inscrits ne permettant pas l’utilisation d’un autre espace, plus convivial, mais plus restreint.

Qu’on ne s’y trompe pas : si la réussite du mandat confié à Christophe Béchu et à son équipe reposera en bonne partie sur les résultats économiques qu’ils obtiendront, la refondation, réussie ou non, des pratiques associatives participera de leur ancrage et de leur réputation sur le territoire de la ville. Parce que les quelque 1400 associations angevines qui irriguent les rues et les quartiers sont au contact direct des habitants, de la réalité et du quotidien.

Premier temps fort de cette refondation, les Assises de la vie associative ont réuni près de 500 responsables associatifs pour un temps d’échange et de travail au sein de 9 ateliers. Avant ce rendez-vous, des questionnaires avaient été adressés aux associations, pour faire remonter leurs doléances et desiderata. Pas question, donc, durant ces assises, de rester sur ce qui n’allait pas, mais bien d’avancer des propositions concrètes sur deux thématiques clairement identifiées : la simplification et l’innovation.

En petits groupes, réunissant parfois des acteurs associatifs aux antipodes les uns des autres, chacun a essayé d’apporter sa pierre à l’édifice. En s’appuyant sur sa propre expérience, mais en pensant avant tout à l’intérêt général.
 
Guichet unique, mutualisation et communication

Quelques propositions originales se sont fait jour –« pourquoi pas, dans la ville, planter un arbre par association ? »- mais l’essentiel d’entre elles peut se résumer en trois points.

Le premier est la nécessité de formalisation des outils de fonctionnement. En clair, trop de paperasse tue la paperasse, une diminution des délais de réponse, une clarification des conditions d’attribution des subventions –qui restent le nerf de la guerre- et l’idée récurrente d’un « guichet unique » pour les associations. « Une association-un élu-un service »… ce triptyque « magique » a également souvent été évoqué (qui devrait d’ailleurs être mis en place dans les mois qui viennent), comme la mutualisation des dossiers à l’échelle des différents financeurs.

La mutualisation, justement, est le deuxième grand parent des propositions issues des ateliers. Clairement, nombre d’associations, confrontées à la pénurie de moyens (matériel et humain) en même temps qu’à la complexification des règles de gestion, souhaitent jouer groupées. Pour mutualiser les moyens, mais également partager leur savoir et leur expérience. Des bourses au bénévolat ou un « bon coin », genre de centre de ressources pour association, ont ainsi été évoqués. Le rôle de la ville dans tout cela ? « Par proximité géographique ou domaine d’activité, elle doit créer des opportunités de rencontres », explique un responsable associatif.

La Ville, encore, au centre des propositions sur le thème de la communication, autre grand champ d’investigation des associations. Plus de lisibilité, plus de visibilité, en interne ou en externe, une actualisation des données sur les associations, des opportunités de publicité dans les supports d’informations indépendants ou institutionnels… les idées ne manquent pas, qui seront discutées et approfondies au sein de 2, 3 ou 4 groupes de travail, dans les mois à venir.

Car si l’intention de ces Assises de la vie associative est louable –qui pourrait la contester ?- c’est bien sur les décisions fermes issues de ces travaux que sera jugée l’équipe municipale.

« Ouvert à toutes les propositions », Christophe Béchu, le maire d’Angers, a tout de même profité des assises pour annoncer la mise en place d’une Journée de la citoyenneté, lors de laquelle chaque Angevin pourrait donner un peu de son temps à une association qui en a besoin-, ainsi que de Trophées du bénévolat, à une époque où les associations en manquent parfois cruellement.

Rendez-vous donc fin mai pour les résultats de cette large consultation.
 

michelle_moreau_s__explique_sur_la_vie_associative.mp3 Michelle Moreau s'explique sur la vie associative.mp3  (3.1 Mo)



Quid de la charte de la vie associative ?

Dans le prolongement des propositions faites sur la simplification et l’amélioration des pratiques, de nombreux représentants associatifs ont souhaité savoir quel avenir serait donné à la charte des associations mise en place par la précédente municipalité. « Il faut réellement la faire vivre », avance l’un. « Il faudrait même la contractualiser », reprend l’autre, afin de bien définir les « droits et devoirs » des associations d’une part, de la collectivité de l’autre. Dans le même ordre d’idées, les ateliers ont fait remonter l’opportunité de la création d’un conseil de la vie associative, assez transversale à tous les thèmes abordés, et qui agirait comme une sorte de gardien ou de contre-pouvoir en matière associative.
 












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com